Maladie de Parkinson : des signes précoces inattendus

Publié par Isabelle Eustache, journaliste santé le Dimanche 20 Juin 2010 : 02h00
Mis à jour le Vendredi 15 Avril 2016 : 11h46
-A +A

La maladie de Parkinson n'est à l'heure actuelle pas curable, même s'il existe des médicaments efficaces contre ses symptômes. Les chercheurs se sont penchés sur ses débuts, pour pouvoir la détecter le plus tôt possible...

Douleur et troubles du sommeil, les premiers signes de la maladie de Parkinson ?

Les troubles du sommeil sont connus depuis plusieurs années comme pouvant signaler une maladie de Parkinson. Ils incluent des troubles nocturnes, mais aussi des assoupissements pendant la journée. On a découvert plus récemment (2) la place de la douleur dans les symptômes de la maladie de Parkinson. C'est un signe de maladie qui n'est pas souvent cité, étant moins spécifique que d'autres comme les problèmes musculaires par exemple; il est donc possible de l'ignorer. Pourtant, les patients Parkinson souffrent significativement plus que les autres. Cette douleur est le plus souvent liée à des dystonies (contractions musculaires intenses et involontaires) et localisée dans la jambe, le pied, le cou ou les épaules. Les chercheurs à l'origine de cette découverte soulignent que la douleur se développe dès le début de la maladie. Elle devrait donc être mieux reconnue, puisqu'elle peut aider à mettre en place une meilleure stratégie de traitement.

Troubles de l'odorat et de la vision avant l'apparition de la maladie de Parkinson

Une étude japonaise (1) a montré que la diminution de l'odorat peut être considérée comme un signe avant-coureur de la maladie de Parkinson. Les chercheurs ont en effet évalué la précision de l'odorat de 2267 Japonais âgés, mais qui ne souffraient pas de la maladie de Parkinson. La santé de ces hommes a ensuite été surveillée pendant plusieurs années, et il s'est avéré que ceux qui développaient la maladie de Parkinson avaient en général obtenu des scores bas au test d'odorat. Evidemment, il ne faudrait pas en déduire que toute personne qui a un mauvais odorat serait à risque de maladie de Parkinson ! Ce lien ne suffit pas à faire une prédiction, et de loin, mais il reste un élément intéressant supplémentaire pour les médecins.

Plus récemment (2), des chercheurs ont effectué des tests de vision et ont découvert qu'ils sont efficaces pour différencier la maladie de Parkinson du tremblement essentiel. La maladie de Parkinson entraînerait des difficultés pour voir les couleurs et les contrastes.

Publié par Isabelle Eustache, journaliste santé le Dimanche 20 Juin 2010 : 02h00
Mis à jour le Vendredi 15 Avril 2016 : 11h46
Source : (1) Ross, G., Annals of Neurology, février 2008. (2) Defazio, G., Archives of Neurology, septembre 2008. (www.webmd.com).
A lire aussi
Et si c'était la maladie de Parkinson ? Publié le 07/12/2009 - 00h00

Ne vous méprenez pas, les tremblements ne représentent pas l'unique symptôme caractérisant la maladie de Parkinson. D'ailleurs, ce signe n'est même pas systématique, puisqu'environ un tiers des personnes atteintes de la maladie de Parkinson ne souffrent pas de tremblements. Mise au point sur...

La maladie de Parkinson : un combat de tous les jours Publié le 31/12/2007 - 00h00

Maladie dont on ne connaît toujours pas la cause, décrite en 1817 par un médecin anglais le docteur James Parkinson, la maladie de Parkinson évolue sur de nombreuses années, associant tremblements, lenteur des gestes et rigidité des membres. On ne sait pas la guérir, mais de nombreux...

Plus d'articles