momo93clichy
Portrait de cgelitti
je suis maman d'une fille toxicomane de 20 ans. le sol s'est effondré sous mes pieds quand je l'ai appris. Je me rends compte qu'elle ment, elle traîne avec des voyous, elle ne veut pas mettre un pied à la maison alors qu'elle y a sa place et tout mon amour. Elle est entrain de gacher sa vie et je suis spectatrice impuissante de ce désastre. elle a perdu ses plus belles qualités : sa rigueur, sa droiture notamment. Que faire ? J'ai envie de tout laisser tomber et de m'en aller loin de toute cette merde . Je tremble dès que le téléphone sonne.... et en plus s'ajoutent les problèmes avec la police. est-ce que des parents dans mon cas pourraient m'aider ?
Hanaa
Portrait de cgelitti
Nous vivons le meme problème avec mon fils de 23ans .Que faire ?Il refuse de revoir les médecins et sa situation s"aggroue de jour en jour ,il ne fait rien pour arreter,il en et incapable,il ddevient agressif et violent.Que faire pour l'aider?
Au Maroc ce n'est pas facile de trouver des centres d'intoxication.Son père n'ent peut plus , il veut quitter la maison !moi je suis désespéré.Que faire? aidez moi!!!!!!!
maman desespérée
Portrait de cgelitti
Bonjour "mamans en detresse".
J'ai lu en gros les différents problèmes, les réponses et surtout les conseils qui sont très favorables sur les autres forums concernant la "Drogue" et je vois en effet que nous ne sommes pas les seuls à ce demander "pourquoi celà n'arrive qu'à nous", moi aussi j'avais honte de sortir, d'en parler, mais l'on trouve toujours une ame soeur à qui s'ouvrir.
Moi aussi je vis le calvaire j'ai un fils accros au cannabis qui est parti sur un coup de tête à 19 ans en appartement étant donné qu'il ne supportait pas que nous surveillons ses va-et-vient, nous l'avons conseillé mais rien. 10 mois plus tard, n'ayant pas de nouvelles je me suis déplacée et je l'ai rencontré dans son appartement avec ses copains, là j'ai explosé je n'y voyais plus rien, plus tard nous lui avons parlé et proposé de revenir à la maison avec nos conditions, OK tout c'est bien "passé" jusqu'au jour par hasard je rentre dans sa chambre (il ne répondait pas) et c'est l'horreur il était en plein délire et là mes yeux se sont ouverts ce n'était pas seulement le manque de joint mais autre chose, un tableau affreux pour une maman qui avait de nouveau confiance en lui, mais non il jouait bien son petit jeu, nous l'avons emmené dans un centre avec son accord bien sur, pendant 2 mois OK, puis plus rien, les sorties étaient de plus en plus fréquentes, l'argent partait comme des petits pains, on ne peut même pas laisser une pièce sur une table après son passage elle a disparue, son salaire est epuisé le 10 du mois, le pire est qu'il ne peut pas se lever le matin, c'est la galère pour le réveiller ce qui fait qu'il ne travaille plus régulièrement, il ne sait plus se concentré sa mémoire a baissé grave, ses dents se déteriorent de plus en plus, il se promène comme un somnenbule et surtout pour tout ceux qui sont dans mon cas, c'est pénible de le dire mais tous les toxicos mentent, de temps en temps celà arrive qu'ils disent la vérité mais rarement, nous avons tous tout essayé dès qu'on lui tendait la main il prenait le bras, maintenant il a décidé de prendre un appartement sur notre demande, car nous n'en pouvons plus, il faut absolument qu'il se prenne tout seul en main, il a passé ses 25 ans et il faut qu'il sorte du concon familial ce qui ne veut surtout pas dire que nous le laissons tomber, au contraire nous le conseillerons car étant peut-être seul il réussira à se tourner vers un membre de la famille ou une très bonne copine qui pourra lui faire reprendre le droit chemin. Si j'écris c'est pour avertir les adolescents de ce qui pourrait leurs arriver s'ils ne savent pas s'arrêter immédiatement après un JOINT, vous ne savez pas ce que vous faites endurer à votre entourage, réfléchissez avant d'agir, écoutez et relisez bien fort ce que les "anciens" vous conseillent, car vous vous tuez vous-mêmes et les autres avec.
