douceur60
Portrait de cgelitti

Bonjour,

Je viens juste apporter un témoignage à propos de ce problème de santé. Je ne m'étendrai pas sur sa pénibilité, vous la connaisssez aussi bien que moi. Je vous dis juste que j'en étais arrivée à être en infection permanente depuis 2 ans, passant d'années en années de 6, 8, à 12 crises/mois donc du non-stop. Cela malgré un traitement antibio préventif et curatif.Côté physiologique, tout était bon. Seul le "passif"remontant à pas mal d'années pouvait expliquer cette fragilité : infections 2 à 4 par an dès l'âge de 20 ans, puis plus tard endométriose, césarienne avec suites médicales graves dont fistule vésico-utérine, hystéroctomie et vessie 'refaite'vers 40 ans. J'ai essayé x méthodes et x pro-médicaments et avalé canneberges et autres alicaments ...J'ai bu des litres d'eau jusqu'à 3 par jour etc etc.Pour le moment, ce qui m'a le plus réussi c'est une CURE THERMALE à LA PRESTE-LES-BAINS (chaîne thermale du soleil) en Pyrénées Orientales.C'est le SEUL endroit en Europe où les eaux thermales sont efficaces sur cette pathologie ( eau légèrement radioactivite naturelle et présence d'une micro-algue fatale aux colibacilles et au E.Coli en particulier ) Cette eau est 'instable' c'est à dire efficace que lorsqu'elle jaillit, donc pas de mise en bouteille possible. Je suis passée dès la première cure de 12 infections par mois ( car je le répète > j'étais en infection permanente malgré antibios curatifs et préventifs ) à une. Comment en suis-je arrivé à essayer cette cure thermale? NI mon docteur (excellent) ni l'urologue ne m'en ont parlé. C'est en désespoir de cause et me demandant combien de temps j'allais pouvoir vivre sans finir par développer une septicémie à cause de l'inefficacité totale des antibios qui finirait pas m'atteindre à force d'en (ab) user, et donc en cherchant sur le Net que j'ai fini par trouver. Je sais que je ne guérirai pas, j'ai cette fragilité. Mais grâce à cette cure, je peux modifier le terrain. Si cela me donne la chance d'avoir une meilleure qualité de vie et réduire la prise d'antibios... je n'en demande pas plus. Le seul problème est que je dois continuer à faire 1 cure par an et espérer passer de 1/an à 1/2ans. Cordialement, Zohé

PUB
PUB