Ménopause : comment lutter contre le vieillissement de la peau ?

Ménopause : comment lutter contre le vieillissement de la peau ?
La ménopause est une période de grands changements dans la vie d’une femme. L’arrêt de la sécrétion des hormones estrogènes entraîne des conséquences également visibles au niveau de la peau. Comment la peau se modifie-t-elle à la ménopause et comment y remédier ?  
Ménopause : comment lutter contre le vieillissement de la peau ?

Articles

Les rayons de tous les magasins regorgent de produits alimentaires enrichis de toutes sortes, des produits laitiers aux corps gras en passant par les pains, les biscuits et même les eaux. Sont-ils vraiment utiles ou peuvent-ils être à risques pour votre santé ?

Le cœur des sportifs n’a presque plus de secret pour le Pr Pierre Croisille, directeur adjoint de l’unité de recherche CREATIS (CNRS 5220, INSERM 1206, Université de Lyon, Saint-Etienne) qui travaille sur l’imagerie fonctionnelle cardiaque et musculaire dans les sports d’endurance. Ce scientifique nous dit tout sur le cœur endurant et l’effort sportif.

Puissant antioxydant, anti-taches, anti-rides, l’acide ellagique est un actif prisé en cosmétique. On le retrouve au cœur de nombreux fruits, et il est utilisé dans les soins coup d’éclat. Ses nombreuses propriétés font de l’acide ellagique un ingrédient de choix en cosmétique.

On le sait, mais on n’y est pas bien préparé : la vision de près commence à baisser au beau milieu de notre existence. Notre pays compte 26 millions de personnes presbytes, soit plus d’1 Français sur 3. On atteindra les 40% de presbytes en 2020. Aux extrêmes, certains commenceront à allonger les bras pour lire dès 38 ou 40 ans, tandis que d’autres auront le privilège de bénéficier d’un délai supplémentaire jusqu’à parfois 50 ans. Cette dégradation progressive de la fonction visuelle s’accompagne d’une adaptation plus ou moins bien acceptée mais pour laquelle plusieurs solutions existent : une chose est sûre, ce n’est pas une maladie, et la vie continue comme avant !

Pour réduire le risque de cancer du sein chez les femmes porteuses des mutations génétiques héréditaires BRCA, l’ablation des seins -mastectomie- n’est pas l’unique solution. La chirurgie préventive des ovaires et la surveillance méritent d’être envisagées. C’est un choix personnel, ont rappelé les spécialistes réunis au 1er Symposium BRCA France (13 octobre 2016, Paris) qui alertent sur l’erreur d’un amalgame entre chirurgie reconstructrice et esthétique ! 

 

L’acné touche une très grande partie de la population, à quasiment tous les âges et quel que soit le type de peau. Particulièrement gênante, car elle affecte principalement le visage, l’acné peut être traitée de différentes façons. Voici 10 pistes pour combattre l’acné, de la plus naturelle à la plus pointue.

L’activité sportive dévoile chaque jour davantage son lot de bienfaits pour la santé. Elle aide à combattre la maladie dès l’annonce du diagnostic, et se pose désormais non plus en simple « soin de support » (selon la définition de l’INCa*) mais en véritable maillon constitutif des thérapies : la Haute Autorité de Santé a reconnu en 2011 l’activité physique et sportive comme une « thérapeutique non médicamenteuse ». L’enquête nationale Podium (octobre 2016) lancée par la fédération CAMI Sport et Cancer, qui s’adressait aux patients et aux soignants, vient de livrer ses précieux enseignements sur les conditions d’accès à l’activité physique et sportive en cancérologie. Nous avons recueilli les conseils du  Dr Mahasti Saghatchian, médecin cancérologue spécialiste du cancer du sein à l’Institut Gustave Roussy, mis en images par notre partenaire Macadam Tonic.

Les Brésiliennes n'ont plus le monopole des fesses rebondies. Aujourd’hui, en chirurgie esthétique, les techniques ont évolué et se sont démocratisées. Désormais, grâce notamment aux injections de cellules graisseuses, lifter ou donner du volume à ses fesses se démocratise, comme les implants mammaires en leur temps. Le Dr Derhy, nous en dit plus.

