Caro
Portrait de cgelitti
Je vous raconte mon histoire. J'aimerais avoir quelques conseils. :sweat:

J'ai 26 ans et ma copine 23 ans, nous sortons ensemble depuis 1 ans. Tout allait vraiment pour le mieux entre nous jusqu'au jour ou ma copine a emmenagée dans le sud de la France.

Depuis 3 ans, elle ne revait que d'une chose : partir dans le sud, quitter Paris, faire des projets avec sa grand mere, devenir enseignante et vivre là bas.

Je voyais bien qu'elle avait des problèmes, mais à l'époque je n'avais jamais décider de trop chercher ce qui l'a préocupait. Mais bon partir dans le sud était pour elle la solution à tous ces problèmes. Et bien sur il était prévu que je vienne la rejoindre.

Jusqu'à la veille de son départ s'était le bonheur.

Ses parents lui ont donc acheté un appartement, en faisant appel à des crédits (avec toutes les embuches qui vont avec).

A peine 2J après avoir emménagé, j'ai senti ma copine triste et préocuppée.

Je me doutais bien que s'était un changement important dans sa vie et qu'elle devait s'acclimatée. D'autant plus qu'elle est fille unique et très très coucounée par ses parents, avec peu d'ami, plutot réservée... Ils habitent Paris (donc c'est pas la porte à coté) et moi ds le centre de la france (en attendant que je trouve un taf dans le sud).

Donc je lui dis que je la voyais angoissé mais qu'elle ne devait pas s'inquiétée.

Quelques jours après je voyais que cela ne s'arrangeait pas, je lui ai donc pris la main en lui demandant de me compter ses soucies. Nous étions très proche.

Elle restait muette, en insistant un peu j'ai vu qu'elle commençait à etre perdu à tout les sujets : sa vie, nous, son amour pour moi...

A partir de se moment là, je cherchais à lui montrer que je l'aimais vraiment et que notre couple est magnifique : bon dialogue, on se plait, on rigole...

Donc voilà j'avais peur. Je pensais que notre couple avait une petite faiblesse.

Donc pour lui montrer que je ne suis pas un beau parleur. Je suis parti un weekend avec un magnifique bouquet de rose + 1 poeme que j'avais écris pour elle. Après un peu d'hésitation tout est reparti de plus belle.

Ma copine semblait allé mieux... et 1 mois après son installation, sa chere grand mere nous quitta :sweat:

Elle a été extrement choquée, mais j'étais là. Je la sentais très très angoissé. Elle avait peur d'etre seule, car elle comptait sur sa grand mère. Je lui ai donc promis que je ferais mon possible pour me rapprocher et que je ne l'abandonnerais jamais. A ce moment là notre couple allait encore bien.

Une fois ces parents repartis sur Paris, moi je venais 1 weekend sur 2. J'ai senti ma copine allé de plus en plus mal. Son comportement semblait changé... de plus en plus distante... de plus en plus dur au niveau caractère (alors qu'elle est très douce) et de plus en plus proche de son chien...

Au niveau couple cela devenait dur car elle se renfermait sur elle. Elle ne voulait pas me dire ce qui se passait.

J'ai l'impression qu'elle m'aime, mais que quelque chose lui empeche d'aller au fond des choses.

Par exemple, on s'embrasse moins en journée, mais quand elle se couchait elle se faisait un plaisir de m'embrasser tendrement alors qu'elle pensait que je dormais.

La derniere fois que l'on s'est vu, je l'avais trouvé métamorphosée. Elle était extrement triste, le regard sombre, moins bavarde, plus distante. Son appartement était en bazard, alors que cela ne lui ressemblait pas... Seul mon poeme était soigneusement rangé au dessus de sa tete de lit.

En meme temps, ce weekend était important pour nous, car s'était nos 1 an.

Malgré qu'elle aille pas bien, je lui ai offert mon cadeau : un jolie pendentif en forme de coeur avec une inscription "je t'aime".

Elle est resté sans réponse. Je lui ai posé la question afin de savoir si cela lui plaisait. Elle m'a répondu, je ne sais pas. Se sentant géné prononcé timidement l'idée de rompre.

Alors là je lui ai dit que je l'aimais que je ne pouvais pas la perdre etc etc...

Elle restait très dur alors que je pleurais. Le soir elle pleurait seule devant la TV, alors que moi j'étais dans une autre piece.

