Sylvain
Portrait de cgelitti
bonsoir,

je suis avec une personne alcoolique depuis presque 8 ans ,mais ça fait 6 ans vraiment que le cauchemard a commencé.Je suis perdue, il me dit qu'il veut s'en sortir mais après toutes ces tentatives je n'y crois plus,j'ai 26 ans et j'ai peur de gacher ma vie si je reste et de gacher la sienne si je part.Il y a 2 jours, il est allé voir son médecin et il a décider de commencer que lundi est ce qu'il recule pour gagner du temps ou bien faut il se fixe une date pour s'en sortir?

Quelqu'un pourrais me dire ce que je dois faire? je suis fatiguée,j'en peux plus.

sionvivai
Portrait de cgelitti
Pas simple en lisant ce forum. On est toute des ecxeptions...et l'alcool nous détruit. j'ai pour ma part trouvé une satisfaction avec le vin sans alcool que je trouve chez un caviste à Paris. Mon medecin m'a dit d"essayer, et maintenant il m'interroge. Pas mal du tout...ce vin sans son alcool bien sur, je parlais pas du medecin... . Le caviste me dissait qu'il avait de plus en plus de personnes dans mon cas. Voilà, c'est mon cas personnel à moi. le meilleur que j'ai gouté s'appelle la Côte de Vincent, au cas ou...
Bonne journée bisous
marguerite
Portrait de cgelitti
bonjour,je m'appelle marguerite et je peux te dire que je sais par ou tu passes,avant tout sache que pour arreter une drogue quelquelle soit,il faut etre motive(je parle pour ton ami)ensuite la volonte suit;aujourd'hui je suis mariee depuis 31 ans et tres heureuse,mon mari a cesser de boire (et crois moi il buvait)au point de faire des crises de delirium;cela fait maintenant 27 ans qu'il a arreter totalement.si tu veux des details plus complets tu peux me joindre sur mon adresse<< jamylee1@hotmail.com >>a bientot peut-etre        &nb sp;      marguerite
Kriss
Portrait de cgelitti
Bonjour,
Les conseilleurs ne sont pas les payeurs mais j'ai cependant envie de te donner mon opinion. Comme toi j'ai vécu avec un alcoolique. Ce fut très dur, il était violent physiquement et verbalement. J'ai tout fait pour qu'il s'en sorte. Mais un alcoolique ne peut s'en sortir que s'il le veut. Aujourd'hui, il ne boit plus mais je ne suis plus avec lui. Je suis mariée avec un autre homme et je suis heureuse. Pourquoi ? Parce que le jour où il a été tiré d'affaire, c'est lui qui m'a laissé tombé. Les médecins qui le soignaient m'avaient prévenue que cela risquait d'arriver ... Comme quand tu pousses quelqu'un très fort et que tout d'un coup, il démarre en trombe et tu te casses le nez par terre. Alors moi j'ai envie de te dire comme les autres de prendre d'abord soins de toi car si un jour il s'en sort tu risques de te retrouver seule et crois moi, quand on a autant donné, cela fait très mal. Tu es jeunes et tu as toute la vie devant toi pour être heureuse. Profites-en. Et si ton coeur te dis un jour de le quitter, quitte le sans te retourner et sans remords, sans culpabilité aucune car tu auras donné le meilleur de toi-même, tu n'auras rien à te reprocher et tu as le droit d'être heureuse. Tu n'es pas responsable de sa vie. Lui seul est responsable de lui et de ses actes. Tu peux juste lui tendre la main. Mais s'il n'en veut, tu n'y peux rien. Prends bien soins de toi. Plus tu iras bien, plus les choses s'arrangerons positivement pour toi et c'est d'abord cela qui est important. Je t'envois toute ma force positive et plein de lumière pour illuminer tes journées...
bibi
Portrait de cgelitti
Comment veux tu que je quitte un homme que j'aime et que je hais tellement quand il a bu?Ca fait 10 ans que nous vivons ensemble , pas d'enfant(heureusement ).Il a toujours aimé boire et faire la fete , mais rapidement , au bout de 2 ans j'ai remarqué qu'il avait un pb d'alcool.Le declic , c'etait lors d'un mariage , ou il m'a rabaissé devant tout le monde pour qlq chose de tellement futil que je ne me souviens meme plus pourquoi.Actuellemnt , on est au plus bas.Il y a 2 semaine , il m'annonce qu'il veut que ca s'arrete entre nous , car il a besoin , de calme.j'ai essayé , de facon diplomatique de savoir si c'est a cause de moi , sa reponse n'etait pas tres clair (d'ailleurs lui ne l'etait pas vraiment non plus ), mais c'est a causes de tous les reproches que je lui faisais pdt toutes ces années?Surement , j'ai ma part de responsabilité , mais je ne suis pas la seule responsable , ce n'est pas possible.Dans ces états d'ivresse , avancé , il m'insulte , me traite de moins que rien , que que je ne comprends rien a rien , que je ne suis pas intelligente , que je n'ai pas de sujet de discussions , et que lui s'interesse a tout , qu'il va au bar pour ENFIN pouvoir discuter , echanger des idées.En attendant il ne travaille plus , veut se lancer dans la musique , et moi je continue mon metier de medecin generaliste.Il est difficile pour moi d'etre qlq 1d'autre que sa compagne , je suis trop impliquée pour avoir toutes les capacités intellectuelles pour le soutenir psychologiquent , lui faire accepter sa maladie , car c'est une maladie et rien d'autre.Il le comprend mais dit , je m'en sortirai seul.J'ai essaye de le convaincre rien a faire !Il ne veut pas de cachetons pas de sevrage en ambulatoire .La, je parle au nom de la femme que je suis et non le medecin que je pourrais etre pour l'aider a s'en sortir.J'ai la malchance de connaitre tous les tenants et les aboutissants de cette sale maladie qui fait de moi une co-dépendante totale.Ma vie est basé sur l'alcool , qu'il ingère , sur les bruits des glacons pour le pastis , que j'entends tinter des que je me couche , des capsule des bouteilles de biere qui rebondissent parterre.Je ne pourrais pas vivre sans lui , et pourtant je le hais tellement qd je le vois rentrer titubant , le regard agare et je me dit"ca y est , je vais avoir droit a des remontrances"Du coup , je me sens nulle , bete , invivable , mauvaise , seul mon boulot me tient a peut pres sur les rails car je pense aux malades qui ont d'autre pb parfois bien plus grave que les miens.Je me sens tellemnt seule , je ne peux pas en parler a mes collegues , pour mon image de marque , qui ne comprendraient peut etre pas.Répondez moi , au secours , je pleure......
tou le monde
Portrait de cgelitti
merci encore pour se mesage, car il me donne plein de courage ,en moi, lorsque je me suis lever jé fumer 4 cigarettes a suivre ensuite jé vomie car ça n'allait pas du tous en lisant ton mesage jé fé la toilette de mon fils en chantan é je part l'emmené a l'ecole merci...
Andrée
Portrait de cgelitti
Bonjour, j'ai lu votre message et toutes les réponses. Il n'y a aucune solution pour guérir un vrai alcoolique. J'ai été mariée (2003-2006) avec un alcoolique + 55 ans qui est resté 6 mois sans boire devant moi, mais buvait en cachette, beau "gosse", beau parleur, menteur (ne sais plus ce qui est rêve ou réalité), chomeur "professionnel" du fait de son état sur les chantiers de travaux publics.... , courreur de jupons mais incapable dans un lit, quand je l'ai quitté il en était à 5 lites de vin par jour + pastis pur + whisky + eau de vie +.... tout est bon à boire. Surtout ne pas se culpabiliser, se dire que nous sommes responsable de cette situation, il peut y avoir des orgines familiales (c'est le cas pour moi, son père déjà...) ne briser par votre vie même si vous avez des sentiments pour lui, reparter d'un bon pied, seule, la vie peut vous résever de bonnes surprises. Quelqu'un qui a vécu votre calvaire pendant trois ans, sans résultat, malgré tous les efforts, tous les essais de soins
MENDO
Portrait de cgelitti
Ah.bien ce n'est pas compliqué (oui ca l'est) tu lui donnes un choix ou
deux avec délai et s'il ne comprend pas, tu vas vivre ailleurs, il y a de
l'aide pour ces femmes et il faut demandé et votre cauchemar sera
fini..bonne chance et si lui ne prend de desision. toi prend la..bye
Sylvain
Portrait de cgelitti

