Steeve06
Portrait de cgelitti
Je suis actuellement desespérée... Je ne sais plus qui je suis vraiement.

Il parait que je suis différente, que je ne me comporte pas de la même

façon, en fonction des publics...

Par ailleurs, certains aspects de mon caractère (jalouse, râleuse,

honteuse, et intolérante) me déplaisent. mais je ne vois pas comment les

gérer...

Il arrive que je ne me supporte plus, et puis la demie journée suivante,

tout va mieux...

J'ai trop de haut et de bas, à mon goût..

J'écris un cahier dans lequel je note mes états d'âme, ce que l'on me

reproche, ce que je me reproche.. et je pleure à chaque fois que je

l'ouvre...

J'essaie aussi d'y noter ce que j'aime, ce que j'aime pas; bref, je n'arrive

même plus à me définir...

Pourtant je suis aidée dans mes démarches par un psychiatre qui dit que

je dois me retrouver, faire le point.... mais je ne sais pas comment faire...

Si vous êtes dans la même situation que moi, ou si vous avez des

conseils, merci par avance de m'aider...

Steeve06
Portrait de cgelitti

Bonjour, c est quoi ces bêtises ! Ce sont nos actions qui nous définissent et nos actions sont définies par nos gènes (entre autres) et de plus tous le monde n éprouve pas les mêmes emotions face a une situation.

Donc Emma si tu te sens différente, je ne peux pas te dire si c est une bonne chose ou non, mais comme tu as l air d' en souffrir, je te suggére de te lancer dans un projet quand tu es dans une bonne période, car tu sera plus lucide et quand tu sera dans ta période noir, continue coûte que coûte ce projet qui te permettra d obtenir une certaine stabilité.

apres pour ton problème d identité, regarde d ou tu viens tu sauras qui tu es, c est a dire que tu devrais te rapprocher des choses que tu maîtrise et dans lesquelles tu es a l aise.

en sachant que je suis dans une situation similaire, mais moi j ai ni famille, ni amis, ni copine, ni boulot, Nada ... Après je rencontre le même sentiment profond que toi de ne pas trouver ma place dans ce monde de fous.

donc je te souhaite bien du courage et si tu as une idée, un projet, n importe quoi, note le ! Ça peut t aider quand tu es dans le gouffre.

 

Christophe
Portrait de cgelitti
[QUOTE=Claire] Bonsoir,
J'ai enfin réussi à venir sur votre forum et à écrire(tout du moins, à essayer de mettre des mots) sur ce que j'éprouve.
C'est actuellement les vacances et le soleil est là, et comme on l'entend souvent, il joue sur le moral.Beaucoup sourient, sont heureux(peut-être, simplement d'apparence, mais pour
ma part, je n'arrive pas à être comme eux.Je rejoins Emma, pour dire que j'ai également du mal à gérer mes émotions,(certes je suis asez émotive, mais avant j'arrivais à contrôler un petit peu)je vous explique, les larmes coulent pour un oui, ou pour un non.Pensez-vous que c'est normal?
Je me pose souvent des questions sur le sens de la vie, à quoi elle sert, et des images d'accident de voiture me viennent à l'esprit(pourtant, nous n'en avons jamais subi un, j' en ai jamais vu non plus,enfin peut-être juste des tôles froisées).
J'ai une sorte de boule à l'estomac, j'ai donc du mal à manger(quelques fois 20 minutes pour manger un yaourt blanc).

Je vous remercie de m'avoir lue
Cordialement[/QUOTE]

Bonjour Claire,
je me reconnais exactement dans ce que tu decris ... à la limite, ça me rassure presque, je me dis que je vis quelque chose peut être de commun ...
Dans mon cas, une rupture, et des problèmes au travail sont me semble t'il a l'origine de se mal être. La boule au ventre, je l'ai sans cesse, ... et je suis émotif comme pas possible (pourtant c'est très loin de mon caractère habituel !). Je suis dans cet etat depuis un mois, et je me pose réellement des questions ...
Enfin bref, j'ai rien de rassurant à vous dire, si ce n'est que je vous comprends et vous soutiens ... et que si jamais vous voulez en parler, je peux etre d'une très bonne ecoute :).

Cordialement
Chris
Claire
Portrait de cgelitti
Bonsoir,
J'ai enfin réussi à venir sur votre forum et à écrire(tout du moins, à essayer de mettre des mots) sur ce que j'éprouve.
C'est actuellement les vacances et le soleil est là, et comme on l'entend souvent, il joue sur le moral.Beaucoup sourient, sont heureux(peut-être, simplement d'apparence, mais pour
ma part, je n'arrive pas à être comme eux.Je rejoins Emma, pour dire que j'ai également du mal à gérer mes émotions,(certes je suis asez émotive, mais avant j'arrivais à contrôler un petit peu)je vous explique, les larmes coulent pour un oui, ou pour un non.Pensez-vous que c'est normal?
Je me pose souvent des questions sur le sens de la vie, à quoi elle sert, et des images d'accident de voiture me viennent à l'esprit(pourtant, nous n'en avons jamais subi un, j' en ai jamais vu non plus,enfin peut-être juste des tôles froisées).
J'ai une sorte de boule à l'estomac, j'ai donc du mal à manger(quelques fois 20 minutes pour manger un yaourt blanc).

