romy
Portrait de cgelitti
ma mère est atteinte de cette maladie depuis quelques années et ceci n'évolue pas favorablement bien au contraire. Mon père a de plus en plus de mal à gérer la situation vu le comportement de ma mère et mes soeurs et moi même recherchons s'il n'existe pas sur bordeaux un organisme qui de temps en temps prend en charge à domicile les malades pour des activités journalières afin de pouvoir tenter je l'espere de distraire le patient durant ce laps de temps car je ne sais pas si le fait de rester toujours dans l'environnement familial ne rend pas plus dur pour le malade qui se voit se dégrader durant ses périodes de lucidité. Malgré que nous sortions nos parents pour les distraire de temps en temps il est vrai que ma mère voit toujours les mêmes visages et quelle serait sa réaction devant de nouveaux visages durant une journée.
neness
Portrait de cgelitti
Bonjour,
Je viens de lire ce message qui m' interpelé :
[QUOTE=alzheimer] ma mère est atteinte de cette maladie depuis quelques années et ceci n'évolue pas favorablement bien au contraire. Mon père a de plus en plus de mal à gérer la situation vu le comportement de ma mère et mes soeurs et moi même recherchons s'il n'existe pas sur bordeaux un organisme qui de temps en temps prend en charge à domicile les malades pour des activités journalières afin de pouvoir tenter je l'espere de distraire le patient durant ce laps de temps car je ne sais pas si le fait de rester toujours dans l'environnement familial ne rend pas plus dur pour le malade qui se voit se dégrader durant ses périodes de lucidité. Malgré que nous sortions nos parents pour les distraire de temps en temps il est vrai que ma mère voit toujours les mêmes visages et quelle serait sa réaction devant de nouveaux visages durant une journée.[/QUOTE]
Mon beau pére a la maladie d'Alzheimer et habite Bordeaux. Comme quelqu'un vous a conseillé je vous invite a contacter l'association France Alzheimer.
J'ai eu l'occasion de visiter un centre tel que ce que vous recherchez. Il s'agit de 'La Clé des Ages', 4 place Jean Mette à Pessac (05 56 36 55 55). C'est très bien. Si seuleument mon beau père acceptait d'y aller...
Isabelle JAMET
Portrait de cgelitti
Bonjour, prenez contact avec association France Alzheimer (à bdx il doit surement y avoir plusieurs antennes) qui vs orientera sur le centre le plus proche de chez vous - vous y trouverez des gens pour aider votre maman, et aussi votre papa
vous pouvez aussi demander conseil au neurologue
bon courage
Isabelle
COIGNARD
Portrait de cgelitti
Maman vient de décéder le 17 juin dernier de la maladie d'Alzheimer qu'elle avait depuis 1993. Je l'ai toujours accompagnée jusqu'à la fin car on a l'impression qu'ils ne nous reconnaissent pas, mais moi qui au contraire de certains de mes frères et soeurs qui le pensaient, je suis persuadée que dans le fond d'eux mêmes, même si vous avez l'impression du contraire parfois ou même s'ils ont des périodes d'absence ils savent que vous êtes là à leur coté, et maintenant qu'elle est partie je suis très triste mais je me dis que je ne l'ai pas laissée seule car je reste persuadée qu'elle savait que j'étais avec ma plus jeune soeur, même si ça fait mal car elle est absente, elle ne vous parle plus, mais rien que son regard, ses expressions sur son visage me laissent penser qu'elle sait que j'étais à ses cotés avec ma jeune soeur. Aujourd'hui elle me manque car j'ai l'impression qu'elle est toujours présente puisque nous ne communiquions plus verbalement, mais je lui rendais visite dans le centre de long séjour où elle se trouvait et je reste persuadée qu'elle était conscciente de notre présente (ma soeur et moi) pas toujours peut-être sous l'effet des médicaments, mais elle tenait notre main, ou bien elle avait des expressions sur son visage qui remplaçaient la parole. Accompagnez là du mieux que vous le pouvez même si dans les minutes qui suivent votre départ elle vous a oublié, ce qui est pris est pris, après il est trop tard. Entretenez du mieux que vous le pouvez, en souvenir, sa mémoire. Quand je parlais à maman parfois elle me serrait la main, certainement une façon de me répondre. Faites le maximum pour elle, même si cela vous semble difficile ou que cela ne sert à rien, car je reste persuadée contrairement à certains de mes frères et soeurs qui ne lui rendaient plus visite, car ils ne supportaient pas son état et ils étaient persuadés qu'elle ne les reconnaissait pas, elle savait que j'étais près d'elle avec ma plus jeune soeur qui lui a même présentée ses petites filles, et maman avait une expression du visage qui en disait assez pour que l'on voit qu'elle avait compris. Et votre voix, elle l'entend. Chacun fait ce qu'il veut ou ce qu'il semble lui être le mieux, mais moi aujourd'hui je ne regrette rien, tous les après midi passés à ses cotés dans sa chambre même si elle dormait sous l'effet des médicaments, car aujourd'hui elle est partie mais j'aimerais tant puvoir encore m'asseoir dans le grand fauteuil près de son lit, même si parfois je me disais qu'il fallait mieux qu'elle s'en aille car elle était en fin de vie, mais au moins elle était encore là. Courage et surtout à votre papa car c'est dur pour ceux qui restent. Ne soyez pas neutre à son égard car ces peronnes aiment les sourires, l'affection, même si eux parfois sont agressifs. Pour les centres, il existe l'association France Alzheimer. Peut-être à bientôt.    
neness
Portrait de cgelitti
[QUOTE=lucas] Pour ceux qui veulent une aide au sujet des malades atteints de la maladie d'Alzheimer.Lisez le site suivant:
Http://pageperso.aol.fr/lucasjbl/mapage/alzheimer/[/QUOTE]
Cette page ne fonctionne pas! Pouriez-vous corriger l'erreur?
Merci
juliette
Portrait de cgelitti
bonsoir,

