Mieux vivre avec un herpès

Mieux vivre avec un herpès
L’herpès est un virus extrêmement fréquent et très contagieux. Il est à l’origine de l’herpès labial ou bouton de fièvre, mais aussi de l’herpès génital. Le moins connu mais l’un des plus dangereux est l’herpès oculaire. 
Mieux vivre avec un herpès

Articles

Varicelle : pas d'anti-inflammatoires non stéroïdiens chez l'enfant !

En pleines bouffées épidémiques de varicelle, l'Afssaps (Agence française de sécurité sanitaire des produits de santé) conseille de ne pas utiliser d'anti-inflammatoires non stéroïdiens (AINS) chez les enfants. Quelques rares complications, mais graves, ont été enregistrées. Aussi, en cas de fièvre, il est recommandé de prendre conseil auprès de son médecin et de s'orienter plutôt vers le paracétamol.

Préservatif : osez en parler !

" C'est le moment ou jamais d'en parler ". Plus de 5.000 pharmaciens se tiendront à votre disposition dans leur officine du 7 au 13 juin dans toute la France pour répondre à toutes questions concernant le préservatif. On meurt toujours du sida, nombre d'autres infections sexuellement transmissibles sont en recrudescence et l'ignorance en la matière persiste.

En France, plus de 3 millions de personnes sont porteuses du virus de l'herpès à des degrés divers et dans des localisations variées. L'herpès labial ou " bouton de fièvre " est le plus courant. Quant à l'herpès génital, qui touche les parties sexuelles et avoisinantes, il concernerait plus de 2 millions de personnes, mais huit personnes sur dix ignorent leur infection avant de consulter un médecin, et risquent ainsi de transmettre le virus. De toutes les infections sexuellement transmissibles, l'herpès génital est celle qui progresse le plus. Il est important de faire le point sur vos connaissances.

Circoncision et sida : protection ?

Une étude menée en Inde devrait clore le débat. La circoncision limite la contamination par le virus du sida VIH1. Le risque serait 6,7 fois plus faible.

Herpès, parlons-en

La 3e journée nationale contre l'herpès aura lieu le 15 novembre 2003. Cette maladie chronique concerne un Français sur trois, soit 10 millions de personnes. Due à un virus qui reste à vie dans l'organisme, elle peut prendre plusieurs formes (labiale, oculaire, génitale, de la main). L'herpès génital, première des infections sexuellement transmissible, et ignorée comme telle par 85% des jeunes, est particulièrement inquiétante avec plus de 400.000 nouveaux cas diagnostiqués chaque année, soit 50% de plus en dix ans, et 60% des personnes atteintes ignorant leur infection et qui risquent ainsi de transmettre le virus.

Il existe quantité de lubrifiants en vente en pharmacie ou en grande surface. Ils peuvent bien sûr rendre des services en cas d'urgence, mais si on se servait déjà de ce qui est prévu par la nature ?

Le soleil, véritable ennemi des maladies de peau

Certes, la vie est plus belle au soleil, mais certains patients atteints d'une affection de la peau voient leur maladie s'aggraver. Si les poussées d'herpès sont bien connues pour apparaître préférentiellement lors des expositions au soleil, nombre d'autres pathologies cutanées peuvent se manifester, comme l'acné, le masque de grossesse ou le lupus érythémateux.

Sclérose en plaques : le virus Epstein-Barr est-il en cause ?

Des chercheurs viennent de mettre en évidence une association entre l'infection par le virus Epstein-Barr et le risque ultérieur de développer une sclérose en plaque. Autre découverte, thérapeutique cette fois, les statines pourraient se révéler efficaces dans la forme rémittente.

Herpès oculaire : une urgence méconnue

L'herpès oculaire est la première cause de cécité dans les pays industrialisés. Cette affection gravissime est responsable de 10 à 20% des greffes de cornées. Chaque année, 60.000 Français sont touchés. Les tous premiers symptômes constituent une urgence médicale.

Alerte : épidémie d'herpès

La deuxième Journée nationale contre l'herpès, qui se déroulera le 21 novembre 2002, est une nécessité absolue. En France, comme dans toute l'Europe, on assiste à une recrudescence inquiétante des maladies sexuellement transmissibles (MST). Il est urgent de sensibiliser la population, et surtout les jeunes, fortement exposés à ce virus particulièrement répandu.

