Bellavida
Portrait de cgelitti
Bonjour à toutes !

J'ai 38 ans et depuis quelques mois je suis ménopausée !. J'avoue que la nouvelle a été rude à entendre. Heureusement que mon mari et moi ne souhaitions pas d'autres enfants (nous en avons 2)...mais quand-même...

Je ne veux absolument pas du THS alors j'avale des géllules (soja - huile de bourrache etc).

Avez-vous une expérience à me faire partager ?. Merci les filles.

coco
Portrait de cgelitti
j'ai 42 ans et suis ménopausée depuis 3ans sans prendre de traitement substitutif j'ai pu trouver un équilibre grâce à la teinture mère de sauge qui empêche tout désagrément c'est très efficace
Lagune
Portrait de cgelitti
[QUOTE=Maya] Bonjour,
Moi aussi j'ai une ménaupause précoce depuis maintenant 2 ans (j'ai 42 ans). Je n'ai jamais rien pris comme traitement mais ma gényco vient de me prescrire Climaston 1mg/10mg mais, après avoir lu les effets indésirables et les problèmes (graves) que cela peut provoquer, je ne n'ose pas le prendre de peur de me détruire la santé.J'ai quelques signes de ménaupause - bouffées de chaleur, irritabilité... mais c'est supportable. Le seul hic c'est que ma gényco m'a vivement conseillé de prendre un traitement pour ne pas vieillir trop vite. D'après elle, une ménopause précoce engendre un vieillissement précoce !!! A-t-elle raison ?? Merci de vos témoignages....si précieux ![/QUOTE]
Bonjour,
En réalité,le problème c'est que les hormones jouent un rôle ds le métabolisme et elles protègent notamment l'appareil cardio vasculaire ,les os,elles agissent aussi sur la tonicité des tissus,les muqueuses ...après la ménopause,cette protection n'existe plus ...et les risques de problémes augmentent sans être automatique d'emblé car il faut aussi tenir compte d'autres facteurs...génétique,habitude hygiéno-diététiques (alcool,tabac)etc
En résumé ,si on ne veut pas prendre d'hormones substitutives...il me semble qu'il peut être intéressant de prendre des phyto hormones qui n'ont pas les contre indications des hormones classiques et qui sont de plus en plus reconnues comme ayant des effets protecteurs...après c'est un choix...
Lagune
Portrait de cgelitti
[QUOTE=flo] bonjour, voilà j'ai 26 ans et une fille de 7 mois avec mon ami nous voulons trois enfants. Mais voilà, depuis plus d'un mois j'ai de grosse bouffée de chaleur et je n'ai pas eue mes règles comme prévu. Je me demande si je ne suis pas en train d'être ménopausée, car je ne suis pas enceinte. Je me pose pleins de questions et mon moral est à zéro, je ne sais pas quoi faire et n'ose pas en parler autour de moi. Pourriez vous m'aider et me donner des conseils. Est ce la ménopause? De plus je suis souvent fatiguée et il arrive parfois que j'ai des douleurs lors de nos rapports. Aidez moi s'il vous plait ? Merci à tous [/QUOTE]
Bonsoir,
un cycle qui "saute",ça peut arriver...si tout ne rentre pas dans l'ordre la prochaine fois...il faut voir un gynéco qui fera des dosages hormonaux et prescrira éventuellement un traitement s'il y a un soucis!il prescrira peut-être aussi une échographie afin de visualiser les ovaires...la présence d'un petit kyste peut causer ce genre de problèmes.Mais tout ça n'est pas bien grave et n'a rien à voir avec la ménopause!
Les ménopauses prématurées sont rares et familiales.
cecile
Portrait de cgelitti
surtout ne prend pas se médicament qui s'appel le prémarin il ya d'autre alternative il est fabriqué avec de l'urine de juments qui sont dans des conditions lamentables. Regarde le site.

