max15
Portrait de cgelitti

Bonsoir a tous,

je viens de lire vos com a tous et je me sens a l'aise de vous raconter mon probleme !!

Voila! a l'age de 25 ans j'a ieu des problemes de dos qui on suivi jusqu'a mes 30 ans ensuite opération d'une hernie cervicale et depuis les hernies poussent comme des champignons aux cervicales et lombaires.

J'ai eu des traitements de dingues (Rivotryl, topalgic; morphine, j'en passe et des meilleurs!!

Et depuis 2 ans j'arrive a trouver du réconfort avec l'alcool qui m'aide a dormir car sans ça je passe des nuits blanches.

je ne bois que le weeck end sans medoc mais je fais des black out!!

Je me reveille le lendemain avec des bleus sur le corp sans savoir ce qui m'est arrivé et de plus je suis trop fatiguée le lendemain et c'est mon conjoint qui me raconte qu'il m'a ramassé dans l'escalier !!

Mais quand je lui pleure que je suis alcoolique , lui me répond que je ne bois que le weeck end donc pour lui je ne le suis pas!!

moi je me considère comme alcoolique!

De plus je fais de l'hyper tension arterielle assez sévère depuis 1 ans a cause dune ménaupause avancé et je suis une fumeuse, bref un cokail explosif!!

je veut m'en sortir pour continuer de voir grandir mes enfants!!

J'ai besoin d'aide je veut me faire soigner sans que ma famille ne se soit informer,exepter mon conjoint peut être!!

J'attend vos conseils avec impatience!!

Merci a tous.

pinkaryn
Portrait de cgelitti

Bonjour, je viens de lire ton message.

Très courageux de ta part de reconnaitre que tu as un problème avec l'alcool.

Je suis venue sur le site car moi même ou plutot mon ami connait ce problème et que je n'arrive pas à l'aider. Celà fait 2 ans maintenant qu'une petite déprime s'est transformée en dépression et comme il a laissé trainé les choses en refusant médicaments, l'alcool a fait son apparition depuis maintenant plus 1 an.

Je te passerais tous les détails de ce que j'ai pu vivre avec lui, entre aide, soutien, pleurs, consolation.

Une seule chose à te dire si tu es prête à t'en sortir, va consulter ton médecin car bien souvent l'alcool est lié à un problème affectif (nombreux personnes professionnels me l'ont dit). il te prescrira peut etre un anti-dépresseur qui loin de règler ton problème, t'aidera à te sentir mieux. Et ne fait pas comme mon ami, qui l'arrêtait et le reprenait quand il se mettait à boire car pour lui alcool et médoc font mauvais ménage (c'est vrai mais tu as "la chance" de ne boire QUE le wk! lol ).Une aide médicamenteuse est précieuse mais il faut aussi prendre conscience qu'une aide psychique l'est aussi. Ne craint pas d'aller consulter un psy ou toute autre personne professionnelle a qui parler de ton problème. Je suis sûr que la solution peut venir de là.

Mon ami refuse cette aide et me dit tjr qu'il n'est pas prêt. Mais quand le sera t-il vraiment ???

Pour l'heure, j'ai mis de la distance entre lui et moi, je sais qu'il a besoin de mon soutien mais la guérison ne peut venir que de lui. J'attends une réaction de sa part, je souffre autant que lui et mes problème de dos sont survenus comme pas miracle il y a 2 ans !

 

Tiens bon, tu es sur la bonne voix si tu es prêtes à t'en sortir.

Bon courage

 

max15
Portrait de cgelitti

Bonjour,

Je tombe sur votre question par hasard après avoir cherché sur Google les liens entre l'hypertension et la consommation d'alcool.

Une réponse que je peux apporter concernant votre questionnement au sujet de l'alcolisme. Celui-ci est aussi établi lorsqu'il prend la forme que vous décrivez.

Pour ma part, je m'en suis sorti grâce à deux choses, un médicament, "Liorésal" la molécule active s'appelant "baclophène" prescrit par mon médecin. J'ai aussi rencontré des personnes de la Croix Bleue (il existe d'autres associations) qui m'ontapporté une aide psychologique indispensable à l'accompagnement de l'utilisation du médicament, en effet utilisé seul ce médicament ne suffit pas. (Je l'ai vécu).

Au sujet de la discrétion dont vous avez besoin et dont j'ai eu besoin, elle a été entière et je fais partie de cette association depuis.

Lancez vous, bonne suite

larry
Portrait de cgelitti

Bonjour Madeleine,

Je ne suis pas medecin mais je suis persuadée que vos pbs se sont aggravés avec l'arrivée  de la ménopause. Moi, j'ai 53 ans et quand ma ménopause s'est installée j'ai commencé à avoir des douleurs d'arthrose terribles. J'étais persuadé qu'il y avait un lien entre les deux. Je suis allée voir une gynéco en disant que je voulais suivre un traitement hormonal de remplacement mais je n'ai volontairement pas mentionné mes douleurs d'arthrose. J'ai donc commencé ce THS et 4 jours plus tard je n'avais plus de douleurs. Je vous le promets; c'était incroyable! Et depuis tout va bien.

Mon conseil; essayer de suivre un THS pdt quelques temps; vous verrez s'il y a une difference.

Vous ne risquez rien!

 

Bon courage

 

Laurence

Sujet vérouillé