Moi aussi, j'ai été confrontée à cette maladie qu'avait ma grand-mére de 61 à 74 ans.
Nous l'avons soigné à domicile, ma mére, ma soeur, mon frêre et moi.
C'est trés dur de les voir "deperrir" si vite (bien que la maladie a duré une dizaine d'années)
Comme dans la plupart des cas, ma g-mére a été "délaissée" par ses autres enfants et ses amis qui ne voyaient plus l'interêt de lui rendre visite.
Heureusement que nous etions là pour l'entourer, nous lui apportions tout l'amour que nous pouvions lui transmettre grâce aux soins qu'on lui apportaient, nous avons atttendu le plus longtemps possible pour nous faire aider par des infirmiéres car ma g mére avait une phobie des medecins, des hopitaux, etc... (mais attention je ne dis pas que c'est la bonne façon de faire), nous avons juste voulu respecter son choix et ne pas la mettre dans un etablissement adapté.(heureusement nous etions trés dispo la journée car cela demande beaucoup d'attention et surtout de patience dans les premiers temps).Nous voulions à un moment donné, la déposer quelquefois, dans un centre de jour qui lui aurait permis de garder le plus longtemps possible ses facultés, mais de ce côté, c vrai que nous somme assez mal renseignés ou même entourés (pour ma part, je suis du Pas de calais)
Je me souviens encore des fois où elle fermait la porte discretement derriere elle afin de fuguer, ou les nuits où grâce à quelques bruits nous l'a retrouvions dans sa chambre habillée tenant son sac prête à aller se promener
mais ce qui me fait réagir, c'est le message précédent, je retrouve toutes ces reactions qu'avait ma g-mére pour communiquer avec nous quand le langage oral avait disparu et je suis encore trés bouleversée rien qu'en y pensant pour ecrire ce message.
Au départ, ce fut comme de longs soupirs sonores pour nous indiquer que quelque chose n'allait pas, puis, cette saloperie de maladie lui a meme amputé cette façon de communiquer et ce fut des sourires, des mains tendues vers nous et enfin il ne restait plus que les yeux qui vous fixaient pour vous signaler, la faim (ma g-mére etait une gourmande!) ou la soif, ou l'envie d'être changée ou tout simplement lorsqu'on discutaient d'elle.Jusqu'au bout elle a su communiquer avec nous.
Lorsque des visiteurs qu'elle n'avait pas l'habitude de voir etaient présents à la maison, on la sentait tendue et perdue, il n'y avait alors plus de moyens de communication, ces derniers revenaient bien plus tard, comme si elle nous en voulait de lui avoir fait "peur".
enfin, bref, j'en aurait des tonnes à vous dire à ce sujet, je voulais juste faire comprendre à ceux qui connaissent le même mauvais sort, vis à vis de l'un de leur proche, de ne pas baisser les bras, si vous n'avez pas les moyens de vous occupper d'eux alors soyez au moins présents et partagez des moments ensemble car je suis certaine que ces personnes malades, au fond d'eux ressentent toujours des sentiments et cela jusqu'au bout même s'ils sont dans l'incapacité de les exprimer.
Pour ma part, je repense à tout ces moments que j'ai partagé avec ma g-mére avant sa maladie, et tout ce qu'elle m'a apporté (surtout ses bons petits gâteaux)et je me sens envahir d'une fierté, je me dis que je n'ai rien loupé et qu'au moins je lui ai rendu l'appareil.
Cela fait deux ans qu'elle n'est plus là et j'aime beaucoup repenser à elle.

