cgelitti
Portrait de cgelitti

Bonjour,

Il y a de ça bientôt 6 mois, j'ai fait une mauvaise chute en avant en courant sur une zone glissante, et je me suis réceptionné comme j'ai pu en plaçant ma main droite devant moi. Grosse douleur sur le coup, les médecins m'apprendront le lendemain que je m'étais fait une Luxation Acromio-Claviculaire.

J'ai suivi les consignes, porté mon bras en écharpe pendant quasiment un mois, ensuite j'ai fait de la rééducation, quelque chose comme une 20aine de séances à base d'électrodes et d'ultrasons (ou infra, je ne me rappelle plus). J'ai été sage, j'ai tout fait comme on m'a dit.

Voilà pour le contexte, maintenant abordons le problème : 6 mois se sont écoulés depuis l'accident, et je ne peux toujours pas reprendre mes activités sportives. J'avais pour habitude de faire de la musculation 3 à 5 fois par semaine, ainsi que de la natation 1 ou 2 fois. Pendant ces 6 mois, j'ai du me cantonner à courir ou faire du vélo, ce qui me convenait bien à vrai dire, mais uniquement car je pensais un jour pouvoir reprendre mes activités. Or il s'avère que cela n'est toujours pas le cas et mon moral commence à flancher. Le sport prend une grande part dans ma vie, et en être privé - ou plutôt bridé - m'affecte énormément.

La semaine dernière j'ai essayé de faire une session de musculation avec des poids léger, pour voir où en était mon état de guérison. J'ai senti des douleurs lors de certains exercices, j'ai donc du arrêter.

Voici donc mes questions :

- Est-ce que je peux encore espérer une amélioration de l'état de mon épaule ? Mon médecin m'a dit que les tendons étaient les éléments du corps humain qui prenaient le plus de temps à se réparer, mais ne constatant aucune amélioration concrète je commence à perdre patience.

- Est-ce que faire des exercice de rééducation avec des poids très léger ne pourrait pas contribuer au renforcement de l'épaule ? Je sais que mon kiné m'avait fait faire quelques exercices pour re-muscler l'épaule qui était restée inactive durant le mois de port d'écharpe. Cela serait une alternative acceptable dans mon cas, cela permettrai sans doute de retrouver un peu la motivation psychologique nécessaire à tout bon rétablissement.

- Si aucune des deux questions précédentes ne peut obtenir de réponse affirmative, dois-je envisager l'opération chirurgicale ?

N'hésitez pas à me faire part de vos expériences, conseils, ou tout élément qui pourrait m'aider à retrouver une vision positive concernant ma situation.

Merci d'avance, HBLV