Biquette1
Portrait de cgelitti
Comparaison des traitements chiropratique et hospitalier de lombalgies (Angleterre 1990)

Auteur : Tom Meade, directeur du département d'épidémiologie au Medical Research Council

Les meilleurs indices permettant de pronostiquer les économies que pourrait engendrer l'utilisation des services chiropratiques nous proviennent de l'étude britannique où l'on compare le traitement chiropratique à la gestion médicale des cas de lombalgie.

Cette étude réalisée par Tom Meade a été publiée dans le très respecté British Medical Journal.

- Objectif de l?étude

Comparer les traitements chiropratique et hospitalier concernant les douleurs lombaires d'origine mécanique.

- Procédure

Contrôle clinique par sélection faite au hasard. Distribution entre traitement chiropratique et hospitalier par minimisation entre groupes établis afin d'analyser les résultats selon le choix thérapeutique initial, la durée de l'épisode en cours, l'anamnèse et la gravité des symptômes. Les patients ont été suivis sur deux ans.

- Cadre :

Cliniques chiropratiques ou hospitalières (onze centres) proposant des soins ambulatoires.

- Patients :

741 patients, âgés de 18 à 65 ans, ne présentant aucune contre-indication à la manipulation et n'ayant reçu aucun traitement dans le mois précédant l'expérimentation.

- Intervention :

Les traitements ont été effectués à discrétion par les chiropraticiens utilisant l'ajustement chiropratique dans la plupart des cas qui leur étaient soumis ou par les consultants hospitaliers qui pratiquaient plutôt les mobilisations selon Maitland ou des manipulations, voire les deux.

- Mesure des résultats :

Appréciation des modifications dans les réponses au questionnaire d'Owestry, sur les gênes consécutives à la douleur, ainsi que les mesures avec jambe relevée, tendue ou de flexion lombaire.

- Résultats :

Le traitement chiropratique s'est avéré bien plus efficace que les modalités entreprises à l'hôpital en soins ambulatoires, surtout pour les patients souffrant de douleurs chroniques ou aiguës.

- Conclusion :

En ce qui concerne les patients souffrant de lombalgie et chez lesquels la manipulation n'est pas contre-indiquée, la chiropratique offre de façon quasi certaine des résultats appréciables et durables surtout si on la compare aux traitements de type hospitalier. C'est là un résultat qui concerne principalement les patients souffrant d'une façon chronique ou aiguë.

L'introduction de la chiropratique au sein du service de Santé doit être considérée.

L'analyse financière découlant de l'étude britannique a permis de démontrer une économie potentielle annuelle de 20 millions de dollars, basée sur la classification des patients admis pour soins chiropratiques lors de l'étude en question.

Nota : A l'issue de ce rapport, la chiropratique fut reconnue en Angleterre en 1994

Source:

British Medical Journal, 300, 2 juin 1990, 1431 - 1437

T.W. MEADE, Sandra DYER, Wendy BROWNE, Jay TOWNSEND, A.O. FRANCK

(Medical Research Council Epidemiology and Medical Care Unit, NORTHWICH PARK HOSPITAL, HARROW, Middlesex HAI 3UJ, UK)

PUB
PUB