Je vous remercie de m'avoir lue
Cordialement
katia
Portrait de cgelitti
bonsoir ben moi aussi j'ai le meme probleme que toi je me sents perdu je fais du nimporte quoi et des gestes dans le vide et je ne sais plus ske je dis je me sens vrmmm perdue et je ne sais plus quoi faire j'ai du mal a m'exprimer ac les autres et ac ma famille je ne fais ke crié et pleurer chak jours je ne fais ke pensé toutes la journées a ma    vie mediocre je resen une profonde tristesse ki me tue chak jours de +en+ mais je ne peux pas en parler car j'ai pas envi de mentrer ke je ss tres faible devant mes amies je souffre grave stpp dieu aide moi je t'en suppli
Nastiadu91
Portrait de cgelitti

Bon et bien... Hello ^^

Et bien moi pareil, à un moment je ne savais plus qui j'étais, je ne savais même pplus ce que je faisais sur terre!! Enfin, ceci dit maintenant enciore... Enfin bon, moi aussi j'aimerais bien me lacher sur comment j'étais avant et comment je suis maintenant!

Alors, il y a peine quelques mois, je ne me sentais pas tres bien, en fait je ne me sentais pas moi, j'étais mal dans ma peau, je pleurais au minimum une fois par jour et je faisais au minimum une cris (mes crises consistent à tout taper, à crier mais bon, malheureusement je ne pouvais pas  en gros j'étais "en rage" et ça, un rien pouvait la déclencher. A un moment, j'ai écris dans un cahier ce que j'avais : je vais vous le citer 

Ouragan, tempête, poilicier, calme, trop calme, orage, ouragan, tempete...

Et j'avais l'impression que mon esprit était coupé en deux parites vous voyez, un peu comme le coté ange et le côté diable. Sauf que là j'avais le côté qui disait " mais vas-y,t'as qqch ca se voit, tu te sens pas bien, t'as un problème!" et l'autre qui le disait "nan mais arrête tes conneries, tu vas me dire que t'as qqch toi? Il y a des gens qui sont vraiment dépressif dans la vie, qui ont des problemes qui se sentent pas  bien. Regarde les pauvres dans la rue, eux ils ont RIEN et toi t'as TOUT et tu demandes encore. T'es con et j'ai jamais vu plus con que toi".

Voila à peu près mes "deux esprits". Ensuite, bah... Je sais même plus, il est vrai que je voulais me donner la mort mais bon, je n'en étais pas capable. Le suicide, c'est égoiste et lache pour moi, tu ne veux pas affronter ta vie. Tu as peur. Enfin je vois pas si vous voyez à peu près ce que je veux dire... Enfin moi, si je voulais mourir ce serait plus par accident, pas volontairement mais par accident oui, ça m'aurait plus. 

 

Maintenant, je suis un peu comme ça. Je sais qui je suis, la fille de mon père de mère mais je ne sais plus ce que je serais. En fait nan, même pas. Maintenant j'aimerais bien mourir, pour ne pas avoir à affronter la vie. Mais maintenant on vat dire que je suis neutre, je m'en fous, de tout, de moi, de ce que mes parents pensent de moi. J'ai des reves de métier mais je sais que je ne les atteindrait pas mais quand je vous dis ca, je m'en fous. Avant je pleurais pck je savais que plus tard je serais rien mais mtn je m'en fous. Avant je travaillais, mtn je fais plus mes devoirs. Mes parents ont confiance en moi mais il devrait pas. En fait je pense qui si je suis comme ça c'est pck je veux cacher la peur qui est en moi. La, quand je vous ai écris j'ai eu les larmes aux yeux parce que je crois que j'ai enfin compris mon probmème maintenant.

Enfin Emma, je sais que ce que j'ai dis me conserne plus moi que toi mais bon, j'avais besoin d'en parler. Tu as posté ça en 2005, on est en 2012, je sais que maintenant ça ne servira à rien mais peut être pour une autre personne...

Ps : vous voyez, j'ai perdu mes clées, les clées de la maison. a cette heure ci je devrais les chercher mais je m'en fous. Je sais que je vais me faire engueuler par mes parents mais je m'en fous mais au fond de moi, j'ai cette peur qui me tenaille le ventre et j'ai peur de ce que vont dire mes parents...

