Levothyrox

Indications Levothyrox

- hypothyroïdies,
- circonstances, associées ou non à une hypothyroïdie, où il est nécessaire de freiner la TSH.

Posologie Levothyrox

HYPOTHYROIDIES :
Les doses administrées varient suivant le degré d'hypothyroïdie, l'âge du patient et la tolérance individuelle. L'hypothyroïdie étant dans la majorité des cas, une maladie définitive, le traitement devra être poursuivi indéfiniment.
- Chez l'adulte :
. En général, l'hormonothérapie substitutive requiert en moyenne 100 à 150 µg en une seule prise le matin à jeun.
. Cette posologie devra être établie progressivement en débutant par exemple, par 25 µg par jour ; la dose quotidienne sera ensuite augmentée de 25 µg par palier d'une semaine environ.
. Des schémas posologiques plus progressifs peuvent aussi être proposés en particulier, en cas d'insuffisance cardiaque ou coronarienne, de troubles du rythme et chez le sujet âgé, où il convient alors de commencer le traitement à des doses plus faibles et de respecter des paliers plus progressifs.
. Dans les hypothyroïdies aiguës post-chirurgicales en l'absence de pathologie cardiaque sous-jacente, le traitement peut être institué d'emblée à 1 µg/kg/jour en substitution simple et à 2 µg/kg/jour en traitement à visée freinatrice (en adaptant la dose par la suite).
Les posologies moyennes sont de 1,7 µg/kg/jour pour les traitements substitutifs et de 2,1 à 2,5 µg/kg/jour pour les traitements freinateurs.
. En association aux antithyroïdiens de synthèse dans le traitement de la maladie de Basedow, la posologie est de 25 à 125 µg à adapter aux résultats biologiques.
. Dans tous les cas, la posologie est à adapter selon les résultats de la TSH, associée à la T4 libre après environ 5 semaines de prise à la posologie constante (au minimum). La surveillance des malades sera effectuée sur la clinique avec recherche des signes de surdosage (nervosité, tachycardie, insomnie) et sur la biologie. A l'équilibre, si l'état clinique est stable, un dosage, une ou deux fois par an est suffisant.
- Chez l'enfant :
Ce traitement est réservé à l'enfant pouvant ingérer des comprimés.
La posologie est de 100 µg par m² de surface corporelle (la posologie ne devrait pas dépasser 50 à 100 µg/jour) et est à adapter en fonction des résultats biologiques.

Contre-indications Levothyrox

CONTRE-INDIQUE :
- Hypersensibilité à l'un des constituants.
- Hyperthyroïdies sauf lorsque celle-ci a été réduite par les médications antithyroïdiennes, l'iode 131 ou la chirurgie (par exemple dans le cas du traitement au long cours de la maladie de Basedow par l'association antithyroïdien de synthèse + lévothyroxine).
- Ce traitement est réservé à l'enfant pouvant ingérer des comprimés.
- En raison de la présence de lactose, ce médicament est contre-indiqué en cas de galactosémie congénitale, de syndrome de malabsorption du glucose et du galactose ou de déficit en lactase.
DECONSEILLE :
Ce médicament est généralement déconseillé en cas de cardiopathies décompensées, coronaropathies et troubles du rythme non contrôlés.

Interactions Levothyrox

ASSOCIATIONS NECESSITANT DES PRECAUTIONS D'EMPLOI :
- Anticoagulants oraux : augmentation de l'effet de l'anticoagulant oral et du risque hémorragique (augmentation du métabolisme des facteurs du complexe prothrombique).
Un contrôle plus fréquent du taux de prothrombine et de l'INR sont nécessaires.
Adaptation de la posologie de l'anticoagulant oral lors de l'instauration du traitement d'une hypothyroïdie ou d'un surdosage par les hormones thyroïdiennes.
Toutefois, un tel contrôle particulier n'est pas nécessaire chez les patients sous traitement thyroïdien substitutif stable.
- Colestyramine : diminution de l'activité des hormones thyroïdiennes (réduction de leur absorption intestinale). Prendre la colestyramine à distance des hormones thyroïdiennes (plus de 2 heures si possible).
- Inducteurs enzymatiques : anticonvulsivants (carbamazépine, phénobarbital, phénytoïne, primidone, barbituriques) ; griséofulvine ; rifampicine.
Décrit pour la phénytoïne, la rifampicine et la carbamazépine :
Risque d'hypothyroïdie clinique chez des patients hypothyroïdiens en cas d'association par augmentation du métabolisme de la T3 et de la T4.
Surveillance des taux sériques de T3 et T4 et adaptation si besoin de la posologie des hormones thyroïdiennes pendant le traitement par l'inducteur enzymatique et après son arrêt.
- Fer (sels) sels de calcium par voie orale : diminution de l'absorption digestive de la lévothyroxine. Prendre la lévothyroxine à distance de ces produits (plus de 2 heures, si possible).
- Kayexalate, sucralfate, topiques gastro-intestinaux : diminution de l'absorption digestive de la lévothyroxine. Prendre la lévothyroxine à distance de ces produits (plus de 2 heures, si possible).
HORMONES THYROIDIENNES :
Chloroquine / proguanil : risque d'hypothyroïdie clinique chez les patients substitués par des hormones thyroïdiennes.
Surveillance de la TSH et des concentrations sériques de T3 et T4 et adaptation si besoin, de la posologie des hormones thyroïdiennes pendant le traitement par l'antipaludique et après son arrêt.
ASSOCIATION A PRENDRE EN COMPTE :
HORMONES THYROIDIENNES :
Estrogènes non contraceptifs : possible nécessité d'augmenter les doses de lévothyroxine chez les femmes ménopausées avec une estrogénothérapie substitutive.

