Emma
Portrait de cgelitti
Bonjour,

Ma fille de 20 ans se drogue. Je ne sais pas si elle prend autre chôse que du cannabis. Elle vient d' êre maman d' un petit garçon qui a maintenant trois mois. Il semble aller très bien.

Je pense qu' elle a commencé à l' âge de 17 ans par du cannabis. A 18 ans, elle est devenue violente envers moi et ses grands parents, puis elle a fugué en abandonnant ses études.

J' ai mis un mois à la retrouver. Elle s' était installé chez les parents de son petit ami qui est aujourd' hui le père de son fils. Il n' a que dix-huit ans et prend au moins du cannabis quotidiennement.Il plane en permanence.

Ma fille m' a volé ma carte bleue et ma carte d' identité il y a un an puis a détourné un chèque que je lui avais fait pour le médecin.

Elle vient de me voler un chèque dans mon sac à main et à détourné une somme considérable de mon compte. J' ai demandé la photocopie du chèque à ma banque. Toujours en attente pour l' instant. Le même jour ma carte bleue avait à nouveau disparue.

Je me pose plusieurs questions.

Dois-je déposer plainte contre elle pour le chèque volé ? Sachant que je la ferai condamner par les tribunaux et qu' elle aura un casier judiciaire.Elle rêve d' entrer comme aide soignante dans les hôpitaux où un casier vierge fait partie des conditions de recrutement. Seconde conséquence, après ça je crains de jamais la revoir ni elle ni mon petit fils.

Je l' ai invité à aller voir notre médecin avec qui j' ai parlé et qui l' attend pour lui faire faire des analyses en labo pour dépistage puis pour l' aider à s' en sortir. Elle m' a dit qu' elle était d' accord mais elle n' y est jamais allé.

Ma fille ment en permanence sur tout, pour tout et à tout le monde. Ses amis l' ont fuit après qu' elle leur ait raconté que j' avais vendu son cheval (qu' elle n' a jamais eu), et qu' elle allait bientôt mourrir d' une maladie cardiaque incurable. Elle me décrit auprès de son entourage comme un monstre.

Elle vole, ment, a des tremblements au niveau des mains, entre dans des colères incontrolables dès qu' on l' a contrarie, son teint est blanc, difficile de voir ses yeux, son regard est toujours fuyant.

Je crains qu' elle prenne autre chose que du cannabis. Mais quoi? Comment le savoir.

J' ai peur pour le bébé. Il semble bien tenu, même si je trouve qu' il est beaucoup trop gros. Prise de poids très importante en huit jours, 1.2kgs à l' âge de 10 semaines.

Elle me dit qu' elle lui donne des biberons de 180 gr toutes les quatre heures parce qu' il a faim. Il semblerait que cette alimentation trop lourde le fasse dormir. Est-ce pour être tranquille et s' assurer qu' il dort le plus possible????

Son copain est apprenti et est absent la journée, il rentre en fin d' après midi et plane en permanence. Aussitôt rentré il fait des colères pour le ménage qui ne lui convient pas, ne supporte pas que le bébé pleure, refuse de lui donner le bain ou de s' en occuper. puis il s' allonge dans le canapé et dort jusqu' au diner où il critique le menu chaque soir.

Il ne m' adresse pas la parole et a le regard fuyant en permanence. Ses parents ne veulent rien entendre.

Comment aider ma fille et mon petit fils?

barbara4457
Portrait de cgelitti
Merci samantha, juste pour le subutex, je pense que c'est le médecin qui lui a prescrit lorsqu'elle est allée consulter il y a 1an, en fait elle vit avec un ami qui est sous subutex depuis 5ans, donc ils sont tous les 2 dépendants. Je voulais dire , il y a des périodes, où lorsque nous nous voyons car elle vit dans un mobilhom, tout se passe bien, c'est à dire que nous discutons de tout, (enfin lorsqu'elle n'est pas dans sa bulle) mais en ce moment et depuis Noël j'ai beaucoup de mal, car je sais et je vois qu'elle n'est pas bien, et j'ai procuration sur son compte bancaire et je sais que les retraits énormes, servent à l'achat de l'héroine!
Je vois que tu as réussi à t'en sortir, suite si j'ai bien compris au décès de ton ami, donc suite a un énorme choc émotionnel? Comment tu as fais pour le sevrage, pour tenir? as tu été suivi par un thérapeute, je lui conseille mais elle ne veux pas! j'adore ma fille, elle me dit qu'elle m'aime également, mais quand va t elle pouvoir arrêter?
Merci à tous et bon courage
barbara4457
Portrait de cgelitti
Bonjour à tous,