MST : méfiez-vous de l'herpès génital

Les Maladies Sexuellement Transmissibles (MST) sont devenues synonymes de SIDA. Pourtant d'autres maladies peuvent aussi avoir des conséquences très graves. Plus insidieuses, elles doivent également être connues. C'est le cas de l'herpès génital.

Sea, sex, sun and préservatif

Selon un sondage IPSOS, près d'un quart des Français de moins de 35 ans ont des comportements à risque vis-à-vis des Maladies Sexuellement Transmissibles (MST). Pensez aux préservatifs pour ne pas garder un mauvais souvenir de vos vacances.

Le préservatif a 5.000 ans !

Tout le monde le sait et le reconnaît, en été, on fait plus l'amour. Alors, raison de plus pour se protéger, surtout lorsque l'on ne connaît pas son partenaire. La seule protection contre le Sida et les autres MST, notamment l'herpès qui touche 2 millions de personnes : le préservatif ! Le saviez-vous ? il a 5.000 ans !

Les Français sont mal dans leur peau. Plus de 90% souffrent ou ont souffert de problèmes de peau. Les adultes sont de plus en plus souvent concernés par l'acné, tandis que l'eczéma augmente fortement chez les bébés.

Maladies de la peau : gravité et fréquence sous-estimées

Nous souffrons de plus en plus de maladies de la peau. Au cours de ces deux dernières années, 300.000 Français ont contracté une affection grave ou très grave. Nous sommes 6 millions à être touchés par l'acné et 30% des enfants des pays riches sont frappés par l'eczéma.

La varicelle des enfants nous protège du zona

Le contact répété avec des enfants porteurs du virus de la varicelle protège les adultes du zona. Les plus exposés ont 5 fois moins de risque de développer un zona ou un herpès.

Ne prêtons pas nos brosses à dents !

Herpès, hépatite C, les candidats à la contagion ne manquent pas selon le Dr Alain Chanderot, chirurgien dentiste.

Des bébés vaccinés dans le ventre de leur mère

De premières expérimentations chez le mouton montrent qu'il est possible de vacciner des foetus dans le ventre de leur mère. Ces résultats ouvrent de nouvelles perspectives vaccinales chez l'homme et pourraient permettre d'éviter que certaines infections soient transmises de la mère à l'enfant au cours de la grossesse.

Varicelle en chute libre aux Etats-Unis

L'apparition d'un vaccin contre la varicelle, en 1995, a contribué à un net recul de la maladie aux Etats-Unis : 70 à 80 % de cas en moins suivant les régions.

Un certain nombre de troubles de la sexualité féminine concernent des problèmes physiques (douleurs, malformations…). Cependant, les blocages qui entravent l'épanouissement personnel et une vie sexuelle équilibrée sont le plus souvent de nature psychologique. Explications.

L'herpès, une maladie en progression constante

Le 22 novembre 2001 se déroulera la Journée nationale contre l'herpès. Que ce soit le nombre des malades, y compris ceux qui s'ignorent, ou le niveau de connaissance sur cette maladie transmissible, les chiffres sont alarmants et justifient amplement un déploiement des moyens.

L'eczéma atopique, une affection en hausse

L'eczéma atopique débute généralement avant l'âge de 2 ans et peut être associé ou encore précéder la survenue d'un asthme, d'une rhinite ou d'une conjonctivite allergique. Parfois, d'autres membres de la famille sont également touchés. L'eczéma est une inflammation de la peau qui survient par poussées. Les zones touchées sont essentiellement le visage chez le nourrisson et les plis des coudes ou des genoux chez l'enfant. L'eczéma est surtout gênant par les importantes démangeaisons qu'il entraîne. Les substances allergisantes responsables doivent être recherchées avec soin de façon à pouvoir les éliminer de l'environnement. Le traitement repose essentiellement sur l'application de corticoïdes locaux et sur le respect de règles d'hygiène de vie. L'eczéma atopique disparaît spontanément avant l'âge de 10 ans dans la très grande majorité des cas.