Sur le conseil de ses parents, je lui est écrit une grande lettre, lui montrant mes sentiments, comment je voyais les choses... que je tenais à elle et que je ne l'abandonnerais pas et que je savais qu'elle avait eu beaucoup de difficulté en ce moment.

Je voyais qu'il y a avait un pb et je souhaitais qu'elle m'en parle.

J'ai eu une réponse baclée par mail avec une seule phrase : "tu ne comprends vraiment rien".

Je me suis dis qu'il fallait que je lui laisse un peu de temps afin que tout murisse dans sa tete.

Donc voyant qu'elle est dépressive, je ne préférais pas l'harceler (faire le lourd) en espérant qu'elle me recontact.

Un jour elle a appelé ses parents en leur demandant de venir car elle allait pas bien.

Naturellement, ils sont descendus (une nouvelle fois en urgence) dans le sud. Son appart était en bazard. Seul mes deux lettres étaient bien rangées.

Elle était triste, la mine sombre, mélancolique, s'allimente mal... et subitement elle était devenue végétarienne.

L'autre jour elle a dit à sa mere qu'elle me recontacterait.

Ses parents sont très inquiets et essaient de lui faire dire ce qu'il ne va pas... mais sans succes.

Ils ont peur qu'elle se braque si on lui parle de consulter un psy... donc ils y vont tout doucement.

Elle reste triste, mais son état s'est très légérement amélioré.

Sa mere devait remontée sur Paris et elle a insisté pour que son pere reste encore avec elle, pour la semaine de jointure avec Noel.

Elle demande de l'aide à ses parents, mais elle ne leur dit rien.

Nous souffrons beaucoup de voir ma copine dans cet état, mais comment la faire aller chez un psy.

Je pense qu'elle souffre depuis de nombreuses années et que partir était la solution à tout ses problèmes, son eldorado... mais elle a du se rendre compte que malgré son déménagement ses problèmes l'avaient suivi à la différence, qu'elle doit s'assumer, etre loin de ses parents, sans sa grand mere, son mois dans l'immédiat, pas d'amis... personne... Déjà qu'elle avait du mal a créer des liens avec les gens.

En plus, je cherchais lui montrer mon amour, à l'aider alors qu'elle avait beaucoup de poids sur les épaules & qu'elle n'avait pas envi que je decouvre son secret. Elle devait avoir peur dans son état actuel de ne pas etre à mon niveau en amour... alors qu'elle allait si mal.

Actuellement elle a demandé un "break" dans notre relation. J'ai l'impression qu'elle m'a un peu écarté afin d'enlever une charge.

J'ai passé il y a 15J le weekend chez ma belle mere, afin que l'on parle de tout cela. Elle m'a dit qu'elle etait très inquiete pour sa fille. Elle parlait meme de vendre sa maison et quitter son taf pour aller s'installer pres de leur fille (alors qu'il s'agit d'une famille modeste avec plusieurs crédit).

Ses parents passent les fetes de noel + jour de l'an avec elle. Ils doivent partir autour du 15/01

Je n'avais pas compris que le problème etait global et pas spécifiquement notre couple.

Je l'aime plus que tout & je ne peux pas l'abandonner. Elle est tout pour moi.

Comment dois je réagir ?

Ma copine va mal ? Est elle dépressive ?

J'ai tellement peur qu'elle aille mal et que je ne sois pas là. J'ai peur de la perdre...

Je me sens si mal sans elle. J'ai l'impression que je vais craquer.

Ses parents sont aussi en train de faire n'importe quoi... tout le monde déraille.

Merci pour votre aide.

Elle me manque tant !!

Que pensez vous de tout cela ?

k'ram'l
Portrait de cgelitti
votre histoire est longue et complexe. Comme vous êtes sur le point de craquer et que vous ne pouvez hélas rien pour votre amie actuellement, que diriez vous de voir vous même un psychiatre qui vous aiderait à faire le point sur vous, sur votre relation, et cela vous aiderait à vous plus clair sur l'attitude à adopter actuellement. Votre amie ne serait elle pas anorexique ? A voir avec ses parents si elle a un passé de boulimique/anorexique.
Donnez nous de vos nouvelles.
Nicotine
Portrait de cgelitti
Merci. J'ai déjà été à un RDV chez Prévention Suicide.
La solution est en effet complexe.

Faire le point sur la relation et l'attitude à adopter, c'est une chose. Mais le plus grave c'est qu'à partir du 15/01 ma copine va se retrouver à nouveau seul... et elle risque à nouveau de retomber de plus belle dans cet état.

