Mauvaises postures

Publié par Dr Philippe Presles le Jeudi 31 Mai 2001 : 02h00
Mis à jour le Jeudi 13 Février 2014 : 16h04
-A +A

Les mauvaises postures ne sont pas que disgracieuses, elles provoquent de la douleur, des déformations et des troubles fonctionnels. Elles se manifestent le plus souvent au cours de l'adolescence.

Elles se définissent par rapport à la courbure normale de la colonne vertébrale vue de profil.

Cette courbure a la forme d'un "S" allongé : de haut en bas, on observe un creux au niveau du cou, puis un léger renflement en haut du dos et enfin un deuxième creux au bas du dos, dans la région lombaire.

Mauvaises postures : Comprendre

Les mauvaises postures sont dans la plupart des cas des accentuations de ces courbures normales.

Elles sont généralement attribuables à la négligence, mais elles peuvent aussi être le résultat d'une maladie.

Les déformations de la colonne vertébrale dues à de mauvaises postures en position debout, assise ou couchée sont de trois types : la lordose, la cyphose et la scoliose.

Elles entraînent avec le temps une perte du tonus abdominal et le relâchement de certains muscles. Il est fréquent que deux des trois déformations coexistent. L'exemple classique est celui du bossu de Notre-Dame, qui souffre d'une hypercyphose dorsale doublée d'une scoliose. Les adolescents qui se tiennent mal pourront également présenter une légère lordose, de même qu'une légère cyphose.

Lordose

  • Accentuation du creux du cou et extension de la tête vers l'arrière.
  • Accentuation du creux de la région lombaire et cambrure du dos.
  • S'accompagne souvent des déformations suivantes : genoux qui se touchent, pieds affaissés et tournés vers l'intérieur.
  • Douleurs au niveau des régions cervicale et lombaire.

Cyphose

  • Accentuation du renflement du haut du dos, flexion de la tête et des épaules vers l'avant.
  • Douleurs au niveau de la région dorsale, aux omoplates et aux côtes.

Scoliose

  • Déviation latérale (en "forme de serpent") d'une partie de la colonne. Contrairement à la lordose et à la cyphose, une telle déviation n'est pas l'accentuation des deux courbures normales.
  • S'associe parfois à une longueur inégale des membres inférieurs.
  • Souvent sans inconfort, ni douleur.

Mauvaises postures : Causes

Lordose

  • Tendance héréditaire.
  • Obésité abdominale. Elle entraîne une hyperlordose en exerçant une tension indue sur les muscles de la colonne vertébrale. L'obésité abdominale change le centre de gravité et oblige la personne à se pencher en arrière pour garder l'équilibre.
  • Habitude de se tenir le dos trop cambré.
  • Contraction excessive des muscles de la partie arrière du corps.
  • Arthrite. L'arthrite est une inflammation des articulations qui peut affecter la colonne vertébrale. L'inflammation crée de l'œdème autour et entre les vertèbres. Avec le temps, cela change la courbure de la colonne et entraîne un déséquilibre musculaire puisque les muscles attachés se déplacent de leur emplacement habituel.
  • Syndrome de Cushing. Cette maladie rare se caractérise notamment par un embonpoint au niveau de l'abdomen, ce qui, comme l'obésité, entraîne une accentuation de la courbure de la colonne lombaire.

Cyphose

  • Tendance héréditaire.
  • Ostéoporose, chez la femme âgée ("bosse cervicodorsale de la veuve", appelée aussi "bosse de bison", à la jonction des colonnes cervicale et dorsale).
  • Habitude de garder les épaules enroulées vers l'avant. Par exemple, la jeune fille embarrassée par une forte poitrine qui s'est développée rapidement aura tendance à ramener les épaules vers l'avant pour la dissimuler ; l'adolescent qui grandit trop vite cherche à réduire sa taille en voûtant le dos.
  • Contraction excessive des muscles antérieurs de la colonne vertébrale. Prédisposition qui se manifeste à l'adolescence ; une cyphose apparaît et le dos se voûte.
  • Arthrite.
  • Maladie de Scheuermann. Elle apparaît à l'adolescence ; pendant la croissance, les vertèbres s'écrasent en forme de coin, entraînant une hypercyphose (dos exagérément voûté).

Scoliose

  • Postures inadéquates, par exemple, ne pas se tenir droit ou toujours appuyé sur un coude.
  • Inégalité des membres inférieurs. Il s'agit d'un facteur aggravant.
  • Prédisposition qui peut être héréditaire et qui se manifeste à l'adolescence, pendant la poussée de croissance.
  • Traumatismes à la colonne à la suite d'une chute, par exemple.

Guide: 

Publié par Dr Philippe Presles le Jeudi 31 Mai 2001 : 02h00
Mis à jour le Jeudi 13 Février 2014 : 16h04
Source : Guide familial des symptômes sous la direction du Dr André H. Dandavino - Copyright Rogers Media, 2005.
A lire aussi
Scoliose et cartable, mythe ou réalité ? Publié le 07/10/2015 - 09h23

Les cartables trop chargés de nos écoliers ont une mauvaise réputation, totalement injustifiée, vis-à-vis de la scoliose. Néanmoins, un tel poids est aberrant sur une colonne vertébrale en pleine croissance mais aussi parce que de nombreux enfants souffrent sans le savoir de la maladie de...

Lombalgies Publié le 19/02/2003 - 00h00

La lombalgie correspond à une douleur de la région lombaire dans la partie basse du dos.Elle est dite « commune » lorsqu’elle n’a pas de cause inflammatoire, traumatique, tumorale ou infectieuse (90% des cas de lombalgie).6 millions de Français consultent chaque année pour lombalgie....

Pourquoi ai-je mal au dos ? Publié le 04/02/2011 - 09h07

Pourquoi près de 7 Français sur 10 ont souffert, souffrent ou souffriront de leur dos au cours de leur vie ? Le mal de dos est tellement fréquent, que l’on peut effectivement se poser la question et lister les différentes causes du mal du dos.

Plus d'articles