Max
Portrait de cgelitti
Divorcée je vis seule avec mon fils de 14 ans. Il est parti tout le mois d'août en vacances chez son père. J'en ai profité pour ranger à fond sa chambre. En soulevant le matelas, j'ai découvert une boîte contenant une dizaine de pilules d'Ecstasy. Je suis restée anéantie plusieurs longues minutes devant cette horrible découverte. Je me suis ensuite posée une multitude de questions, toutes restées sans réponse. En pleine crise d'adolescence, j'entretiens avec mon fils des relations parfois conflictuelles. J'aimerais discuter avec lui des risques de l'Ecstasy sur sa santé, mais j'ai peur qu'il se braque. J'ai besoin de votre aide...
leslie
Portrait de cgelitti
bonjour moi g 15ans
je prends des tazs et de la cocaine
si vous voulez en parler ca me soulagerai
....
ihsahn
Portrait de cgelitti
[QUOTE=Maël] Bonjour,
Moi j'ai 18 ans et je prend de l'Ecstasy une fois de temps en temps mais jamais plus qu'une pillule par soirée. Je trouve que tout le monde exagère sur cette drogue. Quand on est capable de se controler ce n'est pas si nocif. Il faut se mettre des limites. Comme toujours boire beaucoup d'eau quand on en prend, toujours être sûr qu'elle est "clean" ne jamais en prendre seul ou quand on est trop déprimé. Toujours bien connaitre ceux avec qui on en prend et pour finir, ne jamais prendre trop d'alcool quand on prend de l'Ecstasy. Comme je dis tout est une question de dosage dans la vie. La seul chose que je voudrait dire est que 14 ans par example c'est jeune pour en prendre... Mais je dis de vous compter chanceuse ce n'est que de l'Ecstasy votre fils aurait pu être dans la coke ou l'héroine qui a mon avis sont beaucoup plus nocives! [/QUOTE] je ne suis pas d'accord sur la coke, qui pourrais sans encombre passer pour drogue douce... mais le principal danger de l'ecsta, c'est encore ceux que l'on encore ne sachant pas ce que l'on achete... il y a des produits coupant qui provoquent le déces sous 15 mn, meme a très faible dose... donc danger limité si on sait ce que l'on prend, si l'on se connais, mais tout de meme a ne pas faire trop souvent...
nath
Portrait de cgelitti
Je veux simplement par quelques lignes informer les parents d'ados de la region de Arles qu'un réseau d'écoute et d'entraide se crée actuellement. Nous sommes quatres familles pour l'instant confrontées à des problèmes avec nos jeunes à vouloir se réunir régulièrement pour discuter ensemble, trouver des pistes pour aider nos enfants et aussi pour nous vivre du mieux possible. Pour l'instant, les problèmes abordés sont les conduites et les comportements à risque de nos enfants ( tabac, cannabis, alcool) et tout ce que cela entraine ( Echec scolaire, laisser aller, mélancolie et dépression, voir plus grave).
Notre premier constat: quand ils étaient petits, nous savions quoi faire, comment réagir! mais aujourd'hui que faire pour aider des enfants mineurs ou jeunes majeurs en mal de vivre?

Voici mon adresse
nathalie jolimet@tiscali.fr

vous pouvez simplement me joindre pour donner votre avis, discuter de ce qui vous préoccupe ou nous rejoindre.

arnaud
Portrait de cgelitti
J'ai 20 ang et j'ai essayé toute sorte de drogue. Si tu veux que ton fils de 14 ans arrète de se droger il n'y a pas grand chose à faire désolé. Par contre essaie de comprendre pourquoi il fait ca. Quand je prenais de l'exta c'était uniquement en soiré (rave, soirée tech ..) la 1ére fois que j'en ai pris je m'en souviendrai toute ma vie. J'ai passé un week end de folie. Autrement dit tant qui bad tripera pas il arretera pas.J'entend par bad triper le fait de ne pas avoir le résultat souhaité et de passer une nuit de vomissement et d'halucination flipante (c'est ce qui m'est arrivé). Le tout pour qu'il arrete s'est qu'il en parle avec des gens qui connaissent ce milieu. Pas des psy à la con qui n'ont jamais fumer un pétard. arnaud.schaeffer@wanadoo.fr
admin
Portrait de cgelitti
le message Envoyé : 20 Septembre 2005 à 20:05 par fly faisait l'apologie de la consommation de drogue et a donc été retiré.

