Judo

Publié par Dr Philippe Presles le Vendredi 22 Mars 2002 : 01h00
Mis à jour le Mercredi 26 Février 2014 : 15h08
-A +A

1. Judo : caractéristiques, particularités

Il s'agit bien évidemment d'un sport mais également d'une philosophie qui inculque la connaissance et la maîtrise de soi, le sens de la collectivité, le respect de l'adversaire, des maîtres, du savoir et de la sagesse des anciens.

Le judo ne requiert aucune qualité particulière au départ.

Il n'existe pas de morphologie type et tout le monde peut le pratiquer car les judokas sont classés par catégories de poids. Ainsi les grands, les petits, les minces comme ceux qui présentent une surcharge pondérale pourront s'exprimer dans cette discipline, à armes égales.

Le judo est un sport technique.

Il nécessite beaucoup de souplesse et une bonne condition physique. Les efforts sont brefs et répétés et sollicitent vigoureusement l'appareil cardiovasculaire.

Le judo est praticable très tardivement dans la vie.

Au-delà de la quarantaine, voire de la cinquantaine, il faut arrêter ou réduire l'intensité des combats, limiter les chutes non contrôlées, préférer l'endurance et l'entretien physique. L'entraînement doux et contrôlé permet aux judokas d'un certain âge d'entretenir une bonne souplesse articulaire et musculaire.

2. Bienfaits et contre-indications du judo

Les bienfaits du judo sont nombreux :

  • Il développe des qualités de souplesse, de vitesse, d'anticipation, de détente, de puissance, de coordination.
  • Il fait travailler la plupart des muscles et des articulations.
  • Il permet d'apprendre la maîtrise de soi, la concentration, le respect des partenaires, des adversaires, des règles et des arbitres.
  • Il développe le sens de la vie en communauté.
  • Il permet à des enfants introvertis de libérer leur personnalité et de prendre confiance en eux.
  • Les catégories de poids peuvent aider les enfants qui ne sont pas satisfaits de leur image corporelle (surpoids) à effacer certains complexes et à s'exprimer avec leur corps auprès de sujets de même morphologie.
  • Le judo, nécessitant une bonne condition physique obtenue par la pratique des activités d'endurance (course à pied, vélo, natation, rameur), permet d'en faire bénéficier les appareils cardiovasculaires et pulmonaires.

Les contre-indications au judo

En dehors des contre-indications générales aux activités physiques et sportives, il n'existe pas de contre-indications majeures au judo.

Des douleurs ou pathologies au niveau de la colonne vertébrale imposeront cependant la prudence voire une interdiction temporaire, notamment chez les jeunes qui présentent des problèmes de croissance.

Guide: 

Publié par Dr Philippe Presles le Vendredi 22 Mars 2002 : 01h00
Mis à jour le Mercredi 26 Février 2014 : 15h08
A lire aussi
TMS
Gymnastique Publié le 25/07/2002 - 00h00

La gymnastique regroupe la gymnastique artistique et la gymnastique rythmique et sportive (GRS).

Plus d'articles