maman
Portrait de cgelitti
Bonjour,

Je suis la mère de Camille, huit ans et demie, porteuse d'une anomalie chromosomique rare : une délétion 22q13.3.

Je voudrais aborder un sujet qui, je pense, reste une difficulté pour les enfants ayant un handicap : comment faire pour qu'ils aient eux aussi, un réseau de copains au même titre que les enfants valides ?

Camille, a un copain, et une copine "attitrés". Ce sont des enfants, que l'on côtoie depuis assez longtemps, qui ont appris à connaître Camille et l'apprécie. Par contre, pour se faire de nouvelles relations, c'est plutôt difficile.

Alors que les enfants dits "ordinaires" se font la majeure partie des copains, copines, à l'école, les enfants avec qui Camille passe ses journées à l'institut sont internes, et viennent souvent de loin, ce qui ne facilite pas les échanges... De plus, Camille ne joue pas facilement avec les autres enfants. Elle aime leur compagnie, mais jouent plutôt "à côté", sans forcément beaucoup d'entrées en relation. Sans compter que pour des personnes extérieures, le handicap peut à première vue être un frein pour faire plus ample connaissance.

Avez-vous réussi à élargir le cercle d'amis de vos enfants pour qu'ils aient une vie sociale au même titre que leurs frère et soeur ? A bientôt. Frédérique.

http://monsite.orange.fr/le-monde-de-camille/

Carole
Portrait de cgelitti
Je viens de visiter votre site et je vous félicite !
Votre petite Camille est charmante et votre site donne un peu d'espoir sur l'intégration même si cela reste difficile, continuez de vous battre. J'ai justement lançé un sujet sur l'intégration et le projet scolaire sur le forum "handicap", le combat est rude et vous en avez fait les frais...
Avec tous mes encouragements.
maman
Portrait de cgelitti
Je viens de visiter votre site...
elle est charmante votre petite Camille,
je vais vous poser une question... ne vous formalisez pas sur cette question,ce n'est qu'une question...

Lorsque Camille jetait les boules de sa tente,dans les escaliers...pourquoi n'avez vous pas pris le temps de vous asseoir avec elle,pour les jeter aussi..
c'est marrant comme jeu!
Pour la musique ,c'est pareil...elle ecoute une chanson en boucle ...en faisant hurler la musique dans la voiture,mes enfants aussi...
pourquoi ne pas lui offrir un MP3,ainsi elle pourra sans gener les occupants de la voiture ,sa musique preferee à tue tete.

J'ai l'impression que vous ne la traitez pas comme une autre petite fille,justement parce qu'elle a un handicap...
Jouez vous avec votre fille,prendre du temps pour faire ce qu'elle aime meme si ca vous parait bizarre ou inutile ou autre...
j'ai trois enfants,et souvent ils inventent des trucs completement ouf...mais je prends toujours le temps de m'arreter pour participer à leurs jeux ouffff...
et je m'amuse autant qu'eux...
nous on saute dans les flaques d'eau et vous...et Camille?
c'est drole de sauter dans l'eau...meme à 12ans.



Carole
Portrait de cgelitti
Je ne suis pas directement concernée par le handicap, ma fille est en parfaite santé mais en revanche je suis très sensibilisée sur le sujet. Ma mère et ma soeur travaillent toutes les deux dans un IME et l'une de mes amies est elle directement confrontée au handicap de sa fille de 14 ans.
Alors c'est vrai que j'ai un regard peut-être un peu différend et tout cela me touche beaucoup.
Je suis admirative de toutes ces mamans qui trouvent sans cesse la force et l'énergie de se battre pour le bien-être de leurs enfants car c'est le combat d'une vie entière et tout est tellement compliqué... C'est une grande leçon pour nous autres, mamans d'enfants bien portants, nous qui avons souvent tendance à nous plaindre pour des choses d'une futilité incroyable au regard de ce que vous vivez au quotidien.
Ce qui m'insupporte le plus c'est de ne pas pouvoir agir pour faire avancer les choses et surtout changer les mentalités. Parceque le gros du problème pour l'intégration de ses enfants est bien une question de mentalité, il n'y a qu'à regarder qui s'intéresse au sujet...
Tous les enfants ont besoin d'amour et nous devons autant que faire ce peut leur offrir un maximum de bonheur et ces enfants là peut-être encore plus. Leur vie est déjà difficile alors n'en rajoutons pas. Considérons les et regardons les comme les autres, c'est quand même pas si compliqué ? Toute cette indifférence me révolte.
Dans quelle région habitez-vous ?
nomade
Portrait de cgelitti
Entièrement d'accord évidemment...
Mes deux autres enfants, seront, j'en suis sûre, bien familiarisés avec le handicap...
Quel est le problème de votre "petit" ?
Frédérique.
http://monsite.orange.fr/le-monde-de-camille/
Carole
Portrait de cgelitti
Bonjour Nomade,
Je navigue pas mal sur le forum "handicap" ou j'ai lançé plusieurs débats mais les réponses tardent à venir...
Il est vrai que ce n'est pas évident pour un enfant handicapé de se faire des amis lorsque cet enfant n'est pas dans le circuit scolaire "normal".
Mais je crois que c'est à nous, parents, d'éduquer nos enfants pour qu'ils aient un regard différent sur les personnes handicapées.
Ce sont des êtres humains avant tout qui ont besoin de beaucoup d'amour et au delà de ça, ces enfants ont besoin d'être considérés au même titre que les autres.
J'ai cependant l'impression que c'est un sujet encore tabou vu le nombre de réponses...
N'oublions pas que nous pouvons toutes nous trouver confrontées à cela demain...
Alors ouvrons notre coeur et sensibilisons nos enfants sur les différences.
Sujet vérouillé