jeanne
Portrait de cgelitti
voilà je me présente je me prénomme corinne, j'ai 41 ans bientot j'ai 3 enfants, j'habite en seine et marne sud et je travail à montreuil. Donc des journées très très remplies debout à 5h30, train à 6h40 retour le soir à 19h15 bon c'est vrai je ne travaille pas le mercredi.

Alors je bois le mardi soir et le vendredi soir mais en grande quantité un peu moins d'une bouteille de wiysky coca à chaque fois mais je trouve que c'est déjà trop et en plus ce qui me trouble c'est que ça devienne comme un rituel j'en ai besoin.

Et ce qui me pose un problème c'est que je supporte de moins en moins cet alcoolisation (je n'arrive plus à me lever celà vient peut être de ma honte vis à vis de mes enfants) où je pense que je suis très fatigué travail+trajet+ménage+enfants+le reste + ALCOOL cela fait sans doute de trop. Je veux vraiment arrêter l'alcool car je suis sure que je suis malade alcoolique ce n'est pas normal de ne pas pouvoir boire un verre ou deux non avec moi il faut aller jusqu'au bout tout le temps. J'en ai parlé avec mon médecin qui m'a conseillé un alcoologue j'ai téléphoné et j'ai RV début décembre. Mais j'espère d'ici là arrêté de moi même mais c'est vrai que l'on se demande quoi faire à la place il faut trouver une autre activité en quelque sorte c'est cela qui est épouvantable quand on y pense je bois je m'amuse, je m'occupe, et c'est vrai je vais faire quoi ! enfin je trouverai. Ne pensez pas que je suis sans loisirs j'adore lire, faire des mots fléchés etc mais j'ai 3 enfants et il y a toujours du bruit ce qui est normal et que j'adore car j'adore mes enfants mais je veux me sortir de ce truc infernal qu'est l'ALCOOL. Si vous me répondez sincèrement et que vous voulez m'aider laisser moi votre adresse MSN comme cela vous pourrez me donner des conseils et l'on pourra dialoguer si vous le voulez. Merci beaucoup.

Henri
Portrait de cgelitti
Bonjour Corinne
Première fois que je viens sur ce forum et je tombe sur votre - vos messages. Ils me touchent profondément car j'ai eu, moi-aussi, ce parcours cahotique du désir de m'arrêter mais pas le courage jusqu'au jour où !!!!!!!!
La décision n'a pas été facile à prendre jusqu'au moment où j'ai décidé de me faire aider par des spécialistes. Ils m'ont puissament aidé à prendre conscience de la nécessité absolue d'arrêter de boire - A partir de là c'était gagné. Une dizaine de jours en milieu hospitalier pour éviter les syndromes du manque, puis quelques temps en milieu hospitalier ouvert. C'était il y a 2 ans et demi. Depuis je me sens bien - les problèmes de la vie sont toujours là mais au moins ma tête est présente pour les résoudres, alors qu'avant j'allais de galère en galère, en accusant la terre entière de mes maux, niant bien évidemment mes responsabilités. - lol -
Aujourd'hui après cette période d'abstinence, il m'arrive bien sur de penser encore à l'alcool mais sans qu'il me soit nécessaire de lutter durement pour m'abstenir de boire - au contraire c'est devenu très facile depuis que je me suis convaincu que même un verre m'est interdit.
Il y aurait tant de chose à dire encore. Si vous le souhaitez voici mon E mail - dauphindelune@yahoo.fr -
Vous pouvez me poser toutes les questions que vous souhaitez, j'y répondrai le plus sincèrement possible.
Courage vous verrez qu'après tout, tout est question de volonté et que ce n'est pas si difficile.
Henri

jeanne
Portrait de cgelitti
Bonjour,
à argantine,

Tu as ce qu' on appelle "le craving", cette envie irrésistible de boire, contre laquelle tu ne peux rien, car l' alcoolisme est une maladie.
Je sais, on viendra te parler de "volonté", d' abstinence".....des mots qui ne servent qu' à faire souffrir et culpabiliser un peu plus le malade alcoolique!
Oui il existe le baclofène (générique du liorésal) médicament trés connu depuis plus de 40 ans, pour soigner notamment la sclérose en plaques, mais pas pour l' addiction à l' alcool.
Comme le dit lola11, lis "le dernier verre" du docteur Olivier Ameisen, tu comprendras mieux ta maladie, car tu t' y retrouveras, même si tu ne bois pas autant que buvait ce médecin cardiologue qui, soit dit en passant, a été très courageux d' écrire ce livre!
Si tu prends la décision de te soigner au baclofène, dis nous de quelle ville tu es, il y aura peut-être un médecin que nous pourrons te recommander, au cas où ton médecin refuserait de te prescrire le baclofène.
Bonne journée
Jano j.buch@scarlet.
Portrait de cgelitti
Cela peut être très très facile d' arreter.Il faut ABSOLUMENT ne plus boire 1
verre. Cela peut paraître insensé! mais ce ne l'est pas. Il faut canaliser
l' énergie du mensonge et de la mauvaise foi vers la reconstruction de son
moi. Apprendre à aimer notre lâcheté et vanité, insatisfaction etc....
je connais des personnes qui se sont fait aider par des groupes etc.. étant
absolument autonome voir égocentrique, je n' y crois pas .Il faut trouver
votre truc a vous, et oh merveille, la honte va se transformer en fierté de
vous même. Thats ait!

