Lumière et mélatonine améliorent les symptômes de démence

Publié par Marion Garteiser, journaliste santé le Lundi 07 Juillet 2008 : 02h00
-A +A
Une expérience menée sur des maison de soins pour personnes âgées montre que le fait de soumettre les patients souffrant de démence à une lumière intense, et de leur donner de la mélatonine tous les soirs, permettait d'améliorer les symptômes et l'humeur.

Une ressemblance entre démence et atteintes du rythme circadien

Le rythme circadien, c'est le rythme de notre horloge interne. Il dicte à notre corps l'alternance jour-nuit et les variation de vigilance et de température corporelle qui la complètent. Les troubles du rythme circadien ont un impact sur les performance cognitives, l'humeur, et des troubles du sommeil et du comportement - tous symptômes qui sont aussi liés à la démence. Des chercheurs néerlandais ont donc tenté, dans une recherche publiée ce mois-ci, d'améliorer les symptômes de la démence en agissant sur le rythme circadien.

Des résultats encourageants

Les résultats sont modestes, mais positifs. Les chercheurs ont utilisé deux facteurs pour influencer le rythme circadien: l'exposition à la lumière, et l'administration de mélatonine, une substance produite par notre cerveau le soir et qui favorise l'endormissement. Le fait d'exposer les patients déments à une lumière vive pendant toute la journée (la lumière était de 1000 lux, c'est-à-dire le niveau d'illumination que l'on a près d'une fenêtre, ou à l'extérieur par temps couvert) améliorait leurs performances cognitives et diminuait leurs symptômes dépressifs. La mélatonine, quant à elle, diminuait le temps nécessaire pour s'endormir et augmentait la durée totale du sommeil.

Publié par Marion Garteiser, journaliste santé le Lundi 07 Juillet 2008 : 02h00
Source : Journal of the American Medical Association
A lire aussi
A quoi sert le sommeil ? Publié le 28/10/2015 - 11h27

Le sommeil est une fonction biologique essentielle. Un sommeil à la fois suffisant et de qualité est crucial, et encore plus à l’adolescence, période de vulnérabilité propice aux désynchronisations de l’horloge interne et donc à risque de manque de sommeil chronique. Préserver son...

L’éclairage à l’hôpital fatigue les patients Publié le 06/11/2013 - 08h20

Notre exposition à la lumière conditionne notre humeur et notre santé, c’est aujourd’hui bien connu. Mais qu’en est-il lors d’un séjour à l’hôpital ?Selon les résultats d’une étude américaine, une meilleure gestion de l’éclairage dans les hôpitaux serait bénéfique aux...

Sommeil : pourquoi pas d’écrans avant de dormir ? Publié le 31/03/2016 - 14h54

La récente Journée du Sommeil était consacrée à l’impact des nouvelles technologies sur notre horloge biologique. Pour cause, écrans, tablettes, smartphones, ordinateurs... ont envahi notre vie quotidienne au point de s’inviter dans notre lit et de perturber nos nuits. Or, pour bien...

Plus d'articles