LINE
Portrait de cgelitti
Bonjour,

J'ai 19 ans.

J'ai eu moi-même une scolarité désastreuse.

Depuis la sixième, j'ai pris du retard sur les autres éléves. J'avais de trés mauvaises notes dans toutes les matières: je détéstais (et je détéste toujours) l'école. Les cours, les profs...tout cela me rendais malade, à tel point que j'ai développé une allergie: pendant un an environ, si j'avais beaucoup de stress, je me reveillais avec un eudème sur le visage.

Le plus grave, c'est qu'aucun prof ne m'est venu en aide. Au début de l'année, constatant mes difficultés, ils me disaient: << Je te ferais passer plus souvant au tableau, je viendrais te voir...>> puis au bout de 3 mois environ, ne voyant aucun progrès (mon niveau est très faible) ils me laissaient dormir au fond de la classe.

Je suis passé pendant plusieurs années avec "bénéfice de l'age" (dixit mes bulletins). J'ai tenu comme ça j'usqu'en seconde, ou là je ne comprenais vraiment plus rien. Je m'en etait déjà rendu compte les années précédentes (notemment dans les matières qui me posaient le plus de mal), mais là ça c'etait généralisé à toutes les matières.

Résultat: les profs me couvraient de reproches et j'ai fait une dépression.

Le principal lu lycée ne revenait pas lui même que je soit arrivé j'usqu'ici. Il m'a conseillé de faire un CAP ou un BEP. Découragé, j'ai claqué la porte.

Je n'ai rien appris à l'école: je détestais mes camarades de classe, le sport, je n'ai jamais appris mes tables de multiplications et si j'ecris aussi bien aujourd'hui c'est gràce aux nombreux livres et journaux que je lis! ça été les pires années de mon existence.

Je me préparais à aller à l'ANPE quant ma mére à trouvé une formation à la fac pour entrer en DEUG de droit sans le BAC: la Capacité en Droit.

Je l'ai fait sans y croire, et aprés un an d'échecs, j'ai recommencé et réussi la première année avec 15/20 aux examens (mageur de promotion). Je vais aujourd'hui entrer en deuxième année et je me prépare à de longues études...mais je préfére ça aux petits boulots.

Je suis donc pour que l'on crée enfin de (vraies) classes parallèles, qu'on instaure d'autres systèmes que école/college/lycee...et que l'on aide TOUS les éléves, et pas selement les bons en maths. parce que tout le monde n'est pas capable de réussir avec ce fontionnement.

Benjamin

PUB
PUB