Mémoire auditive ou mémoire visuelle ?

Publié par Isabelle Eustache, journaliste santé le Lundi 24 Mars 2014 : 09h30
-A +A

Vous avez une mémoire plutôt auditive ou visuelle ?

Même instinctivement, vous le savez certainement déjà.

Explications.


Nos sens sont impliqués dans la mémorisation.

Nous avons notamment tous une mémoire visuelle et auditive, mais celles-ci ne sont pas forcément équivalentes, l’une ou l’autre pouvant prédominer chez certaines personnes.

Apprentissage scolaire, activités professionnelles et même pendant les loisirs, notre mémoire est indispensable et il est intéressant de l’utiliser au maximum de nos capacités.

Savoir quelle est notre meilleure façon de mémoriser est donc un atout.

Mais sciemment ou inconsciemment, nous savons quasiment tous dans quelle forme de mémoire nous excellons.

Vous avez une mémoire visuelle...

Vous fermez les yeux et les souvenirs reviennent.

Une simple photo évoque beaucoup de choses pour vous. Lorsque vous repensez au dernier spectacle auquel vous avez assisté, vous le revoyez plutôt en images, alors que si vous aviez une mémoire à prédominance auditive, ce serait plutôt les dialogues ou la musique que vous évoqueriez en premier. Si vous pensez à un repas au restaurant, vous le revoyez en images : l’aménagement de la salle du restaurant, la présentation des plats, etc.

En pratique

  • Lorsque vous voulez vous souvenir de quelque chose, écrivez : numéro de téléphone, nom d’une personne, adresse, discours…
  • Utilisez des post-it, faites des listes, variez les couleurs et écrivez soigneusement avec de belles lettres espacées, etc.
  • À l’école, à la fac ou au travail, faites des schémas, des dessins, des tableaux, écrivez une synthèse, listez par écrit les mots clés à retenir.

Vous avez une mémoire auditive...

Vos souvenirs sont accompagnés de sons.

Ainsi, lorsque vous évoquez une cascade, le bruit intense de l’eau qui tombe lui est intiment associé. Pour vous, faire la cuisine, c’est aussi et surtout le bruit des casseroles, du fouet dans un bol ou le crépitement de la viande qui cuit, l’eau qui bout, etc.

De même, après une soirée entre amis, vous vous souvenez plus facilement des conversations que de la façon dont certains invités étaient habillés. À chaque situation, un environnement sonore.

En pratique

  • Répétez à haute voix ce que vous voulez mémoriser. Commentez et n’hésitez pas à chuchoter, à marmonner.
  • Faites répéter vos interlocuteurs et posez des questions.
  • Pour réviser un cours dans le cadre scolaire ou d’une formation, lisez-le à haute voix.
  • Et en cours, soyez très attentif(ve) aux explications du prof ou du formateur.
Publié par Isabelle Eustache, journaliste santé le Lundi 24 Mars 2014 : 09h30
Source : Institut Moncey.
A lire aussi
Démence : la maladie d’Alzheimer n'est pas la seule... Publié le 14/04/2014 - 07h00

La maladie d’Alzheimer est la démence la plus connue – c’est logique, parce qu’elle est la plus fréquente.Mais elle n’est pas la seule : il existe de nombreuses autres formes de démence, dont les causes sont nombreuses et variées.

Comment aider ses enfants à mémoriser leurs leçons ? Publié le 27/05/2015 - 09h06

Être capable de mémoriser une leçon est une capacité que l’on demande aux enfants dès le CP. Le problème, c’est que personne ne leur apprend comment activer leur mémoire. Alors, si certains découvrent rapidement comment y parvenir, d’autres présentent des difficultés susceptibles de...

Schizophrénie : les nouveaux traitements améliorent le pronostic Publié le 19/02/2001 - 00h00

La schizophrénie est une maladie psychotique grave, regroupant un ensemble de troubles mentaux polymorphes, dominé par un syndrome délirant et une désorganisation de la pensée. Elle peut entraîner une perturbation importante de la vie relationnelle, familiale et sociale. Elle frappe...

Plus d'articles