Bonjour, j?ai 27ans et je sors d?un séjour dans un centre super, il y a quelques temps je refusais d?entendre le mot « cure » et je souhaiterai essayer de vous convaincre car il faut vraiment le faire, cela ne coute rien d'essayer, vous n'avez rien à perdre et tout à gagner.

Même si on ne sort pas forcement guéri d?un tel séjour, cela permet de faire un break dans cette descente aux enfers, de tout laisser de coté (boulot, factures, entourage?)et de pouvoir enfin relever la tête et prendre du recul sur ce que l?ont a été et ce que l?on a pu faire?

californiamel
Portrait de cgelitti
Bonjour à toi,
ma maman vit avec un alcoolique depuis maintenant 5 ans et elle est à bout, tant moralement que physiquement!!! Il en est à sa 2ième cure et ça ne marche toujours pas, puisqu'il a acheté du whisky(pardon pour l'orthographe mais je ne bois pas!!!) lors d'une permission(ça fait 5 mois qu'il est en cure!) et là il devient violent et fait des crises de délirium(à ne plus se souvenir de ce qu'il a dit ou fait!). Il doit sortir dans quelques jours maintenant mais il n'est pas guéri et ne le sera probablement jamais!!! Je n'ai qu'un conseil : envoie le en cure et si ça ne marche pas(même si dès fois il en faut plusieurs pour s'en sortir!!!) alors à ce moment là tu pourras te dire que tu as tout fait pour l'aider et qu'il est temps pour toi d'aller voir ailleurs!!! Surtout n'attends pas trop longtemps, pense à toi en premier et surtout à ta santé!!!
bien amicalement
bon courage
Alain13
Portrait de cgelitti
Bonjour Cinqsous
après tous ces témoignages, il ne te reste plus qu'à faire ton choix... quoiqu'il en soit, on se retrouve toujours face à soi, et il faut décider.
Il y a eu beaucoup de messages pessimistes, mais reposant sur du vécu, d'autres qui ne font pas dans la dentelle...
La maladie alcoolique se soigne, et on en sort grandi, mais il est vrai que tout dépend de la personne; tu connais ton ami mieux que personne sur ce forum, alors c'est à toi de voir le capital confiance que tu lui accordes, et l'amour que tu lui portes.
Bisou.

Pages

Sujet vérouillé