Les allergies alimentaires ou aux pollens, de plus en plus fréquentes, sont fortement médiatisées. Au point -revers de la médaille- d’être banalisées. Or les réactions allergiques graves ou « anaphylaxies » sont, elles aussi, plus courantes et trop méconnues alors qu’elles engagent le pronostic vital, selon un sondage Ifop. De nombreuses personnes à risque n’y sont pas préparées. L’anaphylaxie en 10 questions.

En affranchissant les personnes diabétiques de la piqûre au bout du doigt, un nouveau capteur est arrivé récemment sur le marché complété par un nouveau type de lecteur de glycémie. Il s’agit d’un appareil d’auto-surveillance du glucose collé à même la peau : une véritable libération pour les diabétiques de type 1 et 2 sous insuline. Unique sur le marché, il vient de montrer qu’il réduisait le temps passé en hypoglycémie. Et grâce à son application smartphone, il suffit désormais d’un bref contact entre le capteur et le téléphone pour obtenir son taux de glucose. En toute discrétion !

Lutter contre la fatigue, favoriser la réhydratation et la récupération musculaire, refaire le plein d’énergie : l’alimentation participe pleinement à la récupération après une activité sportive. Explications.

Faire l’amour, c’est peut-être l’activité de loisir la plus répandue dans le monde chez les adultes. D’autant qu’elle est gratuite et facilement disponible (à condition d’avoir un partenaire !). Mais au-delà de tous les conseils que l’on peut lire ou entendre, à quoi sert-elle finalement cette sexualité ?

Sans vitamine D, pas d’os robuste. Si le rachitisme a quasiment disparu en France, c’est grâce à la supplémentation en vitamine D des laits infantiles depuis 1992. Mais aussi -on l’oublie encore trop souvent- à la supplémentation systématique de tous les enfants de moins de 5 ans, sans oublier les adolescents de 10 à 18 ans !

La prise en charge de notre bien-être au quotidien est une démarche globale. Si elle inclut la surveillance de notre silhouette, de notre alimentation, de notre forme physique, nous faisons aussi très attention aux produits que nous nous mettons sur la peau. Alors, pour se concocter un vanity plus green si on se sent une âme écolo, voici des recettes de soins et de cosmétiques maison 100% naturels.

 

La vie sexuelle après la ménopause existe-t-elle encore ? La réponse est oui, et sans équivoque. Actuellement, 90 % des femmes de plus de 50 ans ont eu des rapports sexuels dans l’année. Et en moyenne, 5 par mois. Ce n’était pas le cas dans les années 70 où seulement une femme sur 10 environ avait une vie sexuelle au même âge ! Mieux encore, la pratique sexuelle est bénéfique pour les femmes ménopausées. Pourquoi ? Réponse à suivre.

L’acné est souvent associée aux peaux grasses. Pourtant, certaines peaux sèches peuvent elles aussi souffrir d’acné. Le Dr Nina Roos, dermatologue, dresse pour nous les différences entre une peau acnéique à tendance grasse et une peau acnéique à tendance sèche.

Toutes les douleurs ne se ressemblent pas. Certaines douleurs dites douleurs neuropathiques liées à des lésions nerveuses font souffrir au quotidien 5% de la population. Elles ne sont pas soulagées comme les autres par les antalgiques classiques, mais à coup d’antiépileptiques ou d’antidépresseurs. Des experts internationaux viennent de se pencher sur le traitement de ces douleurs chroniques et invalidantes. Le Pr Nadine Attal, la neurologue qui a participé aux recommandations de la journée mondiale contre la douleur 2016, nous explique quelle est cette douleur, méconnue et pourtant si fréquente. 

Les peaux grasses en plus de devoir traiter l’excès de sébum et les imperfections doivent composer avec les pores dilatés et un grain de peau irrégulier. Les conseils de nos experts pour en finir avec ces "pores de l’angoisse".

Les hormones sont invisibles, mais à l’image d’un chef d’orchestre, elles influencent notre santé physique, psychique, et nos comportements. Coup de projecteur sur ces molécules discrètes, mais essentielles.

Les 10 questions à se poser avant de passer à la chirurgie esthétique

Culotte de cheval, petites poitrines, nez trop grand, relâchement, rides.... Vous rêvez de passer sous les mains d’un médecin, qui d’un tour de passe passe, gommerait enfin vos petites imperfections. Mais avez vous pensé à tout ? Est ce douloureux ? Faites vous le bon choix ? Est-ce le bon chirurgien ? Voici les 10 bonnes questions à se poser avant de passer à l’acte !