Un guide des bonnes pratiques du piercing : l'hygiène en plus !

Avec le piercing, tout est possible : nombril, nez, oreille, langue, organes génitaux ... Cependant, face à des risques d'infection très inquiétants, les médecins ont décidé de se rencontrer afin de trouver un langage commun permettant de réunir les intérêts de deux mondes différents composés d'un côté de professionnels de la santé, de l'autre de professionnels du piercing. De cet échange est né un guide des bonnes pratiques.

Le préservatif offre une double protection contre les MST et une grossesse non désirée

Il constitue à ce jour la seule méthode efficace de prévention des maladies sexuellement transmissibles (MST), le sida en premier lieu, mais également l'herpès, l'hépatite B, la candidose et la chlamydiose. Il est également un bon moyen de contraception, à condition de bien respecter ses règles d'utilisation, c'est-à-dire à chaque rapport et quelque soit la date du cycle, en suivant bien les recommandations de mise en place et de retrait. Son efficacité est alors supérieure à 95% et peut être d'ailleurs accrue en utilisant en même temps des spermicides (sous forme d'ovule, de crème ou d'éponge). Le préservatif peut également être utilisé en association avec la pilule ou le stérilet. Dans tous les cas, choisissez bien un modèle portant les labels "NF" ou "CE", car ils vous garantissent qualité et conformité respectivement aux normes françaises ou européennes.

La césarienne, une intervention de plus en plus fréquente

Les accouchements par césarienne sont de plus en plus nombreux dans notre pays. Réalisés pour préserver la vie de la maman et du bébé, ils ont des indications bien précises, posées avant l'accouchement (césariennes programmées) ou au cours de celui-ci (césariennes en urgence). Il s'agit dans tous les cas d'une intervention bien codifiée et sûre, le plus souvent réalisée sous anesthésie péridurale. Les suites opératoires sont généralement simples et nécessitent d'avoir une bonne hygiène de vie pour bien se remettre de l'accouchement.

Herpès génital : 4 patients sur 5 ignorent être infectés par ce virus !

Dix millions de Français sont touchés par l'Herpès. Plus grave, quatre sur cinq l'ignorent ! A côté de la prescription médicamenteuse, l'information et l'éducation des patients représentent donc des étapes essentielles de la prise en charge.

Le Zona : quand le virus de la varicelle se réactive

Le zona est une maladie infectieuse causée par la réactivation du virus de la varicelle, plusieurs années après avoir contracté cette maladie. Le zona est une infection est bénigne, exceptée lorsqu'elle touche l'oeil ou des personnes ayant des défenses immunitaires affaiblies (Sida, leucémie, etc.). Sa prise en charge repose sur un traitement précoce.

Traitement de la cystite

La cystite ou inflammation de la vessie est très fréquente, surtout chez la femme. Elle est caractérisée par des sensations de brûlures en urinant associées à de fréquentes envies d'uriner. Elle guérit facilement et rapidement à condition de bien suivre le traitement et surtout d'observer correctement quelques règles simples d'hygiène de vie. En résumé, sachez que les cystites seraient moins fréquentes et surtout récidiveraient moins si les femmes buvaient davantage et urinaient plus souvent.

Conjonctivite : ne vous frottez pas les yeux !

La conjonctivite ou réaction inflammatoire de la conjonctive est très fréquente et peut être due à de nombreuses causes (virale, bactérienne, allergie, corps étranger, produit chimique). Elle est heureusement souvent bénigne, sans conséquence sur la vision, et guérit habituellement avec un traitement médical simple. Sachez cependant qu'une conjonctivite peut récidiver, d'où l'importance de bien suivre le traitement ainsi que les règles d'hygiène associées car certaines conjonctivites peuvent être contagieuses.

La méningite : son traitement est toujours une urgence !

Sa simple évocation effraye toujours, surtout les parents, en raison de sa contagion épidémique dans les écoles et de ces conséquences parfois mortelles lorsqu'elle n'est pas soignée à temps. Il existe plusieurs sortes de méningite plus ou moins graves. Dans tous les cas, il faut réagir vite, le traitement d'une méningite est toujours une urgence médicale, qui de plus, ne concerne pas uniquement le malade, mais également tout son entourage.

Pages