Les moments de choix essentiels

Publié par Dr Catherine Solano le Mercredi 25 Août 2004 : 02h00
-A +A
Au cours de notre vie, se trouvent des carrefours très importants. À ce moment, un choix, dans un sens ou l'autre va conditionner toute votre vie. Il importe d'en être conscient et de savoir s'affirmer à bon escient…

Joël est fiancé et veut rompre. Il se rend compte qu'il ne réussira pas à vivre un mariage harmonieux avec son amie qui est très renfermée sur elle-même, incapable de communiquer en profondeur. Pourtant, il l'aime, mais il pressent un avenir très difficile s'il s'engage. Or, lorsqu'il parle de rompre, sa fiancée fond en larmes et il ne peut le supporter. Résultat, 30 ans après, il est toujours marié avec elle, et malheureux depuis 30 ans. Pourtant, il estime beaucoup sa femme, mais considère qu'il a fait une énorme erreur en se laissant attendrir. « J'ai été lâche, je ne supporte pas de voir une femme pleurer ». De plus, son fils, adulte va plutôt mal psychologiquement et il s'en estime responsable. Il n'a pas su écouter sa voix intérieure qui pourtant était de bon conseil !

Damien, au contraire, regrette toujours de ne pas avoir osé aller vers la jeune fille qu'il aimait. Trop timide, il n'a pas osé. Depuis, il est marié avec une autre, mais garde une amertume qui lui gâche la vie et sans doute celle de son épouse !

Comment faire pour bien décider ? Ce n'est pas facile ! Il faudrait pouvoir se regarder en face et se demander « est-ce vraiment important ? Qu'est-ce que je risque si je ne suis pas mon intuition profonde ? » Et puis, quand un ami, un enfant, un proche vous demande conseil, il s'agit surtout de ne pas le conseiller à la lumière de vos désirs à vous, mais de l'aider à éclairer son futur. La meilleure aide est sans doute la suivante : « imagine-toi dans 20 ans ayant suivi chacun de tes deux choix. Lequel te rendra le plus heureux ? Il ne s'agit donc pas de suivre la sagesse, la voie des bien-pensants, la logique, ni même l'évidence, mais la voie de son coeur. Sinon, ce coeur peut vous rendre très malheureux.Et attention, il ne s'agit pas uniquement de vie amoureuse : il en est exactement de même pour la vie professionnelle et pour tous les choix de vie quels qu'ils soient.

Publié par Dr Catherine Solano le Mercredi 25 Août 2004 : 02h00
A lire aussi
Je ne ressens plus aucun désir pour mon conjoint... Publié le 09/08/2005 - 00h00

L'absence de désir sexuel, c'est une plainte féminine très fréquente en consultation de sexologie. Le désir est parti et cette femme cherche à se guérir, à retrouver cet élan. Mais son désir est-il vraiment parti ? Y a-t-il vraiment quelque chose à guérir ? Pas si sûr !

Plus d'articles