Caro
Portrait de cgelitti
bonjour à tous,
je ressens un peu près la même chose, j'ai subi un traumatisme durant
mon enfance, que je juge assez léger, mon entourage le considère très
lourd à gérer...il s'agit de plusieurs détails touchant à plusieurs
domaines, je suis désolée d'être si vague mais je ne peux pas en dire
davantage.
Maintenant j'ai 20 ans, et je commence à ne plus savoir qui je suis
vraiment, je parle de valeurs, de problèmes existentiels, je ne sais pas ce
que j'aime, ce que je veux, ce que je voudrais, je ne reconnais plus
l'amitié, l'amour...
enfin tous les piliers sont ébranlés.
Parfois, j'ai envie de faire un maximum de choses et ça, en une seconde,
mais tout repart...une flemme me poursuit et tout me blaze.
C'est horrible de se sentir si peu enthousiasme, aucune joie de vivre,
encore pire pour l'entourage qui subit les conséquences.
Je perds mes valeurs, mes opinions pour suivre celle des autres.
Enfin, il s'agit de peu pour que je pleure, un télé film à l'eau de rose, ou
même qu'une personne pleure en face de moi et mes larmes coulent à
flots; j'ai tout le temps peur de la fatalité...des choses agréables qui ont
une fin
Voilà je dois oublier beaucoup d'autres choses, c'est tout ce que j'ai en
tête...

Si quelqu'un a des éléments de réponses, je vous remercie d'avance,
d'abord pour "l'écoute" et pour le temps que je vous prends.

Emma
Portrait de cgelitti
Je vous remercie pour votre aide...
Effectivement, je n'ai plus beaucoup d'estime pour moi, mais j'ai du mal à
gérer mes émotions. J'ai honte de mon comportement, surtout quand je
suis jalouse de mes soeurs...
En ce qui concerne ma thérapie, je suis suivie par une psychiatre, depuis
octobre dernier. Je m'y rends toutes les semaines, ou tous les 15 jours,
pour une séance de 30 min. Au cours de celle-ci, j'évoque mes difficultés
de couple, ma jalousie et les reproches que l'on me fait, ou que je me
fais, souvent en pleurant... Mais, j'ai l'impression que la personne en face
de moi m'écoute, mais sans poser de questions, ou sans me donner de
conseils...

Par ailleurs, j'ai du mal à gérer le fait que j'ai 25 ans...et que, suite à la
distance qui nous sépare désormais, je peux moins profiter de mes
parents... J'ai peur qu'ils leur arrive quelque chose ... et que je me
reproche de ne pas en avoir suffisamment profiter.
c'est un autre aspect de ma thérapie...
J'attends votre opinion.
merci par avance.
Ortie
Portrait de cgelitti
Bonjour Emma,

Est-ce que votre thérapie vous fait du bien ? Avez-vous constaté des améliorations depuis le mois d'octobre ? Si oui, lesquelles ?

Je comprends ce que vous ressentez face aux comportements vis à vis de vos soeurs. Cela dit, en quoi avez-vous honte ? De quoi êtes-vous jalouse ?

Quant à l'éloignement d'avec vos parents, peut-être pouvez-vous vous autoriser à penser, maintenant que vous avez 25 ans, qu'il ne s'agit pas là d'une séparation ou d'une rupture mais simplement d'une évolution dans votre vie et dans la leur. En quoi le fait que vous soyez loin d'eux vous fait penser qu'il puisse leur arriver quelque chose ?
En ce qui concerne votre couple, quelles sont ces difficultés dont vous parlez ?

Bien à vous,
Ortie
Ortie
Portrait de cgelitti
Bonjour Emma,

Moi non plus je ne sais pas qui vous êtes, mais ce que je sais c'est que vous n'êtes pas vos comportements ("jalouse, râleuse, honteuse, et intolérante"), vous n'ETES pas ce que vous FAITES ou RESSENTEZ.
Vous confondez l'identité - l'être - avec les comportements - le faire -.
Vous le dites vous-même : "je ne me comporte pas de la même façon, en fonction des publics... " ce qui vous fais en conclure que "Je ne sais plus qui je suis vraiement. Je suis différente". NON !
Vous êtes comme tout le monde, face à un environnement (amis, familles, gens hostiles, travail...), vous ressentez des émotions (stress, joie, peur, colère...) qui vous amènent à adopter des comportements (qui traduisent votre jalousie, votre intolérance envers certaines personnes, et vous font râler, pleurer, crier,etc.). Il vous faut donc travailler sur la gestion de ces émotions desquelles débouchent les comportements que vous n'aimez pas chez vous et qui ne calquent pas à qui vous êtes vraiment.
Je ne sais pas quel type de thérapie vous suivez mais le noeud de votre problème est là, pas dans votre passé.

Je vous invite également à cesser tout de suite d'écrire tous les reproches que vous vous faîtes ou que l'on vous fait, çà ne sert qu'à renforcer le manque d'estime de soi et de confiance en soi. Notez seulement ce qu'on aime chez vous, ce que vous aimez chez vous et ce que vous aimez chez les autres et que vous projetez d'acquérir à votre tour (comportements, qualités, valeurs...)
Si vous avez des questions, je reste à l'écoute,
Bien cordialement,
Ortie
Sujet vérouillé