Bisous et A+
Livy
Portrait de cgelitti
bonjour,
je ne suis pa directement concerné par le problème ms j'aimerais aider un ami.mes parents st les meilleurs amis de ses parents par conséquent je le connais depuis que je suis tte petite et je ne supporte pas de les voir dans cette situation.Ses relations ac ses parents ont tjs été difficiles et il a manqué de beaucoup de démonstration d'amour de leur part;aujourd'hui ca fait plus de 2 ans kil fume des joints tous les jours et il a complétement arrété l'école alors qu'il a 19 ans.Il a accepté d'etre hospitalisé mais je pense que c'est surtout pour s'éloigné de chez lui et se rapproché d'un "copain" à lui aussi hospitalisé.
Je souhaiterais en parler avec lui mais je ne sais pa comment il réagira en sachant que je suis au courant(meme si je pense qu'il s'en doute)je ne sais pas quoi lui dire pour qu'il ait confiance et me parle en toute tranquilité!pouvez-vous m'aider?
vero
Portrait de cgelitti
bonjour, j'habite en guadeloupe et mon petit cousin de 26 ans est drogué
et alcoolique. Tout a commencé alors qu'il n'avait que 16 ans avec des
copains. Mais tout s'est empiré à la mort de son pere il y a 3 ans. depuis il
se leve la nuit pour boire et se drogue en cachette. tout le monde pense
que la situation est critique et qu'il faut qu'il se soigne, mais lui refuse de
se voir en tant que toxico. Sa mère se bouche fondamentalement les
yeux. Il se trouve que je lui ait acheté un bien immobilier que je n'ai pas
encore payé. J'ai l'argent, ce n'est pas le probleme, mais j'ai peur que cela
ne lui nuise encore plus et qu'il achete plus de drogues et d'alcool avec.
Mais il a menacé sa mere de se suicider car il est dépressif, si elle ne lui
donnait pas d'argent. Je voudrait l'aider d'abord à réaliser qu'il a un
probleme et l'aider à trouver un centre de désintoxication.J'ai peur qu'il
fasse une bétise. Il est tres complexé par sa taille. il n'a pas de petites
amies, il n'a pas d'amis du tout ou en tout cas pas d'amis sains. Il cherche
du boulot mais n'arrive pas à en trouver. c'est un jeune qui fut brillant
dans ses études de staps, mais qui a tout abandonné par manque de
motivation dans la vie. aidez moi; je ne sais pas quoi faire
cynthia
Portrait de cgelitti
bonjour je comprend votre détresse moi c' était mon mari et tant que je n aurai pas résolut le problème qu il avait je ne l aurai pas laissé mais il est passé dans une clinique ca va faire deux ans est ont a repris une vie normal il a commecé la camme a 18 ans et aujourd' hui il en a 33 la clinique utilise une méthode appelé nra neuro régulation accéléré ca a changé notre vie si ca peut vous aider c' est bien les information son disponible sur internet sur <"coordonnées du médecin supprimées par le modérateur">
bonne chance
clara
Portrait de cgelitti
bonjour à tous
je suis sortis pendant 3 ans avec un garcon que j'ai beaucoup aimé, au bout de 2 ans et demis son comportement c'est mis a changer il sortais bcp ne me parlais plus...
nous nous sommes séparer pendant presque 2 ans et quand il m'a recontacté il m'a expliqué qu'il avait touché a des drogues dures et diler ce qui ne m'a pas étonné car avant de me connaître il avait déja toucher à de la drogue et avait eu de sérieux problèmes
quand ns ns sommes revus il était encore en état de manque, il crachait du sang, vomissait et tremblait de façon impressionnante
il m'a dit qu'il avait eu un déclic et avait ts arrêter, c'était rendu compte qu'il était en train de perdre ts ce à quoi il tenait dont moi et son sport pour lequel il devait passer proffessionnel
je trouve bizare qu'il est pu arrêter du jour au lendemain ?
aujourd'hui je n'ai plus confiance en lui malgrès que je l' aime encore bcp, je suis triste car il me dit sans cèse qu'il à ts gacher et qu'a présent ttes les portes sont fermés, ce qui n'est pas totalement faux
en effet il n'arrive plus a pratiqué son sport et m'a annoncé il y a peu de temps qu'il allait surment arrêté car il n'y arrivait plus et qu'a chaque fois qu'il fait son sport il à l'impression de ne pas être à sa place et repense à tous ce qu'il a fait
quand à ns c'est difficile car je lui en veut tellement de ts ce qu'il m'a fait subir, de ses mensonges...