www.reseaulibre.net/rage/premarin.html
nenette
Portrait de cgelitti
bonjour je suis ménaupausée depuis l'age de44 ans je ne prend aucun traitement et je fait du sport.une ménaupause précoce n'engendre pas un vieillessement précosse elle na pas raison,a plus.
carolya
Portrait de cgelitti
[QUOTE=Pat] j'ai été préménopause vers 42 ans et au début j'ai laissé faire en me disant que j'allais supporter tout cela comme bien d'autres choses. Les nuits où on se réveille 3 ou 4 fois trempée et la journée au boulot où la bouffée de chaleur arrive n'importe quand, avoir des lingettes pour se "laver" entre deux bouffées de chaleur, cela est devenue ingérable au bout de 4 mois sans sommeil réparateur, une irritabilité à fleur de peau et de plus faire comme si de rien n'était vis-à-vis de son homme... J'ai eu l'impression de basculer dans le clan des "vieilles" avec qui les hommes n'ont plus rien à craindre. J'en ai parlé avec ma gynéco et pendant 2 à 3 ans les phyto hormones à base de soja ont bien marché. Puis rebelote, et après quelques essais de divers médicaments sensés arrêter les bouffées de chaleur, j'ai revu ma gynéco et discuté du traitement hormonal substitutif, d'autant qu'une étude française venait de sortir et confirmait que les hormones françaises utilisées ne sont pas celles des américaines et sont bien moins fortement dosées. Un suivi tous les 6 mois, avec mammo en alternance d'écho des seins et çà roule pour moi. Ma vie est redevenue agréable sans les problèmes de sécheresse vaginale et plus de bouffées de chaleur. Si dans la famille il n'y a pas de cancer du sein du côté mère et grand-mêre, c'est tout bénéf pour soi et aussi pour son entourage familiale et professionnelle. Aujourd'hui je viens d'avoir 50 ans et croyez-moi je ne regrette pas mon choix, je fais de la danse orientale, du ski, de la plongée sous-marine et mon entourage ne manque pas de me faire des compliments sur ma jeunesse d'esprit et aussi sur mon corps et ma forme.
J'espère que mon témoignage va rassurer certaines d'entre vous, le temps passe trop vite et il faut saisir les bons moyens pour vivre chaque instant heureuse et épanouie. Mon mari qui a 10 ans de moins que moi ainsi que mes autres ami(e)s tous plus jeunes aussi me considèrent toujours comme une extra-terrestre avec une pêche d'enfer et une envie de croquer la vie à pleines dents.
Malgré tout cela j'ai une fribromyalgie depuis 30 ans et je sais ce que cela veut dire de souffrir, de se bouger malgré les douleurs que je dois parfois enrayer avec de la morphine et je fais du Mézières toute les semaines avec un vrai kiné qui ne s'occupe que de moi pendant une 1/2 h et d'où je sors exténuée mais je gagne toujours sur ma maladie.
Bon, j'ai un peu dévié de la ménopause mais tout cela doit être bien réfléchi et il faut avoir la volonté d'avancer et d'accepter certains compromis.
Cordialement.[/QUOTE]
Pat
Portrait de cgelitti
j'ai été préménopause vers 42 ans et au début j'ai laissé faire en me disant que j'allais supporter tout cela comme bien d'autres choses. Les nuits où on se réveille 3 ou 4 fois trempée et la journée au boulot où la bouffée de chaleur arrive n'importe quand, avoir des lingettes pour se "laver" entre deux bouffées de chaleur, cela est devenue ingérable au bout de 4 mois sans sommeil réparateur, une irritabilité à fleur de peau et de plus faire comme si de rien n'était vis-à-vis de son homme... J'ai eu l'impression de basculer dans le clan des "vieilles" avec qui les hommes n'ont plus rien à craindre. J'en ai parlé avec ma gynéco et pendant 2 à 3 ans les phyto hormones à base de soja ont bien marché. Puis rebelote, et après quelques essais de divers médicaments sensés arrêter les bouffées de chaleur, j'ai revu ma gynéco et discuté du traitement hormonal substitutif, d'autant qu'une étude française venait de sortir et confirmait que les hormones françaises utilisées ne sont pas celles des américaines et sont bien moins fortement dosées. Un suivi tous les 6 mois, avec mammo en alternance d'écho des seins et çà roule pour moi. Ma vie est redevenue agréable sans les problèmes de sécheresse vaginale et plus de bouffées de chaleur. Si dans la famille il n'y a pas de cancer du sein du côté mère et grand-mêre, c'est tout bénéf pour soi et aussi pour son entourage familiale et professionnelle. Aujourd'hui je viens d'avoir 50 ans et croyez-moi je ne regrette pas mon choix, je fais de la danse orientale, du ski, de la plongée sous-marine et mon entourage ne manque pas de me faire des compliments sur ma jeunesse d'esprit et aussi sur mon corps et ma forme.
J'espère que mon témoignage va rassurer certaines d'entre vous, le temps passe trop vite et il faut saisir les bons moyens pour vivre chaque instant heureuse et épanouie. Mon mari qui a 10 ans de moins que moi ainsi que mes autres ami(e)s tous plus jeunes aussi me considèrent toujours comme une extra-terrestre avec une pêche d'enfer et une envie de croquer la vie à pleines dents.
Malgré tout cela j'ai une fribromyalgie depuis 30 ans et je sais ce que cela veut dire de souffrir, de se bouger malgré les douleurs que je dois parfois enrayer avec de la morphine et je fais du Mézières toute les semaines avec un vrai kiné qui ne s'occupe que de moi pendant une 1/2 h et d'où je sors exténuée mais je gagne toujours sur ma maladie.
Bon, j'ai un peu dévié de la ménopause mais tout cela doit être bien réfléchi et il faut avoir la volonté d'avancer et d'accepter certains compromis.
Cordialement.
marie
Portrait de cgelitti
vous ne prenez pas de traitement,mais alors comment fetes vous pour les bouffées de chaleur?
fabienne
Portrait de cgelitti
bonjour
oui en effet comme toi je suis menopausée!!j'ai 46ans,mais quand j'ai appris ça!!!!ça m'a carrement deprimée!!!j'ai du mal a acceptée ce cap.
j'ai souvent des bouffées de chaleurs,irritable,enervée!!
je prend des produits a base de soja,et je me repose beaucoup,car je suis souvent fatiguée!!!
ben moi mon truc,pour ne pas trop me prendre la tete avec la menopause!!!
je vais faire du shopping,je prend soin de mon corps,je fais du sport,je me chouchoute quoi!!!ainsi j'oublie que je suis menopausée et mon moral va mieux.
courage a toi!!
est ce que d'autres femmes on d'autres solutions pour vaincre la menopause?
merci
mia
Portrait de cgelitti
on les supportent en attendant que sa passe (pas mal d'années parfois.)

Pages

Sujet vérouillé