Violette73
Portrait de cgelitti

Je suis une maman désemparée et impuissante face à l'anorexie qui s'est abattue sur ma fille de 15 ans à qui tout semblait réussir et sans souci jusqu'à présent: excellente au collège, entourée d'un bon groupe d'amies, s'inétressant à tout... Bref, sans être prétentieuse disons que c'est la jeune fille parfaite ... mais trop parfaite !!! Depuis l'été dernier, mademoisselle s'est mise à vouloir maigrir car elle trouvait ses cuisses trop grosses (je précise qu'elle mesure 1m70, hyper-bien fichue mais elle reste persuadée qu'elle est trop grosse!)

Ma fille s'est donc plongée très rapidement dans une anorexie restrictive, s'interdisant tout aliment gras ou sucré, aboutissant très vite à une perte de poids de 12 kgs en 3 mois à peine! Le bilan sanguin prescrit par notre médecin n'ayant révélé aucune carence, ce dernier a opté pour la "méthode douce", lui demandant juste de faire un petit effort afin de remonter la pente petit à petit...ce qu'elle a accepté pour lui faire plaisir mais sans grande conviction!

Elle accepte malgré tout d' accentuer la consistance de son petit déjeuner car nous sommes convaincus qu'elle ne touche pratiquement pas à son assiette au self du collège le midi. nous veillons également à équilibrer son repas du soir mais avons bien conscience que le repas constitue une souffrance pour elle: elle mâche pendant des heures les aliments, les découpe avec mille précautions, tranches de pains découpées hyper-fines, ...

Malgré tout, son équilibre alimentaire reste bon puisqu'elle mange finalement de tout (sauf ce qui est calorique bien sûr!) et mange de la viande, des légumes (verts de préférence), des fruits, ..ce qui lui permet de tenir le coup malgré ses 15 kgs en moins!

L'un de ses professeurs nous a alertés car elle a constaté son mal-être au collège et voulait s'assurer que nous avions fait le nécessaire ... Cela n'a fait que nous faire culpabiliser davantage car on se reproche d'avoir voulu lui laisser sa chance au lieu de l'adresser directement à un psy spécialisé...

Contre l'avis de ma fille qui m'affirme que tout va bien et refuse tout dialogue sur ce sujet, j'ai donc pris RV ce matin chez un psy et l'unité de traitement des troubles alimentaires du K-Bicêtre mais peut-être suis-je trop alarmiste? Son bilan sanguin étant correct et compte tenu de l'absence de vomissements, mon mari m'affirme que je suis peut-être trop focalisée sur le problème et devrait uniquement faire confiance au médecin traitant et voir si elle reprend un peu de poids...

Mais je crains que le fait d'attendre plus longtemps soit inutile et ne fasse qu'aggraver une situation qui n'a que trop duré...15 kgs de moins à cet âge, c'est affolant selon moi !

Si d'autres parents ont connu cette suituation ou d'autres ados confrontés à cette maladie, merci de m'aider car je suis paniquée à l'idée de la voir fondre comme un glaçon au quotidien...

Merci par avance

PUB
PUB