Précautions d'emploi Levothyrox

MISES EN GARDE :
- L'obésité sans hypothyroïdie n'est pas une indication des hormones thyroïdiennes utilisées seules ou en association. Leur administration à des doses importantes ou en association avec des substances amphétaminiques peut être dangereuse.
- L'efficacité du traitement et les éventuels signes d'intolérance n'apparaissent qu'après un temps de latence de l'ordre de 15 jours à un mois.
PRECAUTIONS D'EMPLOI :
- La qualité de l'équilibre thérapeutique doit être contrôlée par évaluation endocrinologique adéquate.
- En cas de pathologie cardiaque équilibrée par le traitement (troubles coronariens, troubles du rythme...), l'indication est à discuter au cas par cas. Si le traitement est institué, la substitution est limitée à l'obtention d'une TSH dans les valeurs normales hautes. La surveillance des sujets doit être particulièrement attentive.
- S'il existe un risque d'insuffisance corticosurrénale (en particulier, en cas d'hypothyroïdie d'origine hypophysaire), le traitement par hydrocortisone doit être institué préalablement.
- En raison de la présence de lactose, ce médicament est contre-indiqué en cas de galactosémie congénitale, de syndrome de malabsorption du glucose et du galactose ou de déficit en lactase.
- Le soja peut diminuer l'absorption intestinale de la lévothyroxine. Par conséquent, une réévaluation du dosage de Lévothyrox peut être nécessaire en particulier au début ou à la fin d'une cure par des compléments en soja.
- Grossesse : la lévothyroxine passe, très peu, à travers le placenta et son administration est dépourvue de conséquences foetales. Le traitement par hormones thyroïdiennes doit être impérativement poursuivi pendant toute la grossesse. Il est recommandé de renforcer la surveillance clinique et biologique plus particulièrement en début de grossesse et d'adapter le traitement si nécessaire.

Effets secondaires Levothyrox

- aggravation de toute cardiopathie (insuffisance cardiaque, angor, troubles du rythme...),
- des signes d'hyperthyroïdie, tels que tachycardie, tremblements, troubles du rythme cardiaque, insomnie, excitabilité, élévation de la température, sueurs, amaigrissement rapide, diarrhée, doivent faire pratiquer un dosage hormonal, diminuer ou interrompre quelques jours le traitement qui sera repris ensuite à doses plus faibles,
- chez l'enfant, possibilité d'hypercalciurie,
- en cas d'hypersensibilité, des réactions allergiques peuvent apparaître.

Avertissement

Le guide des médicaments a pour seul objet de vous informer sur les caractéristiques des médicaments mais ne peut être utilisé pour l’établissement d’un diagnostic ou l’instauration d’un traitement. Seul votre médecin est habilité à mettre en oeuvre un traitement adapté à votre cas personnel.

Mis à jour le 07/04/2014

Sources : Banque Claude Bernard

intervenez sur e-santé
Prévisualisation

*Saisie obligatoire pour envoyer

Informatique et libertés

VOTRE COMMUNAUTÉ Médicaments

Participez aux discussions les plus actives

  • Bonjour ,pouvez vous me communiquer l'adresse s'il vous plais de votre magnetiseur? Merci.

    Par hafidathomas 29/03/2014 - 11h24

    49
    réponses
    2312 consultations
  • bonjour,   Pourriez vous me donner plus d'informations sur cette clinique, car comme on lit ...

    Par fredouille67 31/03/2014 - 22h48

    57
    réponses
    4118 consultations
  • Comme pour la plupart des minéraux, la consommation de magnésium ne doit pas être trop importante, ...

    Par Homnes 23/04/2014 - 16h54

    8
    réponses
    7011 consultations
  • Merci Uzernama, j'ai exactement les memes questions.

    Par Hally 16/04/2014 - 21h53

    1
    réponse
    92 consultations
  • bonjour mercredi g pris 10 g de paracetamol d'un coup quelle risque??

    Par imperatrice 12/10/2013 - 14h04

    0
    réponse
    142 consultations
  • et le stagyd on pourra en avoir quand  

    Par SUCRETTE2 15/04/2014 - 19h08

    0
    réponse
    17 consultations
  • J'ai reçu un coup a la pommette et celle ci et enfoncé mais je n'ai pas mal par contre j'ai des ...

    Par Kelso 12/04/2014 - 19h39

    0
    réponse
    15 consultations
  • Bonjour ! Il m'arrive quelque fois que lorsque j'ouvre la bouche trop grand, je devient ...

    Par jp12 01/04/2014 - 18h35

    0
    réponse
    33 consultations
  • bonjour Je vous ecrit pour vous raconter mon histoire.La france est devenue un pays de non droit ...

    Par mare_psychiatrie 14/03/2014 - 19h52

    3
    réponses
    634 consultations
  • bonjour,    Je souffre de cystite depuis de nombreuses années et me sens les premiers ...

    Par naraka 26/02/2014 - 18h29

    0
    réponse
    65 consultations