cgelitti
Portrait de cgelitti

les psy et l'école ne veulent rien entendre sans médocs pas d'école.

j'avais nettement diminué les doses mais durant mon hospitalisation on lui en a redonné pour avoir "la paix" et cela l'a déchaîné.

J'ai consulté un super psy qui m'a donné des conseils pratiques et qui m'a bien confortée sur les thérapies comportementales qui sont efficaces et qui ne nécessitent pas la prise de médocs, lui il est contre. Hélas il ne consulte plus, il se bat pour faire ouvrir des des structures et que pour que les choses choses bougent car en savoie c'est la misère.

Pour finir si qqun a des astuces pour calmer les "tics" l'agitation avec des méthodes douces car je suis au bout du rouleau et je n'arrive pas à guérir et c'est très dur pour moi de continuer à m'occuper de lui. Pourtant je me fais violence mais je risque d'y laisser ma peau.ET que de'viendra mon fils??

merci de votre soutien et de votre écoute car ça fais du bien de confier ses difficultés envers cette maladie si dure pour les parents, c'est comme un monstre tappi dans l'ombre et qui peut surgir n'importe quand pour attraper notre enfant et nous on se bat pour qu'il le lâche.

courage à tous ceux qui sont désemparés comme moi.

PUB
PUB