Je souhaiterais que ma fille, passe un peu de temps à vous lire! elle se retrouverait certainement dans beaucoup de vos témoignages, et je pense que ce forum doit vous aider, car je ressens vraiment chez vous cette envie de stopper! mais en même temps, je pense que la dépendance est très ou trop forte!
Moi qui n'a jamais pris ce genre de prod! expliquez moi, que vous apporte-t-il? Quand vous parlez de défonce, même avec le sub seulement, ça vous fait quoi?
Je veux savoir, pour mieux comprendre!
Comme je le marquais sur un autre poste, elle va être licenciée économique! elle est de plus en plus dans le rouge à la banque! Et cette "merde" est toujours plus forte que tout!
En vous lisant, je ne vous connais pas! mais je vous trouve, tous courageux, par ce que vous avez l'envie d'arrêter!
Ma fille, je ne suis pas sûr qu'elle soit pour le moment avec les mêmes objectifs.

Je voudrais des infos, pour le sevrage en institut?
Si quelqu'un peut me donner des infos, je pense que si elle acceptait,sa période de chomage, lui serait peut être bénéfique?!

BON COURAGE A TOUS ET MERCI pour vos témoignages
adeline
Portrait de cgelitti
bonsoir,
merci d' avoir pris un peu de votre temps pour me répondre. Effectivement, je n' ai pas parlé de son père. Nous sommes divorcés depuis 18 ans et il ne s' intéresse pas vraiment à sa fille. Même si elle lui donne très souvent de ses nouvelles et espère toujours qu' il s' occupera d' elle enfin.
J' ai commencé par ce fameux dialogue avec ma fille durant les deux dernières années. A sa demande, nous sommes sortis toute les deux sur paris le soir pour parler autour d' un verre dans un bar qui ne sert que des jus de fruits. Endroit qu' elle aime beaucoup. Je lui ai laissé libre court à tout ce qu' elle voulait me dire sans diriger aucune de nos conversations. Je lui ai demandé d' où elle pensait que venait son mal être et ce qu' elle aimerait ou attendait, mais elle me disait ne pas savoir.
Puis les tremblements des mains sont apparus et je lui ai demandé si elle prenait de la drogue. Elle m' a répondu catégoriquement non. Je savais qu' elle mentait. J' ai chercher très discrètement partout dans la maison mais je n' ai jamais rien trouvé.
Elle m' a avoué il y a quinze jours qu' effectivement elle fumait du cannabis à l' époque où elle a quitté la maison mais que c' était terminé.
Malheureusement, je vois qu' à nouveau c' est faux.
Les larcins qu' elle commet prouvent tout le contraire et les mensonges permanents aussi.Son entrée dans la délinquance est un signe très criant.
Ma fille a besoin d' être aidé et surtout avant tout de prendre conscience de la gravité de la situation.
J' ai peur pour ma fille, peur pour mon petit-fils. Je les sais en danger et je ne sais pas comment m' y prendre pour les aider.
Mais oui vous avez raison, la première chose à faire est de faire abstraction de tout et de dialoguer. J' ai effectivement commencé par là.
Elle m' avait demandé à l' époque de consulter un psychologue. Je l' y ai envoyé tout de suite. Elle a fait quatre séances et puis plus rien. La psy disait qu' elle faisait une crise d' adolescence tardive. Il n' en était rien, c' était bien la drogue. Je pense que ma fille a mis un terme à ces séances parce qu' elle devait se rendre compte que la psy ne comprenait rien à ce qu' elle lui disait et qu' elle faisait complètement fausse route.
Merci pour votre réponse, ça fait du bien quand même de voir qu' il y a encore des gens sensibles et pertinents..
Max
Portrait de cgelitti
Salut Barbara4457,

