franceline
Portrait de cgelitti
Bonjour.

Je suis quelqu'un de sensible mais j'ai quand meme du caractere, cependant j'ai l'impression que tout le monde me voit comme quelqu'un de faible et je ne le supporte pas.

Je ne supporte pas de pleurer devant quelqu'un et la derniere fois, j'ai pleuré devant bcp de personnes (suite à un deces),quand j'y repense j'ai honte de moi.

J'ai manqué de courage. Les larmes sont venues et j'ai eu du mal à me calmer. C'est la premiere fois que je pleurais devant autant de monde.

Je n'arrete pas d'y penser et ca me fait deprimer. J'ai l'impression que tout le monde me voit comme une gamine, une fille sans caractere, j'ai honte.

Pourtant je sais qu'il n'y a pas de mal à pleurer mais pour moi, je ne le supporte pas ! Voir des gens pleurer ca me rend triste mais bon, je ne les juge pas pour autant, c'est MOI qui ne doit pas pleurer, je ne veux pas pleurer, en tout cas pas devant des gens, meme les plus proches !

Je suis peut etre trop fiere mais en tout cas, j'ai beau me dire qu'il n'y a rien de grave mais ca m'embete beaucoup quand meme.

D'habitude j'arrive à me controler mais là, avec les souvenirs, bons ou mauvais, je n'ai pas reussi... voila.

Si vous pouvez m'aider à voir ca autrement car j'ai vraimetn l'impression de m'etre rabaissée...

Merci

Vicky
Portrait de cgelitti
Merci de m'avoir repondu.

Oui j'ai peut etre peur d'etre juger, peur de montrer ma vrai personnalité.
Je suis tres sensible mais je n'ai jamais voulu le montrer, peut etre que j'ai peur que certains profitent de cette faiblesse...
Pour moi, pleurer c'est se montrer inferieur aux autres. Le jour où je n'ai pas su me controler, j'ai beaucoup pleuré, les autres aussi mais moi, je n'ai pas su m'arreter. J'ai reagi comme une gamine. Et puis, etre consolé par les autres, je deteste ca, ca attire l'attention sur moi, sur ma faiblesse...

Pleurer pour moi, c'est comme si je n'avais pas de caractere, que j'etais inferieur aux autres, souvent, ce sont les enfants qui pleurent et les parents qui resistent et ce montrent forts.
Avant, quand j'etais triste, je pleurais quand j'etais seule, j'arrivais a me controler quand il y avait quelqu'un avec moi.
En general, je ne pleure pas facilement, je pense que beaucoup ont été surpris de me voir pleurer car d'habitude, j'ai un caractere plus fort, je ne pleure pas pour rien... souvent c'est moi qui reconforte les autres...

Et puis, tout ces gens autour de moi, qui ont du caractere, qui sont assez fiers pour la plupart, j'ai honte de leur avoir montrer ma faiblesse, j'ai l'impression qu'on va penser de moi, que je suis quelqu'un de faible. Je ne veux pas qu'on pense ca.
franceline
Portrait de cgelitti
"Il faudra bien qu'on me raconte
Pourquoi il faut toujours tricher
Que l'on m'explique où est la honte
Pour un homme de pleurer" chanté par S. Réggiani

Peur de te laisser aller et de montrer ton chagrin, peur du jugement des autres ?
Peur de te montrer vraie ?
quand tu pleures pour un enterrement, les autres n'en sont pas loin..
Anita
Portrait de cgelitti
Chère Vicky, chère Franceline, ce que vous ressentez, je le ressens aussi, vous n'êtes pas seule. Je m'en veux d'être aussi sensible et fragile, de ne pas pouvoir retenir mes larmes à la moindre émotions et d'étaler cette faiblesse mais c'est comme ça, j'ai 38 ans, cela ne s'arrange pas, au contraire, je ravale ma fierté, de toute façon, je suis obligé de faire avec, et je me console en me disant que moi au moins, c'est sur j'ai du coeur.
franceline
Portrait de cgelitti
je suis exactement comme toi..quand on pleure devant les autres pour un vrai chagrin, on se sent dans l'ordre (enfin pour moi): gênée, ridicule, faible, enfant, à la merci, et surtout.. vue. comme si j'avais peur d'être mal jugée, moquée, et comme si celà donait prise sur mon identité.
comme si les autres allaient profiter de ce moment pour "m'attaquer"..
et après je m'en veux d'avoir eu ce moment de"cassure" dans ma carapace.

