Mes 10 réflexes anti-cholestérol

Mes 10 réflexes anti-cholestérol

Pour vous assurer une vie sans trop de cholestérol, adoptez dès maintenant quelques réflexes anti-cholestérol. Les bonnes habitudes qui perdurent sont celles que l'on prend tôt. Et bien entendu, si vous présentez un excès de cholestérol, sachez qu'il n'est jamais trop tard pour bien faire...

1. Je connais les aliments riches en cholestérol et j'évite de les associer dans un même repas

Ce sont notamment la cervelle, les abats, les rognons, le beurre, le jaune d'oeuf, les charcuteries, les fromages, les viandes, la crème. N'en abusez pas. Au contraire, limitez-les si vous présentez un excès de cholestérol, et ne les associez pas au cours du même repas.

2. J'équilibre mes apports en cholestérol

L'objectif n'est pas d'éliminer totalement le cholestérol de son alimentation mais d'apprendre à équilibrer ses apports. Il s'agit plutôt d'ajustements à réaliser à court terme, sur la journée, mais aussi à long terme, sur la semaine...

3. Je lis les étiquettes

C'est un réflexe à acquérir afin de contrôler le taux de matières grasses cachées dans les aliments industriels. Au-delà de la teneur globale en lipides, écartez les produits riches en acides gras saturés, et ceux contenant des acides gras trans hydrogénés qui sont néfastes pour la santé.

4. Je me bouge tous les jours

L'activité physique est indispensable pour une bonne santé. Elle a aussi un effet positif sur le taux de cholestérol. Inutile de rechercher les exploits sportifs. Ce qui compte c'est la régularité, quitte à faire seulement 30 minutes de marche rapide chaque jour !

5. Je reste zen

Eh oui, le stress augmente le rythme cardiaque, affaiblit le système immunitaire et favorise l'inflammation, mais il tend aussi à augmenter le taux de mauvais cholestérol !

6. Je mange des fruits et des légumes

Le cholestérol est une molécule exclusivement animale. Aucun produit végétal n'apporte donc de cholestérol, même s'il est gras, comme l'avocat par exemple.

7. Je diversifie les viandes

Il ne faut pas centrer sa consommation de viande sur le boeuf et le porc. Variez les viandes (volailles, lapin...) et privilégiez les morceaux maigres. À noter qu'il n'est pas utile de manger de la viande à chaque repas. Certains jours peuvent même être sans viande, il suffit de la remplacer par des céréales et des féculents.

8. Je mange du poisson

Une excellente facon de ne pas abuser de la viande est d'alterner régulièrement avec du poisson. Riches en oméga-3, ils sont excellents pour la santé. À consommer minimum 2 ou 3 fois par semaine.

9. Je cuisine et assaisonne différemment

Pour cuisiner et assaisonner, mieux vaut privilégier les acides gras polyinsaturés. Remplacez vos huiles d'arachide et de tournesol par un mélange d'huile d'olive et de colza. Limitez le beurre et idéalement cuisinez sans matières grasses : vapeur, papillote, wok...

10. Je dose régulièrement mon taux de cholestérol

Le rythme idéal dépend surtout de vos autres facteurs de risques cardiovasculaires (âge, poids, tension artérielle, diabète, antécédents, prédispositions, etc.). Il est à déterminer avec votre médecin.

Mis à jour par Isabelle Eustache le 05/03/2012
Créé initialement par Isabelle Eustache le 19/06/2010

Sources : Recommandations de l'Agence française de sécurité sanitaire des produits de santé (Afssaps), " Prise en charge thérapeutique du patient dyslipidémique ".

Trouvez-vous cet article intéressant ?
 

en savoir plus