Max
Portrait de cgelitti
Bonjour à tous et toutes,

J'ai eu la chance d'arrêter net l'héro en souffrant et transpirant beaucoup suite à une prise de conscience émotionnelle. Seulement au niveau subtitution je connais rien et là j'ai besoin de conseil pour une amie qui a un parcours différent que je respecte. Elle a vécu plusieurs cures en vain, elle est sous métha et veut passer au subutex. Elle a 36 ans et est proche d'arrêter de vouloir vivre si elle ne peut plus vivre sans dépendance. Est-ce une bonne idée de passer de la métha au subutex??? Les efets secondaires sont ils plus légers? Les chances d'être libres un jour sont elles plus grandes?

Merci d'avance pour vos conseils et plein de courage à ceux ou celles qui veulent y arriver.

Max
Portrait de cgelitti
Tu as tout compris ingrid, merci pour tes encouragements,
Pour revenir à ta question, est ce que ton amie prend sa métha seul ou elle se rend dans un lieu ou on lui donne sa dose? A+
Ludi
Portrait de cgelitti
bonjour ingrid je ne peu pas te repondre a ce sujet mais felicitation si tu as reussi a decrocher net sans rien..tu as eu beaucoup de volonté...
peu tu nous raconté ton parcours ou tu preferes ne pas en parler?ca pourrait aider peut etre certaine personne...a passer ce cape douloureux de souffrance physique des 1er jours....
ingrid
Portrait de cgelitti
C'est plus de la rage que de la volonté. Ma "mère" ne désirait pas que je vive. Et quand j'ai ressenti que le manque me rendait agressive comme elle l'a été, j'ai été choquée. Je me suis enfermée et ai jeté les clés. Je crois qu'il est nécessaire de redescendre le plus possible dans ses émotions et refuser de subir.Arrêter n'est pas si terrible. La réaction physique finit par s'atténuer. Par contre, le gout de vivre est plus difficile à ressentir.C'est ce qui demande le plus de temps. Ca fait cinq ans que je ne prends plus rien et j'ai encore difficile à vivre avec le sentiment de bonheur. Mais quand il est là, quel pied. Juste pour ces cours moments, je vous encourage tous à renouer avec vos émotions et avec la vie. La fuite n'est pas de la faiblesse mais l'expression d'une énorme belle sensibilité qui ne demande qu'à s'exprimer. Et c'est vrai qu'ils y a plein d'activités et de gens de coeur qui aident. Alors courage et laissez vous le droit de vivre une vie beaucoup plus belle. J'espère que ça peut t'aider Ludi.
Max
Portrait de cgelitti
Salut Ingrid,
Chaque corps répond à sa manière, donc il n'y à pas de réponse type.une chose dont je suis sur, c'est qu'il faut retrouvé le gout à la vie, aux activités, pour ne pas retomber dans autre chose.
A+
Sujet vérouillé