Mauvaise journée au travail : ses effets sont éphémères

Publié par Claudine De Kock, journaliste santé le Lundi 27 Novembre 2006 : 01h00
Mis à jour le Jeudi 03 Avril 2014 : 14h52
-A +A
D'après une très sérieuse étude psychologique américaine, s'il nous arrive de revenir de mauvaise humeur à la maison après une journée difficile au travail, cette humeur noire dure rarement longtemps quand nous nous retrouvons dans notre cercle familial.

La mauvaise humeur liée au travail ne dure généralement pas

Des chercheurs de l'université de Floride aux Etats-Unis ont observé que tant la bonne que la mauvaise humeur peut s'étendre au temps passé à la maison.

Toutefois, l'effet de la satisfaction au travail sur l'humeur n'est généralement que temporaire et dépend largement de la personnalité de la personne en question.

Les frontières entre le travail et la famille sont assez perméables et c'est une preuve de plus que les gens ramènent effectivement leurs soucis concernant leur profession à la maison. La seule consolation est que les effets en sont éphémères et ont disparu le lendemain.

Humeur : évaluation sur une échelle à 6 points

Dans le cadre de cette étude, les scientifiques américains ont observé un échantillon sélectionné complètement au hasard de 74 employés travaillant à l'université de Floride qui disposaient d'un ordinateur au bureau et à la maison. Ce groupe était constitué d'employés administratifs tels des secrétaires et des chefs de bureau.

Chaque participant devait répondre chaque jour à des questions portant sur sa satisfaction au travail et son humeur à 9h du matin, à midi et à 3h de l'après-midi au travail et à 9h du soir à la maison, et ce pendant deux semaines consécutives. Les psychologues évaluaient ensuite l'humeur de ces employés sur une échelle comprenant 6 points basée sur leur réaction par rapport à des affirmations du genre "j'ai l'impression que chaque minute passée au travail est interminable" ou "j'éprouve beaucoup de plaisir à accomplir mon travail".

Publié par Claudine De Kock, journaliste santé le Lundi 27 Novembre 2006 : 01h00
Mis à jour le Jeudi 03 Avril 2014 : 14h52
Source : Judge, T. Journal of Applied Psychology, August 2004 ; vol 89 : pp 661-673.
A lire aussi
Système immunitaire : comment le renforcer avant l’hiver ? Publié le 22/11/2016 - 15h30

À l’approche de l’hiver, renforcer son système immunitaire demeure la meilleure façon de lutter contre les virus, causes de rhumes, rhino-pharyngites, gastro-entérites, et autres maux inhérents à cette saison humide et froide.

Qualité de l’air : 10 gestes anti-pollution intérieure Publié le 26/01/2017 - 10h49

Savez-vous que l’air de nos logements serait 5 à 10 fois plus pollué que l’air extérieur ? Ce chiffre fait réfléchir à la qualité de l’air de nos intérieurs et donne envie de se débarrasser de cette pollution intérieure qui peut provoquer à la longue des symptômes tels...

Les trois manières de diminuer votre stress Publié le 25/10/2005 - 00h00

Un peu de stress, c'est naturel et inévitable. Mais quand on se laisse déborder par cette émotion de tension intérieure, il est souvent difficile de garder assez de recul pour y faire face ou pour en sortir. Connaître les trois voies pour faire baisser votre stress vous aidera à y réfléchir...

Plus d'articles