loann
Portrait de cgelitti
Je viens chercher un peu d aide sur ce forum. Je vis avec une personne qui est dependante de l alcool. Celui ci est allé en cure pendant 4 semaines . Je m aperçois que ce séjour a ete négatif puisqu il continue à consommer. Dites moi ce que je peux faire pour le sortir de ce piège .. Je l aime mais je baisse les bras car je n ai plus de solution à lui apporter et pourtant je ne peux pas le laisser maintenant, je ne suis pas une lache...
léa
Portrait de cgelitti
pour moi aussi j ai rencontrée un homme formidable   que j aime le problème c est l alcool j essaye de parler avec lui de son problème mais il refuse maintenant j'ai l impression de le perdre il a fait un malaise...... avec des douleurs aux jambes ayant 37 ans et lui 57 ans il n'a jamais eu d'enfants moi 2 enfants.!!
corinne
Portrait de cgelitti
Un conseil d'alcoolique abstinente : il ne faut surtout pas le protéger (sauf de la mort, bien sûr). Chaque alcoolique, avant de décider d'arrêter doit toucher SON FOND. Et, le fond est trés différent selon les personnes. J'ai tenté d'aider un ami, dont j'étais amoureuse, alors qu'il replongeait ; j'ai échoué. Il n'a réussi à s'arrêter qu'une fois qu'il a été seul (à Paris sans famille ni ami dans un studio de 20 m2)et reçu une lettre d'avertissement de son employeur qui le menaçait de le licensier. Mais attention, il a été pris en charge par plusieurs personnes : médecins et psychologue et assiste 4 fois par semaine à des réunions AA (ceci pendant 3 mois, ensuite le rythme se ralentit mais ne s'arrête pas pour autant).
Il faut laisser l'alcoolique toucher SON FOND, j'insiste lourdement. Bon courage à vous tous.
chantalou
Portrait de cgelitti
[QUOTE=sasi] moi aussi je souffre je ne sais plus quoi faire vivre avec un homme qui boit[/QUOTE]
marcelle
Portrait de cgelitti
bonjour dominique, je suis dans la meme situation que vous
comment faire pour sortir de ce cauchemar,
je suis moi meme au bord du gouffre,
comment lui faire comprendre qu'il doit arreter,
merci de répondre à mon appel
chantalou
Portrait de cgelitti
lui aussi à des douleurs dans les jambes également des fourmillements, il a parfois les pieds tout violets, les mains également sont parfois toutes blanches ou rouges. Avec lui au niveau de sa santé je vis au jour le jour avec une surveillance permanente, mais je l'aime et j'essaie de le protéger.
sasi
Portrait de cgelitti
moi aussi je souffre je ne sais plus quoi faire vivre avec un homme qui boit
Alain 13
Portrait de cgelitti
Bonjour Dominique; je suis malade alcoolique, et je peux essayer de te donner mon opnion sur ton message:
- une cure n'est jamais négative, même si elle ne donne pas le résultat final escompté. Les alcoologues et psychologues ne sont pas des magiciens; ils fournissent les outils de la guérison: au malade de les utiliser. Ton compagnon n'a pas su s'en servir, ou n'était pas encore prêt. Une cure c'est comme un voyage, c'est comme les relations humaines, on y trouve ce que l'on y apporte!
- Saches que la part que tu peux prendre à sa guérison est limitée (pardon!), mais importante aussi... Etre là et lui montrer que tu l'aimes, c'est énorme. Le reste, c'est pour lui; c'est un travail personnel, et tu ne peux le faire à sa place.
Je te suggère de consulter l'article "les associations, à quoi ça sert?" sur ce même forum: il peut fournir une piste. C'est cette piste-là qui m'a permis de me construire une vie bien remplie, épanouissante, où l'alcool n'a plus de place.
Reçois ma considération, et mes encouragements.
loann
Portrait de cgelitti
bonjour

il est vrai qu un alcoolique a une facheuse tendance a mentir, mon mari le fait regulierement , je ne le vois jamais saoul mias il boit pour moi beaucoup trop
maintenant je ne sais pas si cette consomation est excessive mais pour moi oui , il avale une bouteille de ricard par semaine donc en moyenne 2 a 3 verres par jour

l ete le soleil est la alors petite bierre en plus avec les pote au jardin

je lui ressasse sans arret qu il est dependant mais pour lui non non non c est pas vrai

il boit l aperot tout seul tous les jours, et cela c est déclanché il y a environ 8 ans avant il ne buvait qu'occasionellement comme monsieur tout le monde

il est a la retaite moi je travaille encore donc je ne le surveille pas toute la journee

je ne sait plus quoi faire non plus pour qu il s arrette et pourtant il a conscience de son probleme mais ça il ne le reconnait que lorsqu il est "bien"

voilà ma petite histoire
orlande
Portrait de cgelitti
de pui un mois il et atinen je lede come je peu car il va souvens cher sa mere et se la quichute il tins un carne de bor a binto courage a vous tos
Milou
Portrait de cgelitti
Bonjour,
Je suis alcoolique abstinente depuis 11 ans. je vis également avec un conjoint dépendant de l'alcool et la vie serait insupportable si je n'avais pas, en plus des AA. fait partie des AL-Anons qui m'ont aidée à vivre avec un alcoolique. Cela peut paraître bizarre mais ce n'est pas parce qu'on est alcoolique soi-même que les choses sont plus faciles. Je recherche le site idéal. Si je le trouve, je viens vous le dire.
Bon courage et avant tout, prenez soin de vous si vous voulez tenir.

Pages

Sujet vérouillé