Les Français et le futur de leur santé : de l’inquiétude… et beaucoup d’espoir

Publié par Isabelle Gayrard Auzet, rédactrice en chef santé le Mercredi 18 Octobre 2017 : 18h11

Comment les Français perçoivent-ils leur santé de demain à partir du système de santé d’aujourd’hui ? Le Future Health Index 2017 (indice de la santé au futur), une vaste étude menée par Philips dans 19 pays auprès des patients et des professionnels de santé, révèle leurs inquiétudes et leurs espoirs, malgré l’investissement significatif porté par l’Etat et les industriels dans l’innovation du système de soins. Les solutions technologiques numériques de la santé du futur sont déjà là. 

© Adobe Stock

Le système de santé actuel ne répond plus aux besoins des Français

Ils sont 9 Français sur 10 à porter un jugement sévère sur le système de soins qui selon eux ne répond pas, ou peu, à leurs besoins. Du côté des professionnels de santé, le développement de la prévention, jugée insuffisante, est un enjeu clé et tous s’accordent à souhaiter que la prévention devienne, avec la recherche médicale, la priorité du budget du gouvernement alloué à la santé.
Pourtant, la part de l’investissement en santé de notre pays s’élève à 11% du PIB, l’un des plus important du monde (avec l’Allemagne, l’Autriche, Cuba ou encore la Nouvelle-Zélande)...

Le Ministère des Solidarités et de la Santé vient de publier sa stratégie nationale de santé d’ici à 2022. Parmi les chantiers prioritaires figure l’Innovation, notamment avec l’essor du numérique au service des professionnels de santé, des usagers et des patients.
C’est là une grande attente de la part des Français : Pour 8 sur 10 d’entre eux (usagers et professionnels de santé réunis), le système de santé actuel n’est pas vraiment intégré, et ils considèrent que le temps est venu pour tous les acteurs du système de s’interconnecter étroitement.

Les technologies du numérique en santé  au secours du système de soins français

56 % des Français sont convaincus de l’efficacité de soins en santé connectés pour améliorer la santé dans le monde d’aujourd’hui.

David Corcos, Directeur Général de Philips Healthcare France, nous livre sa réflexion d’industriel en santé engagé dans l’essor des technologies numériques de pointe : « Le système actuel n’est pas pérenne. Car il y a une distorsion entre l’offre et la demande en santé. La demande augmente, elle provient en grande majorité du vieillissement de population et de l’abondance des maladies chroniques ; tandis que l’offre de soin s’amenuise avec la diminution des professionnels de santé. Conclusion : il y a un déséquilibre qui peut conduire à un risque d’explosion du système. Donc la variable d’ajustement, cela va être la technologie. Elle va nous aider à décharger les professionnels de certaines tâches et à augmenter le nombre de prises en charges. C’est l’unique moyen de sauver le système, nous sommes là pour ça ! »

Cependant, l’avenir s’éclaircit. Depuis le début de l’année, la stratégie politique en santé numérique est en marche. Le Conseil Stratégique du Numérique en Santé (CSNS) a défini et placé sur les rails les grands chantiers prioritaires qui vont structurer et circonscrire toutes les potentialités formidables que les technologies numériques mettent au service du citoyen, et parmi eux figure en bonne place le partage des données de santé. Une bonne nouvelle pour 85 % des professionnels de santé qui promeuvent l’accès à distance des données de santé de leurs patients pour optimiser l’efficacité de leur intervention.

David Corcos : « Le système de soins connecté est une solution pour affronter les problèmes de la rareté du temps médical et du très grand nombre de patients : c’est l’informatique qui permet maintenant de suivre les données et de ne remonter vers les professionnels de santé que les cas pathologiques ». Un aspect pragmatique qui revêt une dimension économique puisqu'il aboutit à l’apparition de nouveaux métiers comme par exemple les infirmières spécialisées qui vont suivre les tableaux de bord.

Le patient prend sa santé en mains

A ce jour, la « Health Tech » (les technologies en santé numérique) reste une solution mal exploitée : seuls 1% des Français dont 4% des professionnels de santé s’estiment réellement compétents sur la pratique connectée des soins de santé, dans une société qui appelle globalement à une grande implication du patient qui doit devenir acteur de sa santé… Un patient qui se prête volontiers au jeu :
39% des Français sont dans l’attente de recommandations du corps médical sur les soins de santé connectés. De même pour les professionnels de santé qui espèrent, pour 36% d’entre eux, recevoir une vraie formation dans ce domaine.

Publié par Isabelle Gayrard Auzet, rédactrice en chef santé le Mercredi 18 Octobre 2017 : 18h11
Source : https://www.philips.fr 
https://www.futurehealthindex.com/about/ 
Le Future Health Index est une étude menée sur 19 pays en partenariat avec un institut international indépendant d’études de marché de janvier à mars 2017. Plus de 3 800 professionnels de santé et 29 000 patients ont été interrogés en Allemagne, Argentine, Australie, Brésil, Canada, Chine, France, Italie, Pays-Bas, Russie, Arabie Saoudite, Singapour, Afrique du Sud, Corée, Espagne, Suède, Émirats Arabes Unis, Royaume-Uni et États-Unis.

A lire aussi
Santé du futur : que nous réserve le numérique ?Publié le 27/09/2017 - 09h52

La santé du futur, c’est déjà aujourd’hui ! Le Ministère des Solidarités et de la Santé vient de publier sa stratégie nationale de santé d’ici à 2022. Parmi les chantiers prioritaires figure l’Innovation, notamment avec l’essor du numérique au service des professionnels de...

Télémédecine : un rendez-vous d'avenirPublié le 23/09/2002 - 00h00

Pour la première fois, le e-colloque de télémédecine co-organisé sur plusieurs régions en France et à l'étranger, ouvrira ses portes au grand public. Les progrès les plus spectaculaires de la téléchirurgie et de la robotique seront présentés et diffusés en visioconférence. Sur chaque...

Plus d'articles