La fièvre est souvent un symptôme inquiétant pour un malade ou son entourage. Et pourtant, il s’agit d’une réponse naturelle de l’organisme en présence d’un agent infectieux. Comment fonctionne le mécanisme de régulation de la température dans le corps et à quelle valeur peut-on parler de fièvre ? Frontale, rectale, temporale, buccale : quelles sont les différentes méthodes de prise de température ? Dans cet article, vous trouverez des réponses simples à ces questions.

L’âge, la grossesse, l’obésité, certains sports et métiers favorisent l’incontinence urinaire chez la femme. La génétique aussi, qui compte pour près de 40% dans ce risque. Quelques gènes ont été identifiés mais le dépistage génétique des femmes à risque de troubles de la statique pelvienne -incontinence urinaire et prolapsus uro-génital- n’est pas à l’ordre du jour. En attendant, comment limiter le risque de fuites urinaires ?

Pourquoi s’acharner à vouloir diagnostiquer la maladie d’Alzheimer plus tôt ? Parce que lorsque symptômes il y a, la maladie a déjà atteint un stade avancé. Diagnostiquer plus précocement permettrait de pouvoir agir en amont, de freiner cette maladie et d’améliorer la qualité de vie des personnes atteintes. Explications du Dr Nathalie Cartier-Lacave, chercheur au Laboratoire « Biothérapie des maladies neurodégénératives » de l’INSERM au Commissariat de l’Énergie Atomique de Fontenay-aux-Roses, et dont les travaux de recherche sur la maladie d’Alzheimer sont soutenus par la Fondation pour la Recherche Médicale.

L’hypertension artérielle d’origine médicamenteuse ou toxique est fréquente. Parmi les médicaments à risque, certains sont en vente libre comme les anti-inflammatoires ou les décongestionnants nasaux. D’autres sont prescrits couramment, comme des antimigraineux, des antidépresseurs ou des contraceptifs. Sans oublier la phytothérapie et l’alcool qui peuvent agir sur la pression artérielle.

Les repères pour ne pas se laisser prendre au piège.

Grâce à une avancée française présentée en juin 2016 au congrès de la société américaine d’oncologie qui est aussitôt devenue le traitement de référence, il est possible de guérir 75 % des tumeurs graves du testicule. Les explications par son découvreur, le Pr Karim Fizazi, chef du Département de Médecine oncologique à l’Institut Gustave Roussy (Villejuif). Aujourd’hui, grâce à la chimiothérapie, il est possible de guérir plus de 90% de l’ensemble des cancers du testicule.

 Comme chaque année, le congrès de l’European Society of Cardiology a apporté son lot d’études scientifiques pour mieux comprendre les maladies cardiovasculaires comme la fibrillation auriculaire ou l’insuffisance cardiaque et leur traitement, notamment les anticoagulants. Morceaux choisis, en direct du congrès.

Comment perdre des hanches ?

Ces petites poignées d’amour vous font la vie dure ? Vous aimeriez bien vous en débarrasser ? Découvrez les bons gestes qui vont vous aider à perdre des hanches efficacement et durablement.

Alzheimer et troubles cognitifs : la méthode Montessori pour stimuler les malades

Les thérapies non médicamenteuses ont le vent en poupe dans les établissements accueillant des personnes âgées atteintes de troubles cognitifs. Parmi elles, la méthode Montessori redonne de l’autonomie aux patients en s’appuyant sur les facultés qu’ils ont préservées. Et ça marche !

Médecine traditionnelle chinoise : les atouts santé et prévention de l’acupuncture

Naturelle et non toxique, l’acupuncture, une branche de la médecine traditionnelle chinoise s’avère très efficace pour prévenir les maladies et détendre le corps et l’esprit. Les petites aiguilles s’utilisent aussi dans de nombreuses affections et en complément des traitements contre le cancer. Laissez-vous piquer... 

A la rentrée, c’est sûr, nos neurones vont se remettre à carburer à cent à l’heure. Pour les préserver du stress, de surmenage ou de la déprime, une solution : chouchoutez votre assiette car certains aliments sont particulièrement bons pour le cerveau. Alors pourquoi s’en priver ?

Pages