témoingnage
Portrait de cgelitti
Ménauposée depuis plusieurs années suite à de la chimiothérapie, mais n'en ressentant les troubles que de puis peu , je m'interroge, non pas sur les bouffées etc... (j'en ai fait mon deuil . J'y pallie avec des produits naturels autant se faire que peut.)mais sur des douleurs au niveau de toutes mes articulations(les doigts les genoux les coudes etc...)elles me font toutes beaucoup souffrir. j'ai 52 ans ; pensez vous qu'i y ait un lien de cause à effet?
Bernt
Portrait de cgelitti
Désolée Marie d'avoir mal compris la teneur de votre message !
Vous savez ce que c'est que d'avoir de la volonté. Votre histoire personnelle témoigne de moments très durs que vous avez surmontés. Vous êtes une battante et
effectivemnt vous connaissez bien les hormones!
Moi je ne parlais que des hormones "féminines", celles qui nous manquent cruellemnt à partir d'un certain âge ou pour certaines après l'ablation des ovaires.

Quant à la prise de poids je ne suis pas du tout d'accord avec vous : la privation n'est pas une méthode qui convient à toutes.
Le jeûne est une pratique possible mais s'accompagne en général d'une préparation mentale. La privation entraîne un déséquilibre et quelquefois une prise de poids.
Il semble que chez vous cette méthode réussit et convient : je pense qu'une frustration de quelques jours de nourriture est dérisoire par rapport à tous les moments beaucoup plus douloureux que vous avez évoqués et dont votre corps doit garder la trace.
Une réduction du bol alimentaire, un rééquilibrage des rations, un nouveau regard sur ses pratiques alimentaires, me paraissent plus capables de faire l'unanimité que la diète sur plusieurs jours.

Petite question : comment faîtes-vous pour contourner les effets habituels de la ménopause (bouffées de chaleur par ex.) puique vous n'avez pas droit au THS?
Bernt
Portrait de cgelitti
Bonjour Annie

Votre témoignage m'a intéressée, et je suis contente que pour vous les choses semblent déjà rentrer dans l'ordre : avec votre beau métier vous avez besoin de récupérer toutes vos forces. Je me souviens, bien que ce soit déjà loin derrière moi, combien il m'était difficile d'assurer mon poste d'instit de Maternelle au moment du début de la ménopause : entre les insomnies et les sautes d'huimeur c'était difficile de rester zen au milieu de 30 petits bambins de 3 ans. Votre profession est pénible mais je suis certaine qu'elle vous donne d'immenses joies et si votre santé s'améliore, vous allez rapidement traverser toutes ces épreuves.
Donnez dde vos nouvelles et soyez heureuse avec les enfants.
Cordialement
Chantal
Portrait de cgelitti
Message ci dessus lire de la part de Chantal,pour Gis, matine , Hélène et les autres...
annie
Portrait de cgelitti
[QUOTE=Bernt] Bonjour Adelaïde
Bon courage pour ce début de ménopause.
Faites vite un b ilan pour mettre en route un traitement. Et si votre gynéco ne vous prescrit pas de THS ne craignez pas d'en consulter un autre et peut-être UNE autre. C'est une pèriode délicate, notre corps doit s'adapter et pour certaines femmes c'est plus laborieux que pour d'autres.
Pour vos humeurs c'est normal que voius soyez triste c'est sans doute qu'il vous manque des hormones, si vous êtes énervée c'est que vous en avez trop au contraire! Enfin je ne suis pas toubib mais c'est que mon expérience m'a enseignée.
Pour votre poids c'est sans doute démoralisant, mais êtes -vous persuadée que c'est à cause de cette péri ménopause?
Pour en être certaine peut-être que si vous trouvez un peu de temps et de patience, ikl serait utile avant votre rendez-vous du 25 mai, de tenir un pzetit cahier d'iobservatikons quotidienne : votre poids, ce que vous mangez et buvez, vos humeurs avec une échelle de valeurs de votre fabrication, votre sommeil;
Avec ces observations, vous finirez p
[/QUOTE]
ghis
Portrait de cgelitti
j'ai 52ans depuis 3mois je souffre de douleur articulaires la nuit mes doigts gonflent
au repos cest pire
je fais du sport je nai pas de soucis dés larret cé lhorreur
on ma pescrit le traitement hormonal il parait que ca pourrait venir de la ménopause
ca fait 21 jours que je le prend
pas beaucoup damelioration
mais je veux y croire je me dis peut etre il faut encore un peu de temps pour ne plus ressentir se douleurs
si quelquun a eu ses symptomes qui se sont passé grace au traitement merci de me rassurer :))
bisousssss a toutes
annie
Portrait de cgelitti
[QUOTE=adelaide] je n'ai plus mes regles depuis le debut fevrier encore trop tot parait il pour dire si oui ou non menauposée.j'ai 52 ans et j'ai l'impression d'en avoir 15 de plus
mal partout toutes les articulations sont douloureuses, et la prise de poids n'en parlons pas en fait si parlons en c'est horrible une couverture de graisse appellee cellulite m'a envahit, elle s'est infiltrée partout...
plus de fringues a ce mettre 12 kilos de trop
l'humeur, des coups de blues terribles et souvent des phase d'enervements pour rien et c'est mon mari ou mon fils qui supportent
moi je me sens incomprise
je souffre, je gonffle, je suis mal... comme vous
j'ai pu chose extraordinaire avoir un rdv chez gyneco pour le 24 mai alors on verra bien
le dernier m'avait dit " ma petite dame si vous ne voulez pas grossir vous n'avez qu'a plus bouffer..." il y a trois mois de ca...
bon allez courage on va y arriver non?[/QUOTE]
matine
Portrait de cgelitti
bonjour,
J'ai 53 ans, ménopausée, sous traitement Livial depuis 2 ans.
Pour les douleurs articulaires que je ressentais surtout aux chevilles au lever (très douloureux et l'impression de marcher sur des oeufs pendant 5 mn) j'ai tout simplement supprimé le lait de vache (et dieu sait si j'aimais ça !) sous toutes ses formes (lait, yaourt, fromage au lait de vache - je continue les fromages de chèvre, brebis etc...)
Depuis plus ce type de douleur .... cela vaut la peine d'essayer ...

