nathalie
Portrait de cgelitti
JE SUIS MARC ET JE SUIS ATTEINT D'UNE MALADIE DE MENIÈRE DES DEUX OREILLES. JE SUIS SUIVI PAR LE CHU DE CLERMONT FERRAND, SEUL SERVICE ORL QUI M'A CONFIRME LE MAL QUI ME BOUFFAIT LA VIE.

VERTIGES INPREVISIBLES, VOMISSEMENTS, EMBARRAS GASTRIQUES, SUEURS, TROUBLES DE LA VUE, ET REDOUBLEMENT DES ACOUPHENES SONT LES SIGNES PENDANT PERIODE DE CRISE.

EN DEHORS, UNE SENSATION DE NAUSSÉE ET ACOUPHÈNES DES DEUX OREILLES SONT LE COMMUN VECU. UNE PERTE D'AUDITION DE L'OREILLE GAUCHE S'EST ACCENTUÉE DE 2007 A 2008, PUISQUE JE SUIS A 40 POUR D'ECOUTE..... L'AUTRE OREILLE RESTE STABLE A 60 POUR CENT D ECOUTE.

JE SUIS TRAITE PAR DU SERC EN TRAITEMENT DE FOND. NOUS AVONS AUGMENTE LE NOMBRE DE CACHETS QUOTIDIEN. UN PRODUIT DIURÉTIQUE POUR DIMINUER LES OEDÈMES DES SACS LABYRINTIQUE, ET DES CALMANT. JE SUIS SOUS ANTI DEPRESSEUR, ET JE PRENDS A FORTE DOSE DU LEXOMIL LORSQUE LES ACOUPHENES OU L IMPRESSION D'OREILLE BOUCHÉE SE FONT SENTIR. EN CAS DE CRISE JE PRENDS TANGUANIL, ET IL EST VRAI QU IL LIMITE LA CRISE. EN PÉRIODE DE CRISE AIGUE JE DOIS ME COUCHER DANS LE NOIR SANS BRUIT POSITION FOETAL ET ATTENDRE, A LA SORTIE DE LA CRISE UNE NETTE IMPRESSION DE SURDITÉ SUPPLÉMENTAIRE SE FAIT SENTIR.

DANS LES CAS OU LES VERTIGES ET LES EFFETS PERIPHERIQUES SE FONT SENTIR, MINI VERTIGE, NAUSÉEE, DIARRHÉE SUEUR PEUVENT SURVENIR D'UNE FAçON INOPINÉE. CET MALADIE PLONGE DANS UNE FATIGUE PERMANENTE ET ON AURAIT TENDANCE A SE MURER DANS L ISOLEMENT. MALADIE CONDUISANT VERS UN HANDICAP Où LA VIE EST FORTEMENT OBERÉE. IL EST A NOTÉ QUE LA MEDECINE NON SPECIALISÉE EN ORL, CONNAIT TRES MAL LES EFFETS NEFASTES PRODUITS. AVEC UN MENIÈRE IL EST PLUS POSSIBLE DE VIVRE PLEINEMENT LA VIE, ON ELUDE LES ENDROITS BRUYANTS, ON DÉSERTE LES RESTO, ON VIT DANS SA BULLE CAR TOUS CES ENDROITS ET J EN OUBLIE PROVOQUE STRESS ET SYMPTÔMES. ON ME PROPOSE SI LES GÊNES CONTINUAIENT DE ME METTRE DIABOLO POUR DÉCOMPRESSER LE LABYRINTHE..... MAIS LE PROFESSEUR QUI ME SUIT ET TRES SPETIQUE. ENFIN, NE PLUS COMPRENDRE LES AUTRES DANS LEURS CONVERSATION EST DURE A VIVRE, ET LA PEUR DE LA CRISE VOUS BOUFFE LA VIE.

Anonyme
Portrait de cgelitti
bonjour marc
je comprend tres bien ce que vous ressente moi j'ai 31ans ca fait plus de 27 ans que j'ai cette s....... de meniere qui n'a ete diagnostiquer chez moi qu'a l'age de 13-14ans en rapprochant les symptomes de ceux de ma tante qui avait le meme que moi seulemnt elle ca a commencer a 35 ans(encor un truc special le meniere de l'enfance rare merci je usis un etre rare!!!ca me fai tune belle jambe)
je me suis bilateralise(encor un peu de rare j'en avais pas assez) il y a 5ans puis plus rien pdt 3 ans
en ce moment depuis decembre je suis en crise je n'ai pu travaille que 2semaine et demi je sui naz au bord de la depression j'ai peur de perdre mon travail j'ai un emprunt sur le dos et j'avai sprevu un bebe cet annee
donc c vrai que meniere bouffe la vie j'en ai marre et rien n'y fais les cachets ne focntionnent pas je me demande pourquoi je les prends encor
la peur de la crise est omnipresente
voila si ca te dit qu'on se soutiennent un peu pas de souci aller y parait qu'il fo garder le courage a bientot
nathalie
Portrait de cgelitti
J ai la meme chose!les crises me font peur quand c est la nuit!je me demande si c est mieux la nuit ou le jour!c est mal vu de s arreter au travail ,en + les gens doutentparce que ce n est pas apparet comme 1 toux ou 1 rhume! Je travail en maternelle et c est tres dur pour moi!je prends du betarserc et tanganil,qui ne font pas grand chose!bon courage!!!!
Sujet vérouillé