je ne sais pas quoi faire pour l'aider
j'attend vos remarques et conseils merci d'avance
carole
Portrait de cgelitti
je viens de regarder un peu tous les messages sa me rappele des mauvais souvenirs et quand je vois la detresse des parents la je vois la peine que jai pu leurs faire jai commencer aprées avoir eu 2 enfants jai 35 ans jai fait 3 cures mes amon envie la seul cure qui m, aide ces de diminuer mon traitement petit a petit car la cure sa ne me va pas je resortais de la bas encore plus fracas et en plus tu t accroche au medicament. et croyais moi maintenant je vis ma vie de mere et de femme pleinement et sa ce voit pas surtout les parents ne lacher pas vos enfants. ces dure apres sa vo la peine mon pere a souffert maintenant il respire de savoir que je suis bien si ya des questions que vous voulez savoir je vous repondrez en plus sa me fait du bien d en parler bon courage a tous
barbara
Portrait de cgelitti
réponse à noémie dauga
Madame,
je ne sais pas si vous reviendrez sur ce site mais je ne vous téléphonerais pas . Je ne suis pas encore au stade ou j'assume la situation, loin de là. Je suis incapable de parler de ce sujet.j'ai honte et personne à part moi ne le sait. Ici, c'est anonyme et ça me libère un peu mais en public c impossibme et pourtant croyez-moi j'aurais eu des choses à dire, beaucoup, car effectivement je fais tout pour sortir ma fille de ce fléau, en vain pour l'instant.....J'aurais tellement aimé pouvoir le faire, pouvoir participer à votre débat.
PATOU
Portrait de cgelitti
Sur les conseils d'une amie j'ai rechercher des forums identhiques à celui-ci et d'après ce que je viens de lire je souhaite avoir un peu d'aide et de conseils et vous en remercie par avance.
Ma fille 21 ans vient de rentrer depuis une semaine dans un service d'aide aux toxicomanes. Je réside en Guadeloupe depuis avril. Ma fille avait déjà les mêmes problèmes de drogue avant mon départ et me faisait vivre l'enfer. Elle a pris un appartement à mon départ et sa situation s'est vite dégradée. J'avais des nouvelles régulièrement par ses soeurs aînées qui avaient pris un peu ma place et elles aussi n'en pouvaient plus. C'est mon beau-frère qui a pris l'initiative de la convaincre de rentrer en cure mais au bout d'une semaine il m'a téléphoné en me disant que ma fille avait besoin de moi auprès d'elle pour s'en sortir. Je ne sais plus que faire. J'ai un commerce en Guadeloupe avec mon ami et je ne peux pas partir comme ça. je culpabilise beaucoup. J'ai toujours fait le maximum pour ma fille qui a ces problèmes depuis l'âge de 18 ans, année du décès de son père. Cela a été très dur pour elle mais aussi pour moi et le dialogue entre nous était inexistant.
Vous dites qu'il faut être près d'eux pour les soutenir afin qu'ils aient une chance de s'en sortir. Que dois-je faire? Faire basculer ma vie pour sauver la sienne? Merci de m'aider
Linda
Portrait de cgelitti
Je sympatise avec toi. Nous sommes une famille recomposé, dont mes 2 filles de 12 et 14 ans et les filles de mon conjoint qui on 18 et 20 ans. Celle de 20 ans depuis 1 an et demi m en fait voir de tout les couleurs. Elle a commencé le pot il y a 1 ans et demi et cette semaine j ai decouvert un comprimé j ai l impression que c est de l ecstasy. Depuis tout ce temps elle a changé d un bout a l autre..je sent le pot dans mon sous sol, des mecs rentre dans mon sous sol et repart aussitot, je suis sur que ce sont des fournisseurs, j ai commencé a prendre leur num de plaque..Je suis aller voir une dame au relation humaine au poste de police pour savoir ce que je peux faire avec tout sa. Parce qu elle est hyper colèrique a la moindre critique, tres menteuse, nos chambre son barré et elle trouve le moyen de les débarrer et de voler mes filles, vetement et autre trucs, elle me vole, elle prend toutes mes produits et les enferme dans sa chambre, vole mon linge ma decoration dans la maison...elle jete mes livres de recette. quand je lui demande ou son mes choses, ou mes produits... elle me jure que c est pas elle...Au jour de l an... nous voulions passé une soirée tranquille...avec un petit buffet...elle a tout gaché..les gros cris comme jamais a cause d un petit detail annodain...j avais jamais vu sa.. elle disait a son pere : appel la la police en pensant que jamais il n appelerait...c est moi qui a appelé dans ma chambre parce que j en pouvais plus...
Oui sa c est calmé la...mais elle se drogue en cachette et je ne me gene pas pour fouiller sa chambre...j ai plus confiance en elle, tout en ne lui fesant pas savoir ce que je pense d elle...j en decouvre a tout les jours encore et j en ai marre... mais j aime mon conjoint...et j espere passer au travers..

Bonne chance a toi
je sais pas quoi te dire

Pages

Sujet vérouillé