En ce qui concerne la ménopause je serai interessée d'échanger avec celles pour qui cela a des répercutions sur l'équilibre psychique ... On parle bcq des bouffées de chaleur, des problèmes d'ostéoporose, de sécheresse de la peau mais très peu des répercussions sur l'humeur...
Votre avis m'intéresse : comment arrivez-vous à lutter contre ça
merci à celles qui me répondront
matine
annie
Portrait de cgelitti
[QUOTE=Bernt] Bonjour Adelaïde
Bon courage pour ce début de ménopause.
Faites vite un b ilan pour mettre en route un traitement. Et si votre gynéco ne vous prescrit pas de THS ne craignez pas d'en consulter un autre et peut-être UNE autre. C'est une pèriode délicate, notre corps doit s'adapter et pour certaines femmes c'est plus laborieux que pour d'autres.
Pour vos humeurs c'est normal que voius soyez triste c'est sans doute qu'il vous manque des hormones, si vous êtes énervée c'est que vous en avez trop au contraire! Enfin je ne suis pas toubib mais c'est que mon expérience m'a enseignée.
Pour votre poids c'est sans doute démoralisant, mais êtes -vous persuadée que c'est à cause de cette péri ménopause?
Pour en être certaine peut-être que si vous trouvez un peu de temps et de patience, ikl serait utile avant votre rendez-vous du 25 mai, de tenir un pzetit cahier d'iobservatikons quotidienne : votre poids, ce que vous mangez et buvez, vos humeurs avec une échelle de valeurs de votre fabrication, votre sommeil;
Avec ces observations, vous finirez p
[/QUOTE]
Bernt
Portrait de cgelitti
Bonjour Patricia

Les examens hormonaux vous permettront de savoir où vous en êtes : préménopause ou ménopause pour de bon, et si vous choisissez de prendre un THS je crois que l'on peut commencer tout de suite.
Bonne chance
Bernt
Portrait de cgelitti
Bonjour Marie

Etes-vous certaine qu'il suffit de culpabiliser les femmes qui ne bougent pas assez pour les aider à traverser une période aussi critique? Vous exagérez de parler de prétexte, ou alors vous faîtes partie des 30% de femmes qui n'ont aucuns problèmes hormonaux, avec aucune incidence sur le poids.
Vous pourriez être moins normative et admettre que beaucoup de femmes ne sont pas faîtes comme vous et vos copines.
Il est aussi bien connu que la génétique ne nous fait pas tous égaux par rapport à la prise de poids, même si la diète est le meilleur moyen de maigrir : effectivement dans les camps de concentration, il n'y avait plus de cellulite pour les malheureuses!
Moi aussi mon poids n'a pas changé depuis mes 12 ans, ni ma taille, et comme vous je suis fière de continuer à porter du 38! Cependant je fais partie de la majorié des femmes qui gonflent à cause des hormones naturelles (syndrome prémenstruel) et des hormones artificielles (Traitement substitutif hormonal) : avoir de l'eau dans ses tissus n'a rien à voir avec grossir de graisse. J'enfle le matin et je dégonfle le soir, avec plein d'autres symptômes déplaisants et pénalisants : troubles sévères du sommeil, de l'humeur, etc.

Nous sommes liés à nos hormones, et la disparition de nos hormones féminines au moment de la ménopause entraîne un des plus grands bouleversement physique de notre vie.

Pour Adélaïde, à qui j'ai envoyé un message tronqué et démultiplié (erreur de manip que je ne sais pas réparer) je recommande un livre qui vient de sortir :
"Et si c'était les hormones? Etre mince à tous les âges"
du Docteur David ELIA.
Livre de poche 2006, et seulemnt 6?.

Il se répète un peu mais est assez clair sur le sujet.
Qui l'a lu?





Pages

Sujet vérouillé