Mais pourquoi mon enfant se ronge-t-il les ongles ?

Publié par Paul Vian, journaliste le Lundi 30 Mars 2009 : 02h00
-A +A
Il s'en prend quotidiennement à ses petites mains avec voracité ? Se ronger les ongles est un symptôme dont les origines peuvent être diverses.

Petites angoisses... Explications

Les médecins lui donnent le nom savant d''onchophagie'. Comprenez ici : ' attitude compulsive consistant à se ronger les ongles '. 'Cette manie peut avoir, chez l'enfant, différentes origines, explique le pédiatre Yann Oliveux. Elle peut-être mimétique : l'enfant voit un adulte référent - père, mère, instituteur - s'en prendre à ses mains et décide de recopier ce geste qui lui semble anodin.' Elle peut également traduire une anxiété face à une situation troublante liée à un événement qui est venu dérégler son quotidien : rentrée scolaire, divorce, naissance d'un frère, etc. 'Ici, remarque le psychologue clinicien Alan Brouiller, se ronger les ongles devient une façon d'extérioriser son angoisse, sa nervosité ou son insécurité. Le problème est identique lorsque l'enfant se tripote une mèche de cheveux ou mâchonne l'oreille de son doudou'.

Solutions

' Quoi qu'il en soit, il est nécessaire de tenter de trouver ou de situer l'origine de cette manie ', analyse Yann Oliveux, avant de conseiller : ' pour cela, ne le harcelez surtout pas en permanence et ne l'humiliez pas en public : il plongerait dans un mal-être qui renforcerait ses petites crises d'inquiétude. Ici, l'enfant a plutôt besoin de parents qui l'écoutent. Il est donc impératif d'essayer de savoir si quelqu'un ou quelque chose le tourmente. ' Il est aussi possible d'appliquer sur ses ongles un pansement ou un vernis spécial, au goût amer, qui aura un effet dissuasif, sachant que ce type de manie disparaît généralement seule, avec le temps.

Troubles de l'insécurité... Explications

Reste malgré tout qu'il arrive parfois que les choses s'aggravent : ' l'enfant peut, quand son ressenti devient vraiment très fort, se ronger quotidiennement les ongles jusqu'au saignement et à l'infection cutanée, prévient Yann Oliveux. Dans ce cas précisément, il porte ses doigts à sa bouche en permanence, si bien que sa manie occupe tout son temps, l'empêchant parfois de se concentrer. ' Pour les psys, cette activité compulsive, non maîtrisable, se rencontrerait essentiellement chez l'enfant vivant dans un état tensionnel et insécure particulièrement prononcé.

Solutions

' Aider son enfant à mettre en mots ce qui le malmène est donc une première étape vers la maîtrise de soi, explique Alan Brouiller. L'enfant pourra ici se faire aider par un pédiatre ou un thérapeute sachant que des discussions dans l'intimité avec ses parents pourront également lui donner la possibilité de transformer l'ombre en lumière et de jeter en dehors de lui son sentiment d'insécurité et ses angoisses du dedans. Il peut s'agir d'un souci à l'école comme de mauvaises notes, d'une perte de confiance momentanée, d'une complication relationnelle avec des camarades, continue l'expert. Il est en tout cas important que l'enfant soit rassuré par ses parents. Plus que l'autorité, plus que l'humour, c'est l'écoute qui sera réparatrice. '

Publié par Paul Vian, journaliste le Lundi 30 Mars 2009 : 02h00
Source : Psycho enfants, avril 2009.
A lire aussi
Plus d'articles