Les maladies dentaires des lapins

Publié par Anne Pensis, vétérinaire le Lundi 07 Mars 2005 : 01h00
-A +A
Le lapin nain est devenu un animal de compagnie courant. Il faut savoir que les problèmes dentaires sont fréquents chez ces petites « boules de poils ». Toutefois, leur incidence peut être réduite par l'usage d'une alimentation adéquate.

Des dents de lapin...

Le lapin a une dentition qui ne manque pas d'originalité : en effet, il ne possède pas de canines, mais derrière les deux incisives de la mâchoire supérieure se cachent deux petites incisives supplémentaires. De surcroît, les incisives et les molaires poussent durant toute la vie du lapin. Quand on sait que cette croissance se chiffre à 8 à 12 cm par an, on comprend aisément le besoin vital qu'a le lapin d'user ses dents. A ce propos, il faut savoir que le lapin n'est pas un rongeur. Il en découle que l'usure dentaire provient surtout du frottement engendré par des mouvements de va et vient des mâchoires d'avant en arrière lors de la mastication.

Une usure anormale

Les problèmes dentaires des lapins sont principalement dus à une usure anormale engendrée par un phénomène de mal occlusion. On parle de mal occlusion quand les dents des mâchoires inférieures et supérieures ne sont pas bien en vis-à-vis et ne peuvent donc pas s'user correctement en se frottant l'une contre l'autre. Ce phénomène peut avoir une origine génétique (forme anormale de la mâchoire), traumatique (fracture), alimentaire ou métabolique (déséquilibre en calcium). Les dents s'usent alors de manière irrégulière ou poussent dans une direction anormale. Les irrégularités des dents blessent les joues et la langue et favorisent l'apparition d'abcès. D'autre part, des molaires s'usant de façon insuffisante peuvent empêcher le lapin de fermer sa bouche complètement, et induire secondairement un défaut d'usure des incisives. Ces dernières deviennent alors de plus en plus longues et apparaissent en dehors de la bouche. Ces molaires et incisives déformées empêchent le lapin de mastiquer et donc de s'alimenter. Enfin, des molaires qui n'ont plus de place pour pousser vers la bouche vont se mettre à croître dans le sens inverse, et léser les os des mâchoires.

Publié par Anne Pensis, vétérinaire le Lundi 07 Mars 2005 : 01h00
A lire aussi
L'orthodontie rend le sourire ! Publié le 03/11/2008 - 00h00

Par ses techniques, par ses matériaux, l'orthodontie ou réalignement des dents et des mâchoires a considérablement progressé. Bonne nouvelle pour petits et grands : elle fait beaucoup moins mal, est plus pratique pour le patient et sa brosse à dents, et sait se rendre invisible à tout âge....

Dents : stop aux mauvaises habitudes ! Publié le 13/07/2016 - 09h51

Les Français malmènent leurs dents. Environ 10% ne se les brossent pas tous les jours et ils sont très nombreux à s’en servir comme d’un ouvre-bouteille ou un casse noix... Rien de tel pour les abîmer. Voici quelques conseils pour reprendre les bonnes habitudes !

Plus d'articles