Jano Ex alcoolique et musicien.
le liegeois
Portrait de cgelitti
salut coco moi c est dan le liegeois je viens de lire ton courrier et je tiens a t encopurager car je te comprent a 100pour 100 j ai moi meme 6 fille je suis dans le probleme depuis plusieurs annees et je trouve genial ton courage de metre ton bleme a nus comme cela sur le net je voudrais te communiquer mon adresse email mais je n ais pas ton courrage et je dois me creer 1 nouvelle pour te la donner si tu est interesser par 1 echange de courrier avec 1 cas similaire au tiens mais avec moins d audace quel courage que le tiens et je crois je suis meme quasi sur que tout va vite rentre dans l ordre car tu as deja fait 1 pas enorme que peu arrive a faire et surtout pas moi si tu souhaite repondre tu peu le faire via ce cite je suppose
coco
Portrait de cgelitti
Cathy je ne t'ai pas répondu plus tot je ne sais pas pourquoi. Ce que je sais c'est que j'ai beaucoup de mal à arrêter. Je vois l'alccoologue vendredi j'espère qu'il aura des idées. JE ne sais pas où je vais je risque de tout perdre mais après tout c'est de ma faute je m'écoute car c'est un vice. J'espère avoir de tes nouvelles et que l'on puisse dialoguer autrement.
argantine
Portrait de cgelitti
pour ma part, je pense avoir associé alcool avec anti-stress. j'en souffre terriblement, je ne recherche pas l'ivresse mais simplement ne plus être angoissée. personne de mon entourage est au courant. dès que j'ouvre mes yeux le matin ces angoisses sont là et bien là. je me dis alors bois un verre et tout partira.
je sais que ce n'ai pas la bonne solution mais j'ai beaucoup de mal à le supporter a ce moment de la journée. j'aimerai avoir de l'aide. j'ai réussi à maintes reprises à stopper net et seule mais cela reviens comme un boumerang. Et j'aimerai savoir si quelqu'un connait ce sentiment ! sinon même cela paraît étrange je n'aime pas l'alcool et j'ai horreur d'être ivre. merci de m'apporter votre aide. il me suffira de la phrase magique qui m'aidera à supporter mon mal être.
cathy
Portrait de cgelitti
non, il est pas si simple d'arreter de boire..je suis partie en cure en 1993 pendant 3 mois et je fete mes 12 ans cette année d'abstinence..corinne, mon parcours est identique au tien mais tu sais on peut y arriver la preuve j'ai réussi
pas beacoup de temps ce soir mais si tu as besoin d'aide je suis là, je ne te juges pas je te comprend, j'ai vécu ce que tu vis
courage
cathy
nantes
coco
Portrait de cgelitti
Merci ingrid pour ton encouragement, cela me fait beaucoup de bien. J'ai acheté le livre de Hervé Chabalier et en commandé 2 autres sur le sujet.
La décision est prise l'entourage proche le sait mais n'est pas compréhensif je parle surtout de mon mari qui est redevenu ado d'ailleurs ma fille ainée qui a 12 ans lui dit que c'est un frère plus qu'en père. Donc tu vois et c'est la vérité je ne peux compter que sur moi pour arrêter. Les amis sont absents lorsque l'on a des soucis pourtant quand c'est l'inverse je te promets que je suis là on peux toujours me parler je les appelle etc...
Enfin je suis trop fragile, pas de cette époque de cette société trop égoiste si tu vois ce que je veux dire.
Encore merci
Corinne
admin
Portrait de cgelitti
Bonjour Coco,

Voici quelques associations qui pourront vous accompagner et vous aider dans votre démarche, parler avec vous sans jugement, vous écouter ...

Bon courage

le modérateur

Sur le web :

? Les Alcooliques Anonymes
www.alcooliques-anonymes.fr

? Alanon / Alateen : une association issue des Alcooliques Anonymes qui regroupe les parents et amis des personnes alcooliques
http://assoc.wanadoo.fr/al-anon.alateen.france

? Vie Libre, un mouvement de buveurs guéris, d'abstinents volontaires et de sympathisants http://perso.wanadoo.fr/vie.libre/

? Educ'alcool : programme de prévention contre une consommation excessive d'alcool
www.educalcool.qc.ca

? La Croix d'Or : association luttant pour la prévention et le traitement de l'alcoolisme www.chez.com/alcoolassistance67/

? L'ANPA : Association nationale de prévention de l'alcoolisme
www.anpa.asso.fr
marine
Portrait de cgelitti
mon mari a enfin pris conscience qu'il etait devenu alcoolique car pour lui ce n'etait rien il pouvait s'arreter quand il voulait jusqu'au jour ou je suis partie avec mon bb chez ma mere et que j'ai prevenu toute sa famille qu'il sombrait la seule condition que je revienne et qu'il aille voir 1medecin et 1 alcooloque +1psychologue resultat il est sous traitement il est de tent en t nerveux mais avec les medicament aotal /tranquital et anxiolitique mais attention les anxiolitique il n'en a pris qu'au debut car ces nocif a force apres 1an il ne boit plus 1 seule goutte et fait du sport

Pages

Sujet vérouillé