C'est peut être l'occasion, en lui souhaitant un bon anniversaire, même par ta fille, qu'il est de bon sentiment à ton egard, toujours dans le 1 er but, qu'il est envie pour ta sympathie, de te faire plaisir et ainsi préparer le terrain, pour qu'ils se motivent à prendre leur problème de drogue plus sérieusement, c'est long mais, comme il faut bien trouver un chemin, la tolérance, la main tendue doit porter ses fruits. C'est eux qui doivent se décider, toi tu ne peut que leur proposé ton aide tes conseilles, le dialogue "cool" le jour ou ils ce décideront, et pour les amenés à pensé cela, c'est valable pour tes autres enfants, qu'ils ne la braque pas, car il sont souvent plus radicale que nous, comprendre que seul une vie active, équilibrée, nous permet de faire face à tout les soucis de la vie, et ça ne manque pas.
pour ce qui est de la faille!...? j'ai fréquenté des drogués de tout milieu il ni a pas de cas désigné, tout simplement, tu goute pour X raison, et suivant ta situation ... morale, tes fréquentations, ta fragilité etc... tu plonge, mais je suis convaincu que des bonnes bases d'éducations "reste" et ont une grosse incidence dans la volonté de s'en sortir, donc reste confiante. A+
nine
Portrait de cgelitti
bonsoir, comme vous je suis confrontée à ce problème qu'est la drogue. Je ne vous donnerais pas de conseils mais simplements mes actes de tous les jours à ne pas le laisser replonger (moi c'est mon fils de 26 ans qui est en couple avec la même que lui mais sans bebe).
Je pense que votre fille n'est pas qu'au cannabis, c'est l'héroine qui coute le plus cher, mon fils m'a volé la carte, le chéquier, a détourné des chèques, il y a eu plainte mais ce n'est pas un délit pour le casier judiciaire n°3 que demande l'administration pour un emploi. Il est sous contrat dans l'administration et il sait qu'il n'a plus qu'une chance, mais je surveille tous les jours et il part travailler avec son père qui le
drive aussi .
Nous sommes constament sur son dos même s'il nous envoie promener, on continu, A SAVOIR ils mentent tout le temps et pour tout...Je ne donne plus d'argent liquide, même 5 euros et surtout pas de chèque, il est suivi par son docteur toutes les semaines, mais je vais payer moi pour pas qu'il est d'argent sur lui, j'ai la procure sur son compte, mais tout cela c'est fait jour après jour.
Surtout ne pas la braquer contre vous, elle sait qu'elle peut compter sur sa mère, lui rendre des visites surprises, pour constater sa santé, si vous ne la trouvée pas bien le lui dire, mais sans plus mais prévenir son docteur,voir si elle à des sueurs, des tremblements, des douleurs au dos, si elle reniffle, si elle a maigri, être là pour son mal être. Mon fils s'est fait soigner car je l'avais encore à la maison, et qu'il a fait une crise de manque. Mais cela fait déjà 3 ans et il est toujours suivi, on ne lache rien, et je peux vous dire que se n'est pas facile. Il n'y qu'elle qui peut décider de se faire soigner, mais pour cela il faut qu'elle admette qu'elle est droguée et qu'elle peut s'en
sortir avec de l'aide, surtout qu'elle à un petit bout à élever. Je ne sais pas si l'assistante sociale serai une bonne solution, peut être en dernier recours.   
Bon courage à toutes les deux.
barbara4457
Portrait de cgelitti
Bonjour,

Rien ne va plus!bcp de conflits dans leur couple, depuis l'annonce du licenciement de ma fille, son copain lui est très souvent en déplacement en ce moment, elle fait je pense n'importe quoi! elle ment énormément, retire de l'argent tant et plus pour s'acheter sa came, elle a des phases ou elle est dépressive (pleurs etc) et comme aujourd'hui très énervée agressive.. elle traîne, elle trâine... je suis très inquiète.. Son copain a vider son coeur hier, en fait elle est très en colère contre lui, car il nous a dévoilé certaines bêtises qu'elle est entrain de faire actuellement.
Réellement ce n'est pas près de s'améliorer!
Son copain me dit que lui, hormis sa consommation de sub, fait juste des extra le week end! il trouve cela normal!
Nous ne savons plus quoi faire quoi dire?
DE L AIDE SVP MERCI ET BON COURAGE A TOUS
barbara4457
Portrait de cgelitti
Bonjour à tous,

