Menthe Poivrée

Publié par Audrey Gast le Vendredi 05 Mai 2017 : 14h45
Mis à jour le Vendredi 05 Mai 2017 : 14h45
-A +A

La menthe poivrée (mentha piperita) est recommandée en cas de digestion difficile, contre la mauvaise haleine et comme stimulant général notamment en cas d’infection hivernale.

Phytothérapie : feuilles et huile essentielle de menthe poivrée

La menthe poivrée est une petite plante vivace que l’on rencontre un peu partout dans le monde en zone tempérée. On connait la menthe pour son goût et son parfum caractéristiques et rafraichissants, elle est d’ailleurs présente dans bon nombre de produits du quotidien : dentifrice, thé, bonbons… Il existe plusieurs espèces de menthe et la menthe poivrée serait issue d’une hybridation ; elle est cultivée pour ses vertus médicinales et la fabrication d’huile essentielle. Déjà connue durant l’Égypte antique, elle fut décrite par Dioscoride (médecin grec du 1er siècle) comme « bonne pour l’estomac ». La phytothérapie utilise ses feuilles séchées ou son huile essentielle qui est obtenue avec les extrémités fleuries de la plante.

Menthe poivrée, digestive et stimulante

La menthe poivrée est principalement recommandée en cas de digestion difficile qui entraine flatulences, ballonnements, aérophagie ou douleurs spasmodiques. Elle est aussi utilisée dans le syndrome de l’intestin irritable. Elle est également conseillée en cas de trouble de la vésicule biliaire, car elle augmente la production de bile ; celle-ci jouant un rôle important dans la digestion.

Il s’agit également d’un excellent stimulant général que ce soit en cas de fatigue ou pour lutter contre les infections hivernales type rhinite ou grippe. Elle contient notamment du menthol, aux propriétés antiseptiques.

Elle aussi utilisée pour lutter contre la mauvaise haleine.

La menthe poivrée est souvent présentée sous forme d’huile essentielle. Par voie externe (en olfaction ou diluée en massage sur les tempes), elle est alors recommandée pour lutter contre la migraine, les céphalées de tension et le mal des transports. Utilisée dès le début de la crise de migraine elle la fait cesser rapidement. L’huile essentielle est aussi utilisée en application locale (diluée) en cas de douleurs musculaires et de démangeaisons et en inhalation contre les rhumes et la toux.

Les principales autorités de santé reconnaissent l’usage de la menthe poivrée (huile essentielle et feuilles) dans les troubles digestifs et notamment dans le syndrome du côlon irritable. L’Agence européenne des médicaments (EMEA) et l’Organisation Mondiale de la Santé (OMS) mentionnent l’usage de son huile essentielle contre les maux de tête et les douleurs musculaires (voie cutanée).

Guide: 

Publié par Audrey Gast le Vendredi 05 Mai 2017 : 14h45
Mis à jour le Vendredi 05 Mai 2017 : 14h45
Source : Petit Larousse des plantes qui guérissent (500 plantes), Editions Larousse.
En forme toute l'année grâce aux plantes : A chaque saison ses remèdes naturels, Dr Jacques Labescat, Editions Ulmer.
Guide de phytothérapie, Dr. Jörg Grünwald/Christof Jänicke , Editions Marabout.
European Medecines Agency- Community herbal monograph MENTHA X PIPERITA L., FOLIUM-  4 September 2008 -Doc. Ref. EMEA/HMPC/193909/2007.
WHO monographs on selected medicinal plants Volume 2- World Health Organization 2007- Folium Menthae Piperitae- http://apps.who.int/medicinedocs/fr/d/Js4927e/20.html.
A lire aussi
Migraine Publié le 05/10/2015 - 09h20

Comment soulager la migraine par les plantes ? Camomille, menthe poivrée, écorce de saule, lavande : les plantes contre les maux de tête.

Romarin Publié le 08/09/2015 - 13h08

Le romarin (Rosmarinus officinalis) est utilisé pour faciliter la digestion et calmer les maux de ventre. On le conseille aussi contre les rhumatismes et les douleurs articulaires.

Mélisse Publié le 19/05/2015 - 13h10

La mélisse (Melissa officinalis) est une plante médicinale renommée pour ses bienfaits sur l’humeur et le sommeil ainsi que pour ses propriétés digestives.

Plus d'articles