Jean
Portrait de cgelitti
Bonjour

Hier soir des que je me suis coucher j?ai commencé à avoir un mal de tête mais qui ses ensuite centraliser dans la région de l??il sa me faisais tellement mal que je devais garder la tête droite pour calmer la douleur des que je reposer la tête la douleur s?aggraver. Sa me faisais comme des picotements mais une douleur très dur à décrire. Donc si quelque un ses ce que ses j?aimerais bien s?avoir ce que ses ?

Si sa peut vous aidez j?ai 14 ans

(Désoler pour les fautes d?autographes)

JAKRAV
Portrait de cgelitti
J'avais en effet les mêmes symptômes. J'ai trouvé, mais par hasard que, dans mon cas, les migraines étaient en réalité des sortes de gastro au ralenti. S'il s'agissait chez moi manifestement d'une infection microbienne ce peut-être aussi le cas de nombreux migraineux. Mais aucun médecin ne m'aura orienté sur cette voie et ils m'ont même fait perdre beaucoup de temps. Le fait que la bactérie Helicobacter piloris ait été trouvée responsable de certaines migraines va bien dans le sens d'origines microbiennes au moins pour certains cas. (d'autres cas peuvent être sans doute d'origines vertébrales, visuelles, etc. ) En tout cas les examens de fond l'oeil et autres IRM ne me paraissent que des plaisanteries : on ne verra jamais rien avec ces méthodes. A défaut de pouvoir faire confiance aux médecins, qui sont complètement inopérants (j'en ai vu 15 en 40 ans !) il convient de faire des essais sur soi-même, sans prendre de risque évidemment.
Si les migraines (accompagnées de diarrhées) semblent provenir de désordres intestinaux, il est interessant d'essayer le nifuroxazide (pas dangeureux, en vente sans ordonnance) puisque ça marche au moins chez moi. Si les problèmes semblent venir de l'ensemble du tube digestif et en particulier de l'estomac peut-être que des prises régulières, (loin des repas et de toute prise de médicaments) de charbon végétal en granulé comme Formocarbine (pas en gellules) peuvent améliorer la flore interne. Un autre traitement qui me paraît aller dans le même sens et sans danger, c'est les "Gouttes aux essences" (ess de lavande + thym + menthe + cannelle + girofle) En tout cas cela a contribué aussi à améliorer mon état de santé, et je continue de prendre ces trois traitements avec pour objectif, à terme je l'espère, de diminuer le nifuroxazide (et peut-être de le supprimer un jour.)
PS : il est important de noter les observations, dates des crises, intensité, prises de traitements, toutes choses qui paraissent importantes à ce sujet afin de pouvoir considérer dans quel sens évolue la maladie au fil des mois.
Flo
Portrait de cgelitti
Bonjour,
Message surtout pour Jakrav, vu que je suis dans le même cas que la
jeune fille.
J'ai à peu près les même symptomes depuis maintenant 5 à 6 semaines:
mal localisé derrière l'oeil droit qui irradie en mal de tête dans la partie
droite de mon cerveau. Alors effectivement, j'ai aussi fait deux mini
gastro ces deux dernière semaine, ai j'ai souvent "mal au ventre". Donc
Jakrav, peux tu répondre à ces quelques questions?
- Aviez-vous mal tous les jours? Ou occasionnellement?
- Aviez-vous une impression de "grain de sable" ou boule derrière l'oeil?
- La nuit, la douleur se calme, vous aussi?
- Le travail "intellectel" accentue la douleur, vous aussi?
J'ai déjà fait un fond de l'oeil qui n'a rien donné.
Je vais passer un IRM lundi soir, le RV est pris depuis 15 jours, j'avoue
que le temps est très long quand on a mal, et que l'on psychote sur tout!
Merci de me répondre, votre témoignage semble vraiment proche de ce
que j'ai.
Flo
Jean
Portrait de cgelitti
Bonjour,
Je présente les mêmes symptômes que Flo depuis une semaine...et je commence à me poser des questions sur l'origine de ces maux et à envisager des examens.

J'aimerais savoir comment cela a évolué chez vous...

Merci.
JAKRAV
Portrait de cgelitti
j'ai souffert de migraines depuis 40 ans. (Violentes douleurs dans l'oeil droit et côté droit du crâne, lumière insupportable, nausées, suivies de vomissements, diarrhées avec vents sulfureux... Une à deux fois par semaine)
J'ai consulté de nombreux toubibs, j'ai tout entendu comme explications (et comme bétises) et j'ai été amené à tester toutes sortes de traitements. Manifestement il y a une grande perplexité des médecins devant cette maladie. Je suis convaincu que la migraine n'était que le signal d'alarme de causes diverses.
Pour en venir aux faits, un premier traitement efficace (vers 1992) de la migraine pris dans le début de la crise est venu à mon secours en une heure : le gynergène caféiné.
Un autre médecin m'a trouvé, en 2001, après divers essais, un traitement de fond convenable (Avlocardyl le matin et Sibélium le soir) qui a réduit les migraines, devenues peu violentes, à une par mois, traitées très facilement avec le Gynergène.
Je me suis contenté de ce système jusqu'à ce qu'une gastro (en 2005) viennent fort à propos éveiller mon attention. J'ai d'abord cru à l'arrivée d'une migraine, tant les symptômes étaient semblables, mais en plus violents, et j'ai donc pris rapidement du Gynergène... qui n'a été d'aucune utilité. La gastro a donc poursuivie son cours comme il se doit avec force diarrhées et vomissements accompagnées des douleurs habituelles des migraines (oeil droit, etc...) ce qui m'a amené à m'interroger sur leurs causes. Comme le traitement de la gastro (Ercefuril =génériques Nifuroxazide) avait été suivi d'une période calme en ce qui concerne les migraines.
J'ai alors essayé carrément d'abandonner tout traitement de fond de la migraine : le résultat ne s'est pas fait attendre quelques jours plus tard : débuts des signes précurseurs, lourdeurs d'estomac, nausées, vertiges, troubles de la vision etc. J'ai donc tenté à ce moment-là de prendre une gélule, matin et soir, de nifuroxazide... avec succès. J'en prends maintenant une gélule presque chaque matin à jeun et, à l'exclusion de tout autre traitement, n'ai pas eu de migraine depuis octobre 2005 (1 an 1/2). (N.B. J'ai tenté à trois reprises d'interrompre le traitement, mais les signes précurseurs des migraines reviennent au bout de quelques jours)
Il serait, certes, interessant de connaître la nature des micro-organismes qui semblent être impliqués, car il n'est pas impossible que d'autres migraineux (1% ou 20% ?) souffrent en fait du même genre de problème du fait de ces mêmes micro-organismes du tube digestif ou apparentés.

N.B. J'ai trouvé sur le web que des chercheurs italiens ont mis en évidence des migraines causées par Hélicobacter piloris, un microbe assez commun de l'estomac. (a suivre)
re
Portrait de cgelitti
J'ai oublier de dire que j'avais mal que à l'oeil gauche.
Sujet vérouillé