c'est vrai qu'à notre époque, tout doit aller bien, il ne faut pas se plaindre, ni montrer sa faiblesse. il faut être compétitif, productif, rentable, performant, bref.. pas d'états d'âme. nous sommes tous des robots....
quand on redevient humain avec du chagrin, on est à la merci..
mais alors là, je pense que tant pis, il faut montrer sa faiblesse, surtout à soi même, et ne pas s'occuper des autres. ils ne sont pas forts ni fiers, ils sont indifférents ou bêtes..s'ils étaient si forts, ils t'auraient montré des sentiments chaleureux, pour te réconforter. dis toi qu'ils ont une certaine sécheresse de coeur..
ne t'occupe pas d'eux.
(mais tu as sans doute complètement faux, ils ont certainement compris ta douleur.)
Vicky
Portrait de cgelitti
J'ai toujours été un minimum sensible mais avant, je l'etais moins, beaucoup moins qu'aujourd'hui. Je me rappele que je pleurais tres rarement, j'etais plus forte.

En fait, je suis plus "faible" depuis que j'ai connu les deprimes, les angoisses depuis environ 1 an et demi.
J'ai beaucoup changé depuis ce moment là. Je me suis rendue compte de beaucoup de choses et puis, je regrette pas mal de choses aussi qui se sont passées, meme si pour certains, ce sont des details, et bien moi, j'en fais tout un drame!

Je passe mon temps à regretter, à etre triste, melancolique...

Le jour où j'ai pleuré devant tout le monde, c'etait biensur par tristesse mais je pense que c'est aussi du à la vie que je mene, en apparence je ne suis pas malheureuse mais au fond de moi, je ne vais pas tres bien. Ma vie n'est pas comme je le voudrais, j'ai peur de l'avenir, de la mort...

Et comme j'aimais beaucoup cette personne (que j'ai perdu) et du jour au lendemain, la perdre, ca m'a fait du mal, il y a eu les regrets, les erreurs, tout un tas de choses qui ont fais que j'etais triste.
Les autres ne pleuraient pas, ou alors a peine, par pudeur je crois... mais je pense que j'ai été la seule a pleurer autant ! Et j'ai toujours detesté pleurer devant quelqu'un...

Voila.
franceline
Portrait de cgelitti
Anita, tu parles d'amotion, c'est vrai qu'il faut le voir comme ça.; c'est bien d'éprouver des émotions.. pourquoi serait-il plus honteux de montrer son chagrin que sa colère ? au fond, c'est une drôle de pudeur et de retenue que nous avons pour les larmes, et pas pour les cris et les disputes.. pourquoi ??

Notre éducation est bizarre, quand même..qui a fait que nous n'osons pas nous montrer atteints par le chagrin, mais qu'il est permis de se montrer atteint par la méchanceté, ou l'injustice, la jalousie,ou que sais je encore, et que nous sommes autorisés à répondre aux émotions qu'elles soulèvent ??
A nos yeus :
chagrin = larmes = faiblesse >>>interdit
colère = cris = faiblesse >>>permis

Il y a des endroits où l' on cultive l'extériorisation du chagrin et du deuil..où pleurer est "obligatoire", en tous cas, admis et faisant partie du rituel.. les pleureuses, dans l'antiquité.; payées pour pleurer à la place des parents des défunts..drôle de métier..

sans doute que pleurer est déplacé ? pourquoi ,
Sujet vérouillé