Légumes : mangez-en le plus souvent possible

Publié par Paule Neyrat, Diététicienne le Lundi 27 Mai 2002 : 02h00
On le dit et on le répète : les légumes sont bons pour la santé. Ils contiennent des éléments nutritionnels qui entrent dans la lutte contre le vieillissement, la fréquence de certains cancers. Ils sont aussi bons pour le coeur : une étude fort intéressante le démontre.

Manger des légumes, cela va de soi. Mais en fait, trop souvent, nous n'en mangeons pas assez. Les premiers résultats de l'étude SU.VI.MAX, menée par Serge Hercberg, (Directeur de l'ISTNA, Institut Scientifique et Technique de la Nutrition et de l'Alimentation) ont clairement montré qu'une majorité de français étaient de "petits consommateurs" de légumes. Pourtant, nombreuses sont les études qui ont démontré les bienfaits des légumes. Elles sont à l'origine de la salutaire mode du "régime méditerranéen" où ces produits occupent une place importante. On a en effet constaté, depuis une bonne dizaine d'années que les populations du sud de l'Europe où la consommation de légumes est habituelle et régulière étaient moins touchées par certains cancers et la maladie cardiovasculaire. Mais dans cette alimentation méditerranéenne, l'huile d'olive, les céréales, les fruits, le poisson et le vin apportent aussi des éléments protecteurs. L'efficacité plus particulière des légumes n'avait jusqu'alors pas été vraiment démontrée. Ils contiennent : des fibres hydrosolubles, favorisant le transit et contribuant à éliminer les déchets toxiques, des sels minéraux (calcium, potassium, magnésium, fer) certes en petites quantités mais qui deviennent importantes quand le volume de légumes l'est, des protéines et surtout des vitamines anti-oxydantes (Vitamines C et E) et des carotènes qui exercent aussi un effet anti-oxydant. Par ailleurs, ils sont pauvres en chlorure de sodium (sel) et ils ne contiennent pas de lipides (sauf l'avocat qui est un fruit).

Bienfait des légumes : démonstration

PUB

Une étude de longue haleine a été effectuée par le professeur Bazzano. Entreprise il y a une vingtaine d'années, les résultats en ont été publiés dans les Archives Internationales de Medecine. Ils montrent indiscutablement l'effet bénéfique de la consommation de légumes. Pendant 19 ans, un groupe de 9632 jeunes personnes, hommes et femmes, a été suivi. Tous les 3 mois, ils étaient interrogés sur leur santé tandis que leur consommation de légumes était évaluée très précisément. A la fin de l'étude, ces personnes avaient de 48 à 51 ans, période de la vie où le système cardiovasculaire devient plus fragile. Au cours de ces années, 3680 incidents cardiaques ont été notés. Mais les personnes qui consommaient des légumes au moins 4 fois par semaine ont eu moins de problèmes, moins d'infarctus et moins d'angine de poitrine, que ceux qui n'en consommait qu'une fois par semaine.

La conclusion de cette gigantesque étude est que les légumes au menu au moins 4 fois par semaine font considérablement diminuer le risque de la survenue des maladies cardiovasculaires. Celles-ci sont en effet la première cause de mortalité dans tous les pays occidentaux. En France, 32 % des décès, soit 170.000 par an leur sont dus.C'est pourquoi sur les neuf objectifs nutritionnels prioritaires en terme de Santé Publique définis dans le PNNS (Programme National Nutrition-Santé) publié l'an dernier par le Secrétariat d'Etat à la Santé, le point numéro 1 est :"Augmenter la consommation de fruits et légumes. Réduire de 25% le nombre de petits consommateurs de fruits et légumes."

Ce point s'est très vite traduit par une campagne de promotion de la consommation des fruits et légumes à la télévision et dans la presse, dont le thème est "10 par jour". Un site : http://www.10parjour.net relaie en permanence cette promotion. Sur ce site, L'Agence pour la Recherche et l'Information en Fruits et Légumes Frais (Aprifel) a ouvert, depuis le 21 mai 2002, un nouvel espace d'information et de conseil. Diététique, nutrition, idées recettes, astuces... on peut y poser ses questions : des spécialistes y répondent et fournissent toutes les informations sur l'importance de la consommation de fruits et légumes frais dans le cadre d'une alimentation équilibrée et préventive.

Publié par Paule Neyrat, Diététicienne le Lundi 27 Mai 2002 : 02h00
PUB
PUB
A lire aussi
Régime méditerranéenPublié le 29/06/2001 - 00h00

Le régime méditerranéen a un effet particulièrement positif sur l'incidence des maladies cardiovasculaires, de certains cancers et du diabète. En quoi consiste-t-il ?

Feu vert pour le néo-végétarisme ?Publié le 18/04/2005 - 00h00

Après avoir réduit les sucres et banni les graisses de nos assiettes, nous freinons dorénavant sur la viande et le poisson, au profit des fruits et légumes. Mais ce régime, quasi végétarien, est-il bénéfique à la santé, et avec lui, tous les végétarismes ?

Plus d'articles