Lymphome non Hodgkinien

Publié par Blausen (Collectif) le Jeudi 19 Août 2010 : 16h57
Mis à jour le Jeudi 19 Janvier 2017 : 11h55
-A +A

Vidéo associée: 

Partager cette vidéo :

Publié le 19/08/2010
88 vues

Le système lymphatique, qui fait partie du système immunitaire de l'organisme, est destiné à nous protéger des maladies. Les ganglions lymphatiques, présents sur diverses zones de l'organisme, sont reliés entre eux par un réseau de vaisseaux lymphatiques. Le système lymphatique est formé par la lymphe, un liquide qui contient les lymphocytes, c'est-à-dire les globules blancs chargés d'intervenir en cas d'infection. La lymphe est filtrée dans les ganglions lymphatiques qui se chargent de la débarrasser de diverses bactéries et autres substances étrangères nocives. La lymphe ainsi épurée rejoint ensuite la circulation sanguine.

Il existe deux types de lymphocytes : les lymphocytes B et les lymphocytes T. Les lymphocytes B aident le système immunitaire à produire des anticorps afin de venir à bout des infections. Les lymphocytes T jouent un rôle important dans la régulation du système immunitaire et dans la lutte contre les infections.

Le lymphome non Hodgkinien est un cancer qui se développe dans les lymphocytes. Les principaux types de lymphome non Hodgkinien sont classés en fonction du type de lymphocyte touché, à savoir: les lymphomes à cellules B (le plus fréquent) et les lymphomes à cellules T. Le cancer des lymphocytes modifie le processus immunitaire normal de l'individu et empêche l'organisme de combattre les infections. Le corps se retrouve alors en proie à des diverses bactéries, virus et autres agents responsables de maladies.

Les agents infectieux que nous rencontrons tous au jour le jour sans qu'ils ne constituent le moindre danger mettent en péril la santé et la vie des patients atteints de ce type de lymphomes. Et comme les lymphocytes circulent dans tout le système lymphatique, le cancer peut facilement se propager à d'autres régions du corps, ce qui entraîne l'altération d'autres organes.

Les symptômes du lymphome non Hodgkinien comprennent gonflement des ganglions lymphatiques, fièvre, sueurs nocturnes, frissons, fatigue, perte de poids inexpliquée et gonflement du visage. Les lymphomes non Hodgkinien sont généralement soit agressifs et évolutifs avec des symptômes qui deviennent rapidement très graves pour l'individu, soit peu évolutifs, avec une croissance lente et très peu de symptômes.

Le traitement est choisi en fonction du stade et du type de lymphome. Le traitement standard inclut radiothérapie et chimiothérapie. D'autres traitements expérimentaux comme l'hormonothérapie et la chimiothérapie à haute dose avec greffe de cellules souches sont possibles. La plupart des patients atteints d'un lymphome non Hodgkinien peuvent bénéficier d'un traitement efficace. Une guérison totale est possible chez un grand nombre d'entre eux. Pour d'autres, le traitement pourra soulager leurs symptômes et augmenter leur espérance de vie.

A lire aussi
Le lymphome de Hodgkin expliqué en vidéo Publié le 19/08/2010 - 14h57

Le système lymphatique est l'un des composants du système immunitaire du corps. Les ganglions lymphatiques, présents sur diverses zones de l'organisme, sont reliés entre eux par un réseau de vaisseaux lymphatiques. Le système lymphatique est formé par la lymphe, un liquide qui contient les...

Le lymphome, un cancer du sang difficile à diagnostiquer Publié le 26/11/2007 - 00h00

Un lymphome est un cancer du sang qui se développe dans le système lymphatique et qui peut s'installer dans n'importe quelle partie du corps.La fréquence de ce cancer a doublé en vingt ans. Le problème majeur avec le lymphome est l'absence de symptômes spécifiques, essentiels pour un...

Maladie de Hodgkin, un cancer des organes lymphatiques Publié le 03/12/2010 - 11h32

La maladie de Hodgkin est un lymphome ou cancer des organes lymphatiques (moelle osseuse, rate, ganglions, thymus, vaisseaux sanguins). Autrefois mortelle, la majorité des patients guérissent à présent de la maladie de Hodgkin. 

Plus d'articles