Jouets bruyants, attention aux oreilles !

Publié par Isabelle Eustache, journaliste santé le Lundi 17 Décembre 2007 : 01h00
Mis à jour le Jeudi 04 Février 2016 : 16h57
-A +A

Les jouets sonores sont de plus en plus nombreux et, il faut bien l'avouer, très plébiscités par les enfants. Attention toutefois, regardez bien les niveaux sonores indiqués sur les emballages. Certains dépassent l'entendement et risquent d'endommager l'audition des enfants… et des parents.

Robots sonores, avions, camions de pompiers, instruments de musique, mais aussi pistolets et autres mitrailleuses sont très attrayants pour les enfants car justement, ils font beaucoup de bruit. Seulement voilà, certains dépassent les niveaux de sécurité pour les oreilles des petits et des grands. En 2006, une étude britannique rapportait les résultats d'un test effectué sur 15 jouets destinés à des enfants de 3 mois à 15 ans.

  • A proximité de l'oreille (2,5 cm), 14 dépassaient le seuil sonore de sécurité fixé à 85 décibels (dB).
  • A une distance de 25 cm de l'oreille, 8 n'étaient pas aux normes c'est-à-dire qu'ils diffusaient des sons supérieurs à 80 dB et pouvant aller jusqu'à 105 dB.
  • Mais les auteurs de cette expérience précisent également que certaines armes à feu (mitrailleuses et pistolets à amorces) atteignaient même des niveaux de 130 à 143 dB à une distance proche de l'oreille, et de 120 à 140 dB à 25 cm de l'oreille. Par comparaison, le niveau nuisible avoisinant le seuil auditif de la douleur est de 130 décibels. Et si l'on parle de nuisible, c'est que ce niveau sonore est susceptible de provoquer des lésions auditives irréversibles.

Repères sonores

Le bruit devient désagréable au-delà de 65 dB

Le bruit est considéré comme nocif à partir de 85 dB.

Le bruit d'un marteau-piqueur atteint 110 dB.

Le niveau sonore en discothèque est compris entre 100 et 120 dB et celui d'un concert atteint les 140 dB à proximité des enceintes.

Les risques auditifs des baladeurs

Et si vous vous lancez dans un cadeau type MP3 ou autres baladeurs, méfiez-vous aussi car à fort volume les 85 dB sont facilement atteints, niveau à partir duquel une heure d'écoute peut provoquer une perte auditive. Or les jeunes tendent plutôt à cumuler les heures d'écoute de musique dans une journée. Alors négociez et informez les jeunes (et les adultes aussi) qu'il est nécessaire de limiter le volume à 50% de son maximum, soit pas plus de la moitié, et d'utiliser les écouteurs intra-auriculaires moins de 30 minutes par jour.

Et n'hésitez pas à investir dans un casque car les écouteurs intra-auriculaires amplifient le volume d'une bonne dizaine de décibels et ils couvrent moins le bruit ambiant, ce qui incite à monter le volume. Pour terminer sur les jouets bruyants destinés aux enfants, imposez une durée de jeu qui ne dépasse pas une heure par jour.

Publié par Isabelle Eustache, journaliste santé le Lundi 17 Décembre 2007 : 01h00
Mis à jour le Jeudi 04 Février 2016 : 16h57
Source : Association Deafness Research UK, Dr Backus Brad, 11 décembre 2006.
A lire aussi
Baladeur : quel risque auditif ? Publié le 03/03/2004 - 00h00

En balade, en voiture, en train, en métro et même à la maison, les baladeurs nous accompagnent partout, à tel point que certains ne peuvent plus s'en passer et s'endorme avec. Quels sont les risques pour nos oreilles ? Le nombre de décibels bien sûr et la durée d'exposition !

Plus d'articles