Marche

Publié par Dr Gérard Porte le Vendredi 22 Mars 2002 : 01h00
Mis à jour le Mardi 07 Juillet 2015 : 16h51
-A +A

1. Marche : caractéristiques, particularités

Avant tout utilisée en tant que moyen de locomotion, il s'agit de l'activité idéale pour retrouver une bonne condition physique. Elle fait même partie des programmes de réadaptation à l'effort après infarctus du myocarde ou greffe cardiaque.

La marche est souvent pratiquée en tant que loisir mais elle peut être un véritable sport, très exigeant, ainsi qu'en témoignent des épreuves tels les Jeux Olympiques ou Paris - Colmar à la marche (autrefois Strasbourg - Paris).

2. Bienfaits et contre-indications de la marche

La marche est typiquement une activité d'endurance (ou aérobie), c'est-à-dire pratiquée sur un rythme moyen et une durée prolongée, sans essoufflement.

Les bénéfices sur les appareils cardiovasculaire et pulmonaire sont bien connus :

  • fréquence cardiaque plus basse au repos et à l'effort,
  • stabilisation des chiffres de tension artérielle,
  • amélioration de la circulation sanguine notamment au niveau des membres inférieurs,
  • essoufflement moins rapide à l'effort,
  • fatigabilité musculaire des membres inférieurs réduite,
  • meilleure tolérance générale aux efforts.

La marche entretient les muscles et les articulations des membres inférieurs mais aussi les abdominaux et les muscles de la colonne vertébrale.

A tous ces bienfaits, il faut ajouter l'aspect psychologique : évasion, contact avec la nature, découverte culturelle, visite d'un site... et aussi une meilleure connaissance de son corps et de ses capacités physiques.

En dehors des problèmes où la mise en charge des articulations des membres inférieurs est déconseillée ou interdite (arthrose des hanches, des genoux, des chevilles ou rhumatisme inflammatoire chronique), il n'existe pas de contre-indication spécifique à la marche.

Guide: 

Publié par Dr Gérard Porte le Vendredi 22 Mars 2002 : 01h00
Mis à jour le Mardi 07 Juillet 2015 : 16h51
A lire aussi
Plus d'articles