Maman reprend le travail : non à la culpabilité

Publié par Isabelle Eustache, journaliste santé le Mercredi 31 Mars 2004 : 02h00
Mis à jour le Mercredi 29 Avril 2015 : 11h31
-A +A

Il est normal de retravailler, et vous n'êtes pas la seule à vivre cette épreuve, puisque c'est le choix de 75% des mamans d'un premier enfant.

Quelques éléments pour réussir votre reprise.

Reprise du travail : non à la culpabilité

Ne pensez jamais que vous abandonnez votre enfant

Vous lui offrez la possibilité de rencontrer d'autres personnes, d'autres enfants, d'autres lieux, d'autres activités et aussi de nouvelles habitudes.

C'est une première phase vers l'autonomie que vous lui proposez et que vous devez préparer au mieux, pour vous, comme pour lui.

Le choix du mode de garde

Il est essentiel pour son développement physique, psychique et mental. Mais la solution choisie doit également vous convenir à vous.

En effet, si la situation vous satisfait, votre enfant va le sentir et il l'acceptera facilement.

Inversement, il sentira si vous êtes malheureuse, si vous culpabilisez ou si vous êtes inquiète, et aura du mal à s'adapter.

Une transition en douceur

Cette étape est aussi très importante.

Comment ne pas souffrir de la séparation ?

  • Commencez le sevrage trois semaines à l'avance si vous allaitez encore

    Remplacez très progressivement des tétées par des biberons. Vous pouvez cependant garder les tétées du matin et du soir.

  • Faites-le garder une heure puis quelques demi-journées durant le mois qui précède votre reprise du travail.

    Vous l'habituerez ainsi à passer du temps avec une autre personne et à prendre confiance en votre retour.

    Une fois le mode de garde choisi, prenez le temps pour une adaptation progressive afin que bébé s'habitue à la personne qui va le garder et au nouvel environnement.

  • Expliquez-lui clairement ce qui va changer et pourquoi.

    Visitez ensemble les nouveaux lieux en entrant dans chaque pièce tout en faisant des commentaires.

    Toujours ensemble, faites connaissance avec le personnel de la crèche ou avec la personne qui gardera votre enfant en allant sur place plusieurs fois.

    Une fois le travail repris, lorsque vous déposez et reprenez bébé le soir, discutez systématiquement quelques minutes avec la personne qui garde votre enfant ou le personnel de la crèche, de choses et d'autres à propos de votre bébé.

    D'une part, vous échangerez ainsi quantité d'informations, et d'autre part, la séparation sera moins brutale.

  • Déposez dans son lit quelques jouets qui viennent de la maison afin de créer un lien entre les deux endroits.

    Vous pouvez également lui laisser un foulard que vous aurez porté quelques jours pour qu'il soit imprégné de votre odeur.

    Cela lui rappellera votre présence et le rassurera.

Publié par Isabelle Eustache, journaliste santé le Mercredi 31 Mars 2004 : 02h00
Mis à jour le Mercredi 29 Avril 2015 : 11h31
A lire aussi
Quand prendre la décision de se séparer ? Publié le 23/09/2012 - 22h00

Un couple sur 2 ou 3 divorce, sans compter les séparations des couples pacsés ou en union libre. Parfois, une séparation est une bonne chose, et parfois une erreur. Alors, comment savoir si l’on prend une bonne décision ?

7e mois de grossesse Publié le 31/07/2006 - 00h00

Ce mois de grossesse est celui de la 3e et dernière échographie. Bébé grossit, se retourne, tète son pouce et réagit aux bruits. C'est aussi le moment de vous préparer à l'accouchement. Avant cet évènement physique et émotionnel, pensez aussi à inscrire votre enfant à la crèche.

6 conseils pour garder le moral au retour de vacances Publié le 03/08/2011 - 08h31

Les vacances sont terminées, la rentrée s’annonce, toujours un peu stressante… Comment conserver les bienfaits des vacances le plus longtemps possible, idéalement jusqu’aux prochaines ? 6 conseils pour une rentrée en forme et dans la bonne humeur.

Divorce : les petits nomades de la garde alternée Publié le 27/04/2012 - 13h52

Avec un divorce pour deux mariages sur l’ensemble du territoire et deux sur trois dans les grandes villes, la mise en place et la gestion de la garde des enfants encombre les tribunaux. Résidence classique chez maman, avec un week-end sur deux et la moitié des vacances scolaires chez papa ou...

Plus d'articles