Je ne suis pas heureuse en couple, faut-il le quitter ?

Publié par Dr Catherine Solano le Lundi 06 Octobre 2014 : 09h33
Mis à jour par Rédaction E-sante.fr le Mardi 13 Septembre 2016 : 10h37

La vie de couple n’étant pas un long fleuve tranquille, une période de malaise peut survenir et la question se pose alors : partir ou rester ?

Quelles sont les bonnes raisons pour se séparer, et les mauvaises pour rester ?
Ou l’inverse ?

Partir ou rester, attention au coup de tête

Dans un moment de panique, d’angoisse, de colère, on peut avoir envie de claquer la porte pour une bonne ou une mauvaise raison. Quelle que soit cette raison, il n’est jamais bon d’agir sans réfléchir. Alors, même si votre mari a une maitresse, si votre femme décide d’accepter un emploi à 200 km sans vous demander votre avis, prenez, vous, le temps de réfléchir.

Une crise même terrible peut parfois être salutaire quand on sait la surmonter. On peut même en sortir plus fort. Au contraire, une rupture brutale peut se révéler une terrible erreur. Alors, si vous devez vous séparer, dîtes-vous bien qu’il s’agit rarement d’une urgence… Et même si cette rupture doit se faire un jour, autant prendre le temps, s’organiser et le faire en dehors d’une crise.

Partir, l’urgence est une exception

Si la plupart du temps, il est urgent de réfléchir, certaines situations imposent une réaction rapide : celles qui vous mettent en danger, vous ou vos enfants. Si votre conjoint vous frappe, vous insulte, frappe vos enfants, leur fait subir des agressions ou attouchements sexuels, s’il est sadique, la fuite est recommandée pour vous préserver physiquement et moralement et pour préserver les vôtres. Cependant, même dans ce cas, faites-vous épauler par une association, trouvez du soutien car vous en aurez cruellement besoin.

Tout essayer avant de partir

L’idée de vous séparer vous traverse parfois l’esprit.

Mais en avez-vous vraiment si profondément envie ? Et avez-vous tout essayé pour sauvegarder votre couple ?

Faire son possible pour continuer, ce n’est pas vouloir réanimer un couple moribond. C’est être conscient(e) qu’aucun couple n’est parfait en permanence et que même au cœur d’un couple heureux existent des tensions et des incompréhensions parfois douloureuses.

Tout essayer pour durer, c’est se rappeler la rencontre, les projets, les engagements, les désirs partagés et chercher à les réactiver. Et cela en vaut toujours la peine, que cela aboutisse ou non. En agissant pour réhabiliter votre couple, soit vous réussirez et vous serez plus heureux(se),soit vous échouerez et vous saurez alors que partir est vraiment la seule solution. Et vous n’aurez pas de regrets. Vous serez en paix avec vous-même en vous disant : « J’ai honnêtement tout fait pour que mon couple fonctionne, et ça n’était pas possible ».

Que faire pour continuer ?

En cas de crise, vous êtes prêt(e) à tout faire pour trouver une solution, mais que pouvez-vous faire ?

Tout d’abord parler à votre partenaire. Lui exprimer ce qui est difficile pour vous et l’écouter. Il est possible de le faire ensemble ou avec un intermédiaire, thérapeute de couple, conseil conjugal, un médiateur ou encore un psy.

Ensuite, pensez à vous demander en quoi vous êtes responsable de la crise que vous vivez. Nous avons tous tendance à accuser l’autre, alors se pencher sur nos torts nous permet de nous remettre en cause, d’avancer, de progresser. Car on ne peut agir que sur soi. Celui qui penserait : « les torts sont à 100 % de son côté, moi, je n’y suis pour rien » ne peut pas faire évoluer son couple. Nous avons toujours le sentiment de faire plus d’efforts que l’autre, car nos efforts nous coûtent… pas les siens !

Changer ce que vous pouvez changer : faites preuve de bon sens

Il n’y a pas forcément besoin d’un psy ou d’une aide extérieure pour faire avancer son couple dans le bon sens. De l’écoute, des échanges et des changements de fonctionnement sont parfois suffisants.

Ludovic rentre tous les soirs à 23 heures de son travail et sa femme n’en peut plus de ne jamais le voir, car en plus, il dort beaucoup le week-end. La solution est plutôt dans une réorganisation de vie que dans une psychothérapie !

Jeanne et Hubert n’ont aucune activité en commun, même si eux, ont du temps libre. Améliorer leur bonheur en couple a consisté à s’organiser des temps de vie ensemble pour se rapprocher. Exactement ce qu’ils vivaient quand ils se sont connus où ils partageaient le plaisir de longues randonnées en groupe.

Loïc et Adeline ne se touchent plus beaucoup. C’est la salsa qui leur a permis de rester ensemble, en retissant un lien physique...

Publié par Dr Catherine Solano le Lundi 06 Octobre 2014 : 09h33
Mis à jour par Rédaction E-sante.fr le Mardi 13 Septembre 2016 : 10h37
A lire aussi
Quand prendre la décision de se séparer ?Publié le 23/09/2012 - 22h00

Un couple sur 2 ou 3 divorce, sans compter les séparations des couples pacsés ou en union libre. Parfois, une séparation est une bonne chose, et parfois une erreur. Alors, comment savoir si l’on prend une bonne décision ?

Question d'amour, question de couple ?Publié le 31/03/2008 - 00h00

C'est le sujet d'une conférence interactive, gratuite et ouverte à tous, organisée aux assises françaises de sexologie le 4 avril 2008 à Strasbourg. L'amour, le couple, la sexualité sont les trois thèmes qui seront abordés par le Pr Pierre Costa (chirurgien urologue et président de...

Il veut que sa copine dorme à la maison, comment réagir ?Publié le 12/07/2010 - 00h00

Un adolescent sous votre toit, et un jour, vous apprenez qu'il a une petite amie. C'est la vie ! Et puis quelque temps plus tard, il vous demande si elle peut dormir à la maison.... sous entendu, dans le même lit que lui. Comment se situer et que répondre en tant que parent ? Faut-il l'autoriser...

Plus d'articles