juliette

Béatrice
Portrait de cgelitti
J'ai l'impression de voir notre situation. Je parle ici à Romy. Nous sommes également 6 enfants et notre papa à nous pensons la maladie d'Alzheimer. Je dis nous pensons car ça n'a pas encore été diagnostiqué. En fait, il y a 2 ans, il a fait un malaise et a eu une importante hémorragie cérébrale et depuis ce jour petit à petit il a commencé à avoir des troubles de l'équilibre, puis d'orientation, puis des confusions dans la notion du temps, des difficultés à se déplacer, troubles de la mémoire... Depuis environ 2 mois, la situation s'aggrave de jour en jour. C'est difficile pour tout le monde surtout pour ma maman qui s'en occupe jour et nuit. Depuis peu, il va en hôpital de jour à raison de 2 fois par semaine. C'est vrai qu'entre nous, frères et soeurs, il y a des différences de comportement mais je crois qu'il n'y a pas une bonne ou une mauvaise façon de faire. Chacun fait au mieux avec les moyens qu'il a. Un de mes frères dit aussi tout le temps, "mais il le fait exprès, il se fout de nous", c'est certainement une façon de se protéger ; nous respectons son point de vue. Nous avons faits une réunion entre frères et soeurs, justement pour que chacun puisse s'exprimer et même s'il y a des divergences, c'est important qu'on se serre les coudes car c'est vraiment difficile. Mon papa est de plus en plus dépendant, problèmes d'incontinence qui se sont rajoutés, il n'assume plus le quotidien : se laver, se raser, s'habiller,... Je me dis heureusement que nous sommes 6, au moins on peut se relayer même si une fois il sera un peu bousculé ou une autre un peu plus bichonné. L'essentiel c'est que notre papa soit entouré. Ce qui n'est pas évident pour lui c'est qu'il est aveugle alors c'est encore un facteur aggravant dans la maladie. Voilà j'ai assez bavardé mais ça m'a fait du bien. Bon courage à tous !
lucas
Portrait de cgelitti
Pour ceux qui veulent une aide au sujet des malades atteints de la maladie d'Alzheimer.Lisez le site suivant:
Http://pageperso.aol.fr/lucasjbl/mapage/alzheimer/
romy
Portrait de cgelitti
de mettre par écrit ce que je pensais hier et de lire le témoignage de béatrice m'a déjà fait du bien et la vie continue... et on fait au mieux pour qu'elle soit plus douce pour tous. Merci
plastic girls
Portrait de cgelitti
Adressez vous a M. Dridi
romy
Portrait de cgelitti
Ma mère a 81 ans et la maladie d'Alzheimer depuis quelques années mais clairement annoncé depuis 1 an. Elle vit seule dans la maison familiale. Son état n'évolue que lentement mais là est le problème puisque frères et soeurs (6) nous voyons très différemment notre attitude vis à vis d'elle. Il y a ceux qui veulent la remuer, la "raisonner"... et ceux qui veulent la "chouchouter", la protéger... Entre les 2 "clans" les reproches pleuvent rendant la situation déjà pas facile parfois invivable.
Est-ce qu'un médiateur quelconque existe dans notre cas? Le médecin est quasi inexistant ne voulant pas se mêler des histoires de famille! Il a diagnostiqué, et l'a mise sous aricept.

Pages

Sujet vérouillé