Ce type de message est contraire à la déontologie du site e-sante.

Merci de votre compréhension.

le modérateur
Max
Portrait de cgelitti
Salut Dorinda,

Tu sais la drogue existe depuis la nuit des temps, les indiens l'utilisent pour rentrer en transe, je ne veux surtout pas dire que c'est bien, j'ai rencontrer en 1981, un type qui se droguai à l'héro depuis 20 ans.
L'adolescence à toujours été un passage critique, ou on subit suivant son éducation, de grosses influences, on rencontre souvent un copain qui te dit, aller goute, c'est rien, et tu va t'éclater, peu importe le produit, alcool, médoc ou autre, le doigt est mis dans un engrenage sournois
dont on a souvent pas conscience de la porté, et jeune on est comme un alevin qui mord facilement à l'hameçon. Le discours parent enfant, est toujours très dur à instaurer, problème de génération, quasi inévitable, en plus de l'hypocrisie qui s'installe dans une famille. A+
henri
Portrait de cgelitti
quoi?faut que tu arrete la drogue jeune homme enfin bref quelqun pour repondre a ma question?
Dr Philippe Presles
Portrait de cgelitti
Bonjour, Les réponses qui vous ont été faites sont très sensées. Je ne rajouterai qu'un conseil à la nécessité d'un bon dialogue : dites-lui qu'il est l'être le plus cher de votre vie, que vous l'aimez, et que le savoir en danger vous rend malade. On oublie si souvent de dire à nos enfants qu'on les aime plus que tout, qu'ils en arrivent à se croire seul... Dr Philippe Presles - Rédaction e-santé
marie
Portrait de cgelitti
chére anne
j'ai 30 ans et je travaille dans le domaine de la santé
j'avoue avoir eu recours moi aussi dans ma jeunesse à des substances illicites telles que l' ecstasy pour m' amuser mais le jour ou je suis tombée sur un article relatant tout les risques que cela comportait je suis tombée de haut
peut etre que la solution serait de laisser trainer des articles comme ça chez vous afin que votre fils se rende compte que cela pourrait etre dangereux
il est vraiment tres jeune et ne se rend certainement pas compte il ne faut pas rompre le dialogue et lui expliquer que dans la vie on peut s'amuser mais qu'il faut mesurer les consequences de ses actes
je vous envoies tout mon soutien bon courage
marie-thé
Portrait de cgelitti
chaque cas est différent,je suis une mère seule j'ai vécu durant 17 ans avec le père de 2 enfants (1 fille/1 garçon)et ensuite j'ai vécu avec le père de mapetite 4 ans; maintenant je suis célibataire et j'ai un petit ami
MOI ce que je vis avec mon fils de 15 ans est dure aussi:
il y a 2 ans c'était encore un fils parfait (ou presque)comme toute lews mères en voudrat:
a 13 ans, il savait déjà tout faire dans une maison sans rien lui demandé (repassage, préparer à manger, faire les poussières, passer la serpilières,.....bref une vrai fée du logis et en plus il gardait sa petite soeur de 3 ans et demi pendant que je travaillais:bain,repas,coucher...))mais il avait aussi beaucoup de copains, une activitée sportive: foot
puis??????
il a vécu un beau père très dure(alcoolique), le décès de son père il y a 2 ans(alcoolique)
maintenant c'est lui qui est alcoolique alors qu'il connait tous les désastres de l'alcool; il vole pour en acheter,même dans mon portefeuille,il a fait plusieurs bètises qui lui ont valu des travaux d'intérêts généraux; mais cela lui a été salutaire
le bilan aujourd'hui après un renvoi du collège d'une semaine pour alcoolisme (pastis)dès 8h30 du matin,il voit un alcoologue car je lui avais proposer et il avait toujours refusé.
mon fils a commencé à boire car comme il me la dit:pour rejoindre son père et que de toute manière j'avais 2 autres enfants ou c'est que pour faire la fète
j'ai essayer discution
              la méthode punition
              la méthode privé de sortie
               l'ignorer
je ne sais plus quoi faire
car dès qu'il ne boit pas c'est un fils très attachantet il s'en veux de me faire du mal car il esttrès dépendantde l'alcool
j'attend vos courrier

Pages

Sujet vérouillé