Ma copine n'est visiblement ni anorexique, ni boulique.
Je dirais qu'elle est se porte plutot bien. En revanche en 8 mois elle a du prendre 6 ou 7 Kg.
Quand elle allait mal, elle ne mangeait pas équilibré & était soit disant végétarienne. Elle avait tendance à grignoter et à ne plus prendre de petit déjeuner.

Me faire aider psychologiquement, oui... je parle de moi, j'essai de mettre à sa place... mais concretement cela va t'il faire avancer les choses ?
Car mon problème, c'est la voir dans cet état qui est dur ?

Que peut il bien se passer chez ? Dépression ?

C'est un sujet que l'on n'a pas trop évoqué chez les psy. Et j'ai l'impression que cela leur est un peu égal.
Caro
Portrait de cgelitti
Nous sommes le mercredi 7 avril 2010 aujourd'hui 4 ans après comment ton histoire c'est elle fini ? Elle m'a toucher, je vis a peu de chose près la même histoire sauf dans un autre rôle...

Espère avoir une réponse biz'
Nicotine
Portrait de cgelitti
Un point dont je n'ai pas parlé, mais qui a peut etre une importance.

Elle vient de faire installer une porte blindée, alors qu'elle est au 4 étage et sans ascenseur (courageux les voleurs).

J'ai remarqué qu'elle tendance à souvent laisser des lumières dans chaque piece. A t'elle besoin de lumiere ou est ce pour la réconforté... je n'en sais rien.


Je serais OK pour une thérapie de couple, si cela est nécessaire. Mais est ce le coeur du problème... plus le temps passe et moins j'y croies.
Nicotine
Portrait de cgelitti
K'ram'l,

Merci pour votre message.

Je sais qu'elle a eu quand elle avait l'age de 15-16 ans une aggression : elle faisait du vélo dans une rue et un petit délinquant la bousculé pour lui piquer son vélo.

Hormis cela, ni ses parents, ni moi sommes au courant.
Elle vivait dans le 93, les aggressions sont monnaies courantes... mais bon en disant cela je sais très bien que je ne démontre rien.

Enfin, je préfère envisager toutes les solutions, qui fait qu'elle a eu cette démarche de partir & les choses qui font qu'actuellement elle ne va pas bien.

Le gros problème qui se présente, c'est que ces parents n'osent pas lui dire d'aller demander de l'aide à un professionnel... de peur déjà d'une part ce dire "ma fille chérie" va mal.

Je pense que ces parents voies ce problème de couple la cause de ce mal-être: c'est inverser les causes et effet, mais c'est une explication confortable et facilement compréhensible.

Concretement qu'est ce qui lui ai arrivé... pourquoi cette arrivée à Fréjus a le déclancheur ?
Elle est devenue si triste, renfermée, aggressive.




La situation dur depuis 5 mois et cela tappe sur les nerfs de tout le monde. J'ai l'impression quelle va retenir le plus de gens possible pour ne pas etre seule et si on lui cède tout, elle va se conforter dans cet état (dépressif ou autres).

Une chose de sur, nous sommes en train d'en pâtir de plus belle.


Je vais reprendre contact avec ces parents afin de renouer un dialogue avec eux. Ils m'adorent mais j'ai l'impression que eux aussi ne comprennent plus rien à ce qu'il se passe.

Comment les convaincres, d'accompagner leur fille vers un spécialiste ? Bien qu'il soit sympa, comment leur dire, voilà votre fille va mal.
J'ai peur d'une réponse du type "qu'est ce que t'en sais, t'es médecin" ? et les réponses du type "on m'a dit que"... sa fait vraiment light comme type de réponse... si vous voyez ce que je veux dire ?

D'après tout ce que j'ai dit quel pourrait etre le probleme de ma copine ? Dépression , déréglement ou tout simplement un caprice qui a foiré ?

Je vous remercies d'avance pour votre précieuse aide.

Nicotine
k'ram'l
Portrait de cgelitti
Vous ne pouvez pas vous mettre à la place de votre amie. Par votre attitude et celle de ses parents il faut réussir à lui faire prendre conscience qu'elle est en danger, et que voir un psy serait un + pour elle et votre couple. Vous pouvez pour l'aider lui proposer une thérapie de couple.
Je rencontre beaucoup de femmes = une grande majorité a été violée. Aurait elle subi des violences récemment où dans le passé ??
Sujet vérouillé