Lamaline

Vous consultez la fiche Lamaline sous la présentation suivante : 300 mg/10 mg/30 mg Gélule.

Consultez les autres présentations de Lamaline :

Classe thérapeutique : Antalgiques

Composition : Paracétamol

Présentation : 300 mg/10 mg/30 mg Gélule

Laboratoire : Abbott Products

Prix : 2.25 €

Statut : Ordonnance simple renouvelable sauf mention contraire

Remboursement : 65%

Indications Lamaline

Traitement symptomatique des douleurs d'intensité modérée à intense et/ou ne répondant pas à l'utilisation d'antalgiques périphériques utilisés seuls.

Posologie Lamaline

RESERVE A L'ADULTE.
Mode d'administration :
Voie orale.
Les gélules sont destinées à être ingérées telles quelles à l'aide d'un grand verre d'eau.
Posologie :
- Comme pour tous les médicaments antalgiques, la posologie de LAMALINE doit être adaptée à l'intensité de la douleur et à la réponse clinique de chaque patient.
La posologie usuelle est de 3 à 5 gélules par jour, à raison de 1 à 2 gélules par prise, sans dépasser 10 gélules par jour.
Les prises doivent être espacées d'au moins 4 heures.
- Insuffisance rénale : en cas d'insuffisance rénale sévère (clairance de la créatinine inférieure à 10 ml/min), l'intervalle entre deux prises sera au minimum de 8 heures.

Contre-indications Lamaline

CONTRE-INDIQUE :
- Hypersensibilité à l'un des composants de la spécialité.
- Insuffisance hépatocellulaire.
- Enfant de moins de 15 ans.
- Grossesse, allaitement : ne pas administrer en cas de grossesse ou d'allaitement du fait de la présence d'opium.
- Association aux agonistes-antagonistes morphiniques (nalbuphine, buprénorphine, pentazocine).
DECONSEILLE :
L'absorption d'alcool est déconseillée pendant le traitement.

Interactions Lamaline

OPIUM :
ASSOCIATIONS CONTRE-INDIQUEES :
Agonistes-antagonistes morphiniques : nalbuphine, buprénorphine, pentazocine.
Diminution de l'effet antalgique par blocage compétitif des récepteurs avec risque d'apparition d'un syndrome de sevrage.
ASSOCIATION DECONSEILLEE :
Alcool :
Majoration par l'alcool de l'effet sédatif des analgésiques morphiniques. L'altération de la vigilance peut rendre dangereuses la conduite de véhicules et l'utilisation des machines.
Eviter la prise de boissons alcoolisées et de médicaments contenant de l'alcool.
ASSOCIATIONS A PRENDRE EN COMPTE :
- Autres analgésiques morphiniques, barbituriques, benzodiazépines :
Risque majoré de dépression respiratoire, pouvant être fatale en cas de surdosage.
- Autres dépresseurs du SNC : antidépresseurs sédatifs, antihistaminiques H1 sédatifs, anxiolytiques et hypnotiques, neuroleptiques, clonidine et apparentés, thalidomide.
Majoration de la dépression centrale. L'altération de la vigilance peut rendre dangereuses la conduite de véhicules et l'utilisation des machines.

Précautions d'emploi Lamaline

- L'utilisation prolongée et à des doses supérieures à celles recommandées peut conduire à un état de pharmacodépendance.
- Chez les patients prédisposés, le traitement doit se faire sous surveillance médicale.
- Lamaline ne doit être utilisée qu'après une évaluation soigneuse du rapport bénéfice-risque, suivant l'origine de la douleur et le profil du patient.
- Réduire les doses chez le sujet âgé et l'insuffisant respiratoire chronique.
- Il est recommandé de ne pas dépasser les doses conseillées.
- L'absorption d'alcool est déconseillée pendant le traitement.
- En raison de la présence de caféine, ce médicament peut entraîner une insomnie, éviter la prise en fin de journée.
- L'attention des sportifs doit être attirée sur le fait que cette spécialité contient de la morphine et que ce principe actif est inscrit sur la liste des substances dopantes.
- Examens paracliniques : La prise de paracétamol peut fausser le dosage de l'acide urique sanguin par la méthode à l'acide phosphotungstique et le dosage de la glycémie par la méthode à la glucose oxydase-peroxydase.

Effets secondaires Lamaline

- Paracétamol : quelques rares réactions d'hypersensibilité à type de choc anaphylactique, oedème de Quincke, érythème, urticaire, rashs cutanés ont été rapportées. Leur survenue impose l'arrêt définitif de ce médicament et des médicaments apparentés.
De très exceptionnels cas de thrombopénie ont été signalés.
- Opium : majoration d'une tendance à la constipation.
- Caféine : possibilité d'excitation, d'insomnies et de palpitations.

Avertissement

Le guide des médicaments a pour seul objet de vous informer sur les caractéristiques des médicaments mais ne peut être utilisé pour l’établissement d’un diagnostic ou l’instauration d’un traitement. Seul votre médecin est habilité à mettre en oeuvre un traitement adapté à votre cas personnel.

Mis à jour le 07/04/2014

Sources : Banque Claude Bernard

intervenez sur e-santé
Prévisualisation

*Saisie obligatoire pour envoyer

Informatique et libertés

VOTRE COMMUNAUTÉ Médicaments

Participez aux discussions les plus actives

  • Bonjour à toutes et à tous,Si vous avez subi des effets secondaires dus à la prise d'un ...

    Par lilylily 16/07/2014 - 15h56

    666
    réponses
    51416 consultations
  • Bonjour morgane je ne sais pas si tu continue sur le forum, j'ai pu le lire et je te demande un ...

    Par papigégé 19/07/2014 - 17h07

    3
    réponses
    890 consultations
  • Bonjour   Avez-vous contacté votre médecin, votre pharmacien, une association, pour ...

    Par lilylily 16/07/2014 - 15h48

    1
    réponse
    429 consultations
  • Bonjour à toutes et à tous,Si vous avez subi des effets secondaires dus à la prise d'un ...

    Par lilylily 16/07/2014 - 15h43

    0
    réponse
    102 consultations
  • Bonjour,   qui connait la composition exacte de ce complément alimentaire ? J'ai trouvé une ...

    Par bourikette 15/07/2014 - 15h20

    0
    réponse
    45 consultations
  •                     Bonjour à tous,   ...

    Par FANFAN55 25/06/2014 - 16h45

    0
    réponse
    58 consultations