supp
Portrait de cgelitti
Indications

Elles procèdent de l'activité antiparasitaire et antibactérienne du métronidazole et de ses caractéristiques

pharmacocinétiques. Elles tiennent compte à la fois des études cliniques auxquelles a donné lieu ce médicament et de sa place dans l'éventail des produits anti-infectieux actuellement disponibles.

Elles sont limitées aux infections dues aux germes définis comme sensibles :

- amibiases,

- trichomonases urogénitales,

- vaginites non spécifiques,

- lambliases,

- traitement curatif des infections médico-chirurgicales à germes anaérobies sensibles,

- relais des traitements curatifs par voie injectable des infections à germes anaérobies sensibles.

Il convient de tenir compte des recommandations officielles concernant l'utilisation appropriée des antibactériens.

Contre indications

CONTRE-INDIQUE :

Ce médicament ne doit jamais être utilisé dans les cas suivants :

- hypersensibilité aux imidazolés,

- hypersensibilité ou intolérance au gluten, en raison de la présence d'amidon de blé (gluten),

- enfant de moins de 6 ans, en raison de la forme pharmaceutique.

DECONSEILLE :

- Ce médicament est généralement déconseillé en association avec le disulfirame ou l'alcool (voir interactions).

- Allaitement : le métronidazole passant dans le lait maternel, éviter l'administration de ce médicament pendant l'allaitement.

Effets indésirables

- Système gastro-intestinal :

. troubles digestifs bénins (douleurs épigastriques, nausées, vomissements, diarrhée),

. glossite avec sensation de sécheresse de la bouche, stomatite, goût métallique, anorexie,

. exceptionnellement, cas de pancréatite réversible à l'arrêt du traitement.

- Peau et annexes :

. bouffées congestives, prurit, éruption cutanée parfois fébrile,

. urticaire, oedème de Quincke, exceptionnellement choc anaphylactique.

- Système nerveux central et périphérique :

. céphalées,

. neuropathies sensitives périphériques,

. convulsions, vertiges, ataxie.

- Troubles psychiatriques :

confusion, hallucinations.

- Lignée sanguine :

très rares cas de neutropénie, d'agranulocytose, et de thrombopénie.

- Manifestations hépatiques :

très rares cas d'anomalies réversibles des tests hépatiques et d'hépatite cholestatique.

- Divers :

apparition d'une coloration brun-rougeâtre des urines due à la présence de pigments hydrosolubles provenant du métabolisme du produit.

Manifestemet, le medicament que tu as pris et dont je fais un copier/coller de la notice ( trouvée sur internet ) ne peut en aucun cas avoir causé un dereglement hormonal.

supp
Portrait de cgelitti
supp
Sujet vérouillé