nanou
Portrait de cgelitti
Bonjour à tous,

J'ai 16 ans et je suis parfaitement consciente que je suis certainement dans l'âge le plus difficile de la vie avec des hauts et des bas. Par moments, je suis capable d'être très joyeuse et en tout cas donner l'impression d'être bien dans ma peau et à d'autres moments au contraire je suis dans des états dépressifs. Je n'arrive jamais à en sortir. Si jamais quelqu'un de ce forum a été dans le même cas que moi, pouvez-vous me donner des conseils pour adopter une attitude plus stable à long terme. Je vous remercie d'avance

nanou
Portrait de cgelitti
=lalie] Bonjour à tous,

J'ai 16 ans et je suis parfaitement consciente que je suis certainement dans l'âge le plus difficile de la vie avec des hauts et des bas. Par moments, je suis capable d'être très joyeuse et en tout cas donner l'impression d'être bien dans ma peau et à d'autres moments au contraire je suis dans des états dépressifs. Je n'arrive jamais à en sortir. Si jamais quelqu'un de ce forum a été dans le même cas que moi, pouvez-vous me donner des conseils pour adopter une attitude plus stable à long terme. Je vous remercie d'avance

enfin une ado qui écrit sans fautes d'ortographe !!!!
et non, tu n'es pas dans l'âge le plus difficile de la vie, tu es dans celui que tu regretteras le plus quand tu auras des moments difficiles !!!

mais bon,à ton âge je tenais un journal intime, depuis 2 ans et jusqu'à mes 18 ans... et si je l'avais encore, je retrouverais exactement ce que tu décris : passage de l'exaltation, la joie de vivre, l'emballemnt sur des
coups de coeur, à de sombres retombées, des idées noires, une grande tistesse..un vague à l'âme insoutenable..

tout celà ne s'explique pas vraiment.. mes copines étaient pareil.. on parlait beaucoup entre copines..

accorde toi de vivre tes émotions.. romantisme ?? sensibilité ?? tu devrais écrire tout celà, le mettre en forme et en mots. c'est vrai que ça fait très mal....
marie
Portrait de cgelitti
Bonjour lalie
je pense lalie qu'il y a toujours un facteur déclenchant dans la dépression ,cherches en raison tu vas certainement trouver ,ça peut très bien remonter à ton enfance (un deuil mal vécu, une séparation une jalousie vis à vis d'un frère ou d'une soeur parce que papa ou maman avait une petite préférence ,cherches lalie je suis sûre que tu vas trouver ,mais ne te laisse pas aspirer dans cette spirale qui est la dépression ,tu es jeune tu peux t'en sortir.
Bon courage à toi
bety
Portrait de cgelitti
Bonjour Lalie,
Qui t'as dis que tu étais maniaco-dépressive ? Un médecin ou dans ton entourage ?
bety
Portrait de cgelitti
Lalie,
Je pense que ce type de dignostic un peu sauvage n'est pas bon.
Tu es en âge ou tes repères bascules. Tes hormones te bouleverse...
tous ces changement provoquent bien des émotions compliquées à comprendre : pleurs et joies quasi instantanés, envie et perte de désirs etc...
Pour moi, tu es tout à fais normale.
Si tu le souhaite tu peux toujours aller demander l'avis d'un médecin. Celui-ci saura...
On ne sombre pas ainsi dans la dépression sauf si effectivment tu as n vécu en conséquense et là aussi je t'invite à aller consulter pour y voir plus clair.
Bon courage...
lalie
Portrait de cgelitti
Personne ne m'a dit que j'étais maniaco-dépressive. Je m'en suis rendue compte toute seule. Il n'est quand même pas normal à mon avis que par moment je sois aussi heureuse et d'autres où je sombre dans la totale dépression. Cela peut durer très longtemps.
lalie
Portrait de cgelitti
Bonjour nanou,

Tout d'abord, je vous remercie du compliment que vous avez pu me faire concernant mon orthographe. ça fait très plaisir. Sinon, pour répondre à votre question, j'écris déjà une sorte de journal intime. Ce n'est pas vraiment un journal intime, c'est plutôt un carnet dans lequel j'écris tous les événements qui ont pu se passer en une seule journée. Mais je ne prends pas le risque de dévoiler toute mon intimité car si par hasard, l'un de mes proches le lisait ce serait la catastrophe. Il est vrai qu'un carnet comme celui-ci aide beaucoup à la construction de ma personnalité. Cela permet alors de voir mon évolution au fil des jours et de voir quand est-ce que je suis heureuse ou à l'inverse, lorsque je suis malheureuse. Je peux alors remonter à l'élément déclencheur de mes souffrances morales. Je suppose que votre journal intime a dû fortement vous aider aussi à aller de mieux en mieux et à vous trouver petit à petit.
nanou
Portrait de cgelitti
pour te répondre Lalie.. quand je n'en ai plus eu besoin, je l'ai brûlé par sécurité, après avoir relu quelques pages par ci par là, et je me suis aperçue que ce qui était écrit m'était devenu complètement étranger..comme si cette personne tellemenent malheureuse et qui avait souffert à mort je ne la reconnaissais pas du tout.. et je me disais : "franchement, c'était pas marrant, brrr, mais je ne vois pas pourquoi je me faisais autant de mouron, ça n'en valait pas le coup"
je crois qu'à chaque période de construction on éprouve des "douleurs".. et surtout à ton âge. Il y en a qui passe à travers, ou ça les prend plus tard..
vue avec du recul, cette fin d'adolescence, ou ce début d'âge adulte, te paraitra banale..mais c'est vrai q'il faut y passer.

si tu es maniaco dépressive, alors je devais l'être.. et beaucoup le sont ...!!!
Sujet vérouillé