ptitlolo
Portrait de cgelitti
J ai lu plusieur mesages,un tat de reponse.Mais dite moi comme on fait :Pour ne pas le brimer?

Pour rester toujours calme?

Pour supporter toutes ces promesses?(qui ne tiennent pas)

Pour supporter encore le regard des autres?

Pour protéger les enfants?

POUR NE PAS FONTRE LE CAMP ?

J'aime mon mari,et je sais que le quitter serai synonime de sa perte deffinitive dans cette putain de maladie(familial)

Mais mes enfants moi qui se souci de nous.plus personne,tous son partient pour ne plus voir NOTRE ONTE.

Alain
Portrait de cgelitti
Bonjour; si ton mari a déjà la conscience qu'il est malade, c'est bien. Il faudrait qu'il envisage de passer à l'étape suivante: se soigner.
La maladie alcoolique, on en revient, heureusement, et je suis bien placé pour te le dire, étant moi-même un malade alcoolique.
Je ne donnerai pas de conseil sur ta conduite, car elle t'appartient. Je peux simplement te dire que ma femme ne m'a pas abandonné qd j'étais dans le trou, et que je l'aime d'autant plus.
Tu devrais aller sur le site vielibre.org où tu peux déposer ton message; tu auras des témoignages, et des conseils divers, et tu pourras décider de ce que tu dois faire ensuite.
Remarque: Vie Libre est une association nationale et laïque de buveurs guéris, et d'abstinents volontaires, avec des points d'accueil un peu partout en France.
Beaucoup de courage.
ptitlolo
Portrait de cgelitti
salut,et grand merci à Alain.
suite a ton mesage j'ai appelé vie libre,super rapide le soir il était là.Il a répeté a mon mari certainnes choses que je lui avais déjà dites;mais ça n'a pas eu le meme effet.
bref, monsieur se donne le weekend;puis stop plus une goute.
J'ai du mal à y croire,pourquoi a-t-il besoin de se préparé?
Tu dis que ta femme ne t'a pas abandonné,mais a-t-elle eu cette idée ou ce découragement.

MERCI LE NET
anya
Portrait de cgelitti
Vous ne tiendrez pas longtemps à ce régime là ,vous allez craquer et qui protègera vos enfants? Vous aimez votre mari ou le souvenir de ce qu'il était avant?Votre mari vit dans son monde et vous êtes seule pour faire face dans une vie infernale que vous n'avez pas choisie; pourtant il va falloir faire un choix!Qui voulez vous protèger en premier: vos enfants ou votre mari?
On se marie pour le meilleur et le pire: d'accord !Mais vous ne pouvez pas demander à vos enfants de ne vivre que le pire .Vous savez bien que l'enfance est précieuse et qu'elle conditionne leur avenir Il faut casser le cercle infernal de l'alcool(familial).Demandez l'avis de vos enfants s'ils sont en âge de comprendre et regardez les messages d'un autre forum "les fils d'alcooliques" ils en disent longs et sont pleins d'amertume; souhaitez vous que vos enfants pensent la même chose plus tard? Vos enfants comptent sur vous, c'est dur aussi pour eux et n'oubliez pas que de votre choix dépendra le leur: relever la tête ou subir . Bon courage .
ptitlolo
Portrait de cgelitti
Il le dit ,il est malade mais c'est trop dure.Je pense qu'il a peur de prendre son enfance,sa famille en pleinne face.IL est consient du mal qu'il fait subire aux enfants,pour l'avoir subit.
Je crois que notre plus grande faute à été de sinstaler dans le méme village que sa famille,c'est la que tout à commencer.
Je ne sais pas qui de vous à raison mais,il faut encore quelques reffections,pour savoir que faire,
sacher que les enfants sont la prioritée et donne leurs avis méme quand je ne le veux pas.(l'ainé surtout)

mercie de m'avoir lu
bébiève
Portrait de cgelitti
vous ne croyez pas que vous ne l'aider pas en la culpabilisant?
Si c'était aussi simple que cela ,il y en a beaucoup qui ne resterait pas avec leur mari ou leur femme.
bien sûr que les enfants paient le prix de cette situation,mais leur demander leur avis,ce n'ai pas la solution.
je pense que ptilolo a besoin dans l'urgence de soutien pour choisir la meilleure solution pour sa petite famille et pour elle.
l'autre jour je demandais à l'ex copine de mon ex mari ,ce qui pouvait faire que malgré tout on lui restait attaché,et c'est vrai que la réponse est qu'on espère jusqu'au bout qu'il ou elle change,cela arrive parfois ,mais c'est rare.
il ne faut pas que vous ayez honte,ptilolo ce n'ai pas vous qui buvait ,vous subissez et vous espérez un miracle.
vous êtes humaine et vous vous souciez du devenir de votre mari que vous aimez encore.
essayez de vous faire aider par les alcooliques anonymes,peut être qu'il y encore une solution pour vous deux ,a condition que votre mari le veuille aussi.
avez-vous essayer de partir quelques temps,et de voir ce qui se passe.
mais je vous le redit surtout n'ayez pas honte
c'est trés facile de donner des conseils quand on est pas à la place de la personne.
je vous rappelle que chaque cas est différent et que tout le monde ne réagit pas de la même façon face aux situations et aux événements
je vous fait de grosses bises et vous n'êtes plus seule maintenant et parler anonymement peut faire du bien et quelques fois nous aide à trouver une solution sans précipitation
Sujet vérouillé