Max, aujourd'hui c'est l'anniversaire du compagnon de ma fille, alors comment et avec quels mots je peux lui souhaiter! que puis je lui dire ! c'est difficile!
Aussi je voulais te dire, mais tu le sais déjà, tu as une chance extraordinaire d'avoir un fils qui est "clean" bonne situation etc.. pour des parents c'est vraiment un bonheur que de voir son enfant épanoui, une vie sociale et professionnelle.Alors surtout ne baisse pas les bras! et un jour j'espère tu seras débarrassé du sub!
Aussi je voulais te dire, que avons été également mon mari et moi même très présents ( enfin surtout moi) puis que j'ai arrêté mon travail pendant quelques années pour
être plus disponible. Sorties, scolaires et activités.
Gym danse théâtre, etc, ceci dit je me dis qu'il y a une faille néanmoins quelque part! si je savais laquelle?
Courage à toi, et moi, j'espère toujours! bonne journée à tous.
niche tes angoisses
Portrait de cgelitti
Bonsoir Adeline,

comme une maman responsable, vous ressentez de la peur et cela est humain .

Tout d'abord , vous devez apprendre ceci , quand dans un foyer subsiste un problème de drogue ou d'alcool, il ne sert strictement a rien , de l'observé comme si la personne qui en serai affectée était "coupable de faire çà , ou encore d'être devenu ça ."

Sachez une bonne fois pour tout, que seule votre fille peu décidée de se sortir de sa dépendance .
Bien sûr, il existe des structures , des professionnels pouvant l'aidée, mais ne pourrez rien faire si elle ne le veut pas .

Observez la situation que vous vivez , vous pouvez alerté des structures compétentes mairie (assistante sociale, police...) , si vraiment le danger est réel pour le bébé .

Prenez du recul , parlez avec votre ex-mari, de vos inquiétudes que j'espère fondé , sinon votre emprise sur cette situation risque de faire beaucoup de mal a vous et votre fille .Essayez de vous voir ensemble, en famille .


Tenter l'expérience de vivre sans vos craintes, sans contact avec votre fille (15jours), il faut se permettre des moments de convalescence psychologique . Reposez-vous occupez-vous de votre vie et réfléchissez a ceci .

Toute dépendance entraine remords et justification .Alors suis-je en sécurité avec moi-même ou est-ce que je vis avec un sentiment d'insécurité qui va et viens régulièrement .

Prenez soin de vous .
Max
Portrait de cgelitti
Bonjour Barbara4457,

Effectivement ses situations son toujours particulières, et très difficiles à solutionner, mais il ni a pas de fatalité.
Comme je te le disait, même si l'interêt se porte uniquement sur ta fille " normal! " il faut ruser, trouver la faille, et il sera peut être plus facile de convaincre son compagnon de la nécessité pour eux de faire des efforts pour s'en sortir, car souvent les enfants ne veulent rien entendre de leur parent, et encore plus dans ce genre de situation. Le convaincre de ce limiter au subutex, d'avoir un suivi médical, de ce comporter en homme avec ta fille et d'avoir la fiérté de l'aider à s'en sortir, qu'il se sente revaloriser dans un rôle ou ta fille aura tout a y gagner, et si tu arrive a susciter chez lui un début de prise de conscience, tu aura marquer 1 point et comme eux espérer enfin que cette mauvaise période va ce terminer.
N'oublie pas que pour eux, c'est pas tout les jours la fête et que le désir d'arrêter est toujours dans la tête, et qu'une seule discution bien amené, peut déclencher un regain de motivation vers le sevrage. A+
Emma
Portrait de cgelitti
Juste pour information au mamans inquiètes, il existe dans pratiquement toutes les villes, des associations spécialisé dans le champs de la toxicomanie, ou vous pourrez aller poser toutes les questions qui vous préoccupent sur les produits, ainsi que sur les comportements de consommation!!!! Leurs adresses sont très faciles à trouver sur internet.

L'image de la personne toxicomane est tellement stigmatiser que les informations que l'on peut entendre
sur le sujet son parfois hallucinante, et continue à véhiculer une image péjorative, ce qui n'aide ni la personne en elle même, ni son entourage!!!!
Pour avoir les bonnes informations, adresser vous a des personnes spécialisé en la matière!!!!!

Pour information, l'héroïne est un produit très compliqué, si l'un de vos proches en est dépendant, il est encore plus important de vous renseigner auprès de personnes qui vous expliquerons réellement, mais qui n'alimenterons pas les ont dit!!!!
Par exemple, le subutex, ET la méthadone sont des produits de substitution aux opiacés, ce sont des médicaments. Par contre ils provoquent tous les deux la même dépend

Pages

Sujet vérouillé