Leila2013
Portrait de cgelitti
Bonjour à tous,

Je suis Leila ... la Leila qui, à l'époque, avait 18 ans et cherchait des réponses à ses questions. J'en ai désormais 26 et ma vie a beaucoup changé depuis ce premier message qui demandait à l'aide.

Mon père est malheureusement décédé en novembre 2010 des suites de sa longue maladie.

Ma mère et moi avions fini par fuir la maison (3 ans auparavant) pour échapper à ce quotidien devenu impossible à supporter.

Je n'ai vu mon père à l'hopital qu'un an avant son décès ... mon médecin m'avait conseillé de lui rendre visite au cas où il partirait. Je suis contente aujourd'hui d'avoir fait cette démarche car je n'ai pas de regrets.

Voilà 2 ans 1/2 que c'est arrivé et je dois dire que j'ai avancé, difficilement mais j'ai avancé ... Je ne dis pas que mon passé n'a pas d'impacts sur ma vie actuelle mais en tout cas ma personnalité découle de ce que j'ai vécu pendant des années.

Je suis beaucoup plus sensible que d'autres personnes, je peux avoir un côté un peu fataliste sur les galères qui m'arrivent, je peux pleurer sans réelle raison ... MAIS ... mais j'ai décidé de vivre, de profiter de la vie, de voyager, de vivre des expériences enrichissantes, d'aider les autres, de VIVRE !

Je suis en tout cas là pour vous ... après que vous ayez été là pour moi ... si je peux vous aider n'hésitez pas à répondre à ce message.

Leila2013
Portrait de cgelitti

Bonjour,

Ma mère a vécu cette situation très longtemps...

Depuis quand est il malade ? Est il conscient de sa maladie ou la nie t'il ? Depuis quand etes vous ensemble ? Avez vous des enfants ? Est il violent (la violence psychologique est tout aussi importante) ?
Ce sont beaucoup de questions importantes pour savoir ce qui est le mieux pour vous !

Pour ce qui est des médecins dont vous parlez, je pense que ce ne sont pas les bons car j'avoue avoir eu un médecin de famille qui m'a beaucoup soutenu et ma famille également. La famille est celle qui subit directement les conséquences de l'alcoolisme d'une personne. Ca finit par être celle qui souffre directement de la situation, + que la personne alcoolique elle même.

 

 

Leila2013
Portrait de cgelitti

Le premier bon "point" est qu'il est conscient de sa maladie, ce qui n'est pas toujours le cas. Ce n'était pas le cas pour mon père par exemple et cela jusqu'au bout.
Et à la limite, peu importe à qui il en parle tant qu'il s'exprime et ne garde pas tout pour lui.. Ce n'est peut être pas facile à entendre aussi ce qu'il peut dire sur son état. C'est peut être également gênant d'en parler aux êtres les plus proches pour lui.

Il n'est pas violent verbalement ? Il n'a donc pas l'alcool méchant ?
J'avoue que c'est très important !

 

 

yakapa
Portrait de cgelitti

Bonjour,

Il est malade depuis une bonne dizaine d'annes, mais il a enfin pris conscience de son etat, c'est lui qui avait demandé à faire cette cure et depui qu'il a craqué il se fait suivre par un autre médecin, j'ai pu discuter enfin avec celuici, heureusement ce n'est pas un violent tout le contraire même. nous avons une fille et un petit fils de 2 ans, elle en souffre aussi parce qu'il ne nous pas ou tres peu alors qu'à sa soeur et belle soeur il peut discuter pendant des heures. le medecin dit que c'est la culpabilité qui l'empeche de nous parler. merci  de prendre le temps de m'ecouter. a bientot.

Leila2013
Portrait de cgelitti

bonjour,

La première chose et plus importante que vous pouvez faire pour elle c'est d'être présente pour elle.

J'ai entendu parler de ce médicament mais je me pose une question : est ce que cela peut tout réparer ?
Est ce vraiment la solution ?

Par ailleurs, vu de l'extérieur, les avis sont toujours : mais pourquoi reste elle ? Je serai partie depuis longtemps moi.
Mais ... c'est loin d'être si évident.
Il y a entre autre la culpaibilité de laisser quelqu'un que l'on aime face à sa maladie ... il y a aussi beaucoup d'autres choses qui entrent en jeu.

C'est à votre amie de prendre conscience de la situation ... pour cela il ne faut pas la brusquer mais être présent pour elle.
Vous ne pouvez pas choisir pour elle malheureusement.

yakapa
Portrait de cgelitti

bonjour,

je suis l'épouse d'un alcoolique, apres une cure il a tenu 4 mois1/2 et depuis 15 jours il a rechuté. je ne sais plus quoi faire. il a bien reconsulter un medecin mais malgre les medicaments il continue. j'aimerai savoir comment je dois reagir. les medecins ne prennent aucun compte de la souffrance de l'entourage, j'ai l'impression d'etre transparente. merci de bien vouloir me conseiller.

vagmeli
Portrait de cgelitti

Bonsoir,j'ai une amie qui a son mari qui boit ,il est trés violent,il la maltraite,la pauvre elle le vit mal;j'essaie de l'aider mais cela n'est pas facile,j'ai peur pour elle vu qu'il est méchant,à une époque il la mettait dehors elle couchait dans sa voiture dans paris..

Auriez vous une idée pour le faire arrêter,j'ai vu sur internet qu'il exsitait un médicament qui faisait arrêter de boire,qui peut me renseigner

Ce qu''il faudrait c'est qu'elle puisse lui mettre dans son vin blanc ou autre qu'il boit lorsqu'elle travaille ( dans la bouteille ) afin qu'elle ne le trouve pas ivre en rentrant.

Merci pour elle .C'est urgent car actuellement tous les 2 jours il est ivre lorsqu'elle rentre du travaille.

Ce serait mon époux voila longtemps que je serais partie,ou il serait dehors avec un procé vu ce qu'il lui fait.Merci pour votre aide

Sujet vérouillé