cgelitti
Portrait de cgelitti
Bonjour,je suis étudiant et j'ai perdu, l'an passé, mon frère décédé d'un cancer.Il a pu tenir sa maladie "en échec" pendant 1an . Cependant , de mon coté, pour rester fort et ne pas perdre la face entre mes études, mon job étudiant,et soutenir mes parents moralement, j'ai consommé du cannabis et de l'alcool de manière chronique.J'ai d'abor subi une dépersonnalisation complète (toutefois il s'avère que j'ai commencer a en faire les frais avec la cigarette au début de mes études universitaires c-a-d depuis 3ans) , puis des trouble du "moi" et un mal être social, mes études s'en sont donc trouvées affectées puis,au moment ou je l'ai vu passer l'arme à gauche je suis tombé dans un psychose maniaco-dépressive (avec tout ce que cela comporte : transferts et contre-transferts psychologiques sur les gens de ma famille et mes amis... bref..sur tout ce qui faisait ma vie). J'ai donc couru voir un psy qui ma remis des anti-psychotiques et suis avec lui depuis 10 mois une psycho-thérapie intensive je retrouve une certaine paix intérieure et sort peu à peu de cette schyzophrénie, mais les seuls moments ou j'ouvre ma bouche, j'envoi toujours promener mon entourage et me renferme de plus en plus dans ma bulle et me répète, dans mes pires moments, que mon frère ne s'est pas accroché à cause de moi et que je n'ai peut etre pas été assez présent.

D'ordinaire je suis cool avec les autres et garde mes sentiments pour moi, mais a force de laisser cooler, voila ou j'en suis !

De plus je me rend compte seulement maintenant que mes potes et copines ainsi que mes profs m'ont vu peu à peu sombrer, les membres de mon groupe de musique m'ont vu aussi prendre la grosse tête, et j'ai été assez con pour ne pas remarquer qu'ils ont tout fais pour m'en empécher en se moquant de moi ou en m'entourant du mieux qu'ils ont pu. Comment, sans passer pour un suicidaire, les "remercier" pour